Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix d’essai des poulains (pelotons a et b) : les premiers sauteurs de 3ans entrent en scene a paris

Autres informations / 08.03.2011

Prix d’essai des poulains (pelotons a et b) : les premiers sauteurs de 3ans entrent en scene a paris

Le Prix

d’Essai des Poulains est la première épreuve pour débutants de 3ans sur les

haies, en région parisienne. En province, l’hippodrome de Bordeaux-le-Bouscat,

théâtre des premières courses pour 2ans en plat, est également celui de la

première course pour 3ans sur les balais avec le Prix Bournosienne, qui a eu

lieu le 5 mars. Comme à l’accoutumée, le Prix d’Essai des Poulains a été

dédoublé en deux pelotons de dix-huit et dix-sept partants.

PELOTON

A : LES "MACAIRE" DANS LEURS SPORT FAVORI

Guillaume

Macaire est un dresseur hors pair et sa réussite avec les jeunes chevaux n’est

plus à prouver. Dans le peloton A, il a engagé deux poulains : Bluetop (Anabaa

Blue) et Little Roger (Ballingarry). Le premier est né pour gagner une belle

épreuve en plat, mais débute directement sur les obstacles. Il est le frère de

Never Forget (Westerner), gagnante du Prix de Malleret (Gr2), mais il a aussi

dans son pedigree un indice pour sa future carrière sur les haies. Sa soeur est

en effet She Hates Me (Hawk Wing) qui a démontré des prédispositions pour les

obstacles. Quant au second, Little Roger, il possède un papier à vocation

"obstacle", puisque son frère est Rombaldi (Kahyasi), troisième du

Prix de Pépinvast (Gr3) et vainqueur de la Grande Course de Haies de Deauville

(L) 2010. Son père Ballingarry (Sadler’s Wells) produit, lui, de bons sauteurs

comme Top Ling, Summary et Simple Désir. Présenté par Robert Collet, Barcoval

la Borie (Turgeon) est né pour réussir à Enghien. Il est le frère d’Icarro

(Mansonnien) qui compte trois succès à Soisy, mais surtout une troisième place

dans le Prix Cambacérès (Gr1). Amiral d’Anjou (Malinas) a aussi un pedigree

voué à l’obstacle, puisqu’il est le frère de la courageuse Nonita (Nononito),

gagnante de treize courses, et de Vallée d’Anjou (Ungaro), deux éléments

réguliers et maniables. Issu de la famille de la bonne Sweet Virginia

(Tapioca), lauréate du Prix Maurice Gillois (Gr1) et propre frère de la

valeureuse Rose Rosse (Corri Piano), gagnante à Enghien, Osso Bello (Corri Piano)

mérite d’être suivi car il peut faire d’emblée une bonne course. Acheté

récemment "à réclamer" en plat par son propriétaire et entraîné par

Jean-Paul Gallorini, Gold Slick (Slickly) possède du métier en plat et peut

mettre à profit cette expérience sur un parcours très coulant. Mais celui qui a

montré le plus de moyens en plat, c’est Baby Mix (Al Namix), bon deuxième sur

le sable deauvillais en décembre. De plus, son père Al Namix (Linamix) donne

des bons sauteurs à l’instar de Solix, gagnant du Prix Pierre de Lassus (Gr3).

 

PELOTON

B : UN NEVEU DE GRIVETTE A L’HONNEUR

Une fois

encore, Guillaume Macaire sera bien dans le second peloton du Prix d’Essai avec

deux partants,

Lefaucon

(Kapgarde) et Roi de Trève (Martaline). Et, comme dans le premier peloton,

c’est un poulain de la famille Papot qui attire l’attention, Lefaucon. Il n’est

autre que le neveu de l’excellente Grivette (Antarctique), gagnante du Prix

Alain du Breil (Gr1) et de la Grande Course de Haies de Cagnes (L), mais aussi

de Royaleety (Garde Royale), vainqueur du Prix Cambacérès (Gr1). Deux chevaux

qui ont montré de la précocité ce qui favorise donc la candidature de Lefaucon.

Roi de Trève appartient à la famille de le Beau Bai (Cadoudal), multiple placé

de Grs3 sur les fences britanniques. Son croisement – Martaline (Linamix) par

une fille de Cadoudal (Green Dancer) – fonctionne bien, et il fera partie des

concurrents à observer. Élevé par Gheorges Codre, comme Lefaucon, Brav (True

Brave) est le propre frère de Bravou, vainqueur de la Grande Course de Haies de

Cagnes et placé de Groupes. Bravou avait fini septième du Prix d’Essai des

Poulains à Enghien pour sa première course, et Brav va essayer de faire mieux

ce mardi. Le Bel Anjou (Malinas) est le frère de l’utile Le Haut Anjou (Freedom

Cry) placé de Listed et gagnant de gros handicaps. Présenté par Patrice

Quinton, qui débute rarement ses chevaux à Paris, Lindfield Flyer (Green

Horizon) doit donc être suivi avec intérêt d’autant qu’il a couru une fois en

plat.