Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix de verberie (d) : year of the cat, pour poursuivre la reussite "bianco

Autres informations / 14.03.2011

Prix de verberie (d) : year of the cat, pour poursuivre la reussite "bianco

Frédéric

Bianco est l'éleveur de Rostrum (Shamardal), vainqueur du Prix Altipan, la

première Listed parisienne de l'année. Ce lundi, dans le Prix de Verberie (D),

il sera représenté par son élève, qui porte aussi ses couleurs, Year of the Cat

(Footstepsinthesand). Il peut signer une nouvelle victoire avec ce neveu de…

Rostrum. Entraîné par Élie Lellouche, dont les représentants sont en bonne

forme, il a brisé son statut de maiden avant la trêve hivernale. Deuxième de

l'important Prix de Belleville (F) devant la JDG Rising star Vadamar

(Dalakhani), plaisant vainqueur à Maisons-Laffitte ensuite, Year of the Cat a

gagné facilement de trois longueurs sur l'hippodrome du Putois dans un lot de

bonne valeur. Bien né puisque fils d'Alta Lena (Alzao), troisième de Gr3, et

neveu de multiples chevaux de Groupe élevés par Frédéric Bianco tels que

Sardaukar (Royal Academy), Cielago (Anabaa), Kindjhal (Ashkalani) et Kreem

(Hurricane Run), Year of the Cat va tenter de prolonger la réussite de la

famille.

KING OF

ARNOR, UN AUTRE RESSORTISSANT DU "BELLEVILLE"

Décevant

septième du Prix de Belleville, King of Arnor (Monsun) doit être revu car il

n'a incontestablement pas fait sa course. Neveu d'Aragorn (Giant's Causeway),

double lauréat de Grs1, ce pensionnaire d'André Fabre est un fils de Monsun

(Königsstu¨hl) et, comme le sont souvent les produits de cet étalon, il n'est

pas vraiment précoce.

WIRTUEL,

LE TROISIEME DU PRIX DE FONTENOY

Le

poulain des Wertheimer & Frère Wirtuel (Monsun) a pris le départ de

l'important Prix de Fontenoy (F) duquel il a terminé troisième, derrière la JDG

Rising star Maxios (Monsun). Incapable de changer de vitesse par la suite, dans

une autre course F qui semblait à sa portée, Wirtuel va tenter de relever les

"lignes" du pensionnaire de Jonathan Pease, qui n'ont pu briller au

fils des mois.