Prix de samoreau (f) : bernieres se sort du faux train

Autres informations / 10.03.2011

Prix de samoreau (f) : bernieres se sort du faux train

Première

épreuve du programme bellifontain, le Prix de Samoreau (F) s’est résumé en une

procession de 1.700m, suivie d’un sprint de cinq cents mètres. À ce jeu, c’est

Bernières (Montjeu) qui s’est montrée la plus forte et ce qu’elle réalise n’est

pas donné à tout le monde. Encore loin des premières à l’entrée de la ligne

droite, elle a refait beaucoup de terrain, et ce, avant de repousser avec

courage l’attaque de la favorite, Cat Nova (Hurricane Cat). Mal partie, cette

dernière réalise une performance encourageante. Elle a longtemps attendu à

l’arrière-garde avant de finir très fort. Elle devrait pouvoir trouver son jour

prochainement. Pour revenir à Bernières, elle avait couru deux fois à 2ans.

Troisième en débutant à Lyon-Parilly, elle n’avait pas si mal couru ensuite à

Angers, refaisant beaucoup de terrain dans la phase finale. Elle possède un

fond de tenue et doit pouvoir aller sur plus long encore que 2.200m. On

ajoutera que Bernières porte la casaque de Gérard Augustin-Normand et porte le

nom d’une commune de Seine-Maritime.

LA

FAMILLE DE SIMPLEX ET DE TOP SUNRISE

Achetée

en Irlande aux ventes Orby de 2009, Bernières provient d’une famille maternelle

qui se rattache à l’élevage Wertheimer. Bernières est une fille de Bounce

(Trempolino), qui a gagné deux courses en France. Bounce est une soeur de

Simplex (Rainbow Quest), gagnant du Prix Turenne (L) et deuxième de Critérium

de Saint-Cloud (Gr1). Dans cette famille figure aussi, sous Marie de Russy –

troisième mère de Bernières –, Top Sunrise, très bon stayer gagnant du Prix

Royal-Oak en 1988.