Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix d’essai des pouliches – peloton a : swedish, la meilleure impression des deux pelotons

Autres informations / 17.03.2011

Prix d’essai des pouliches – peloton a : swedish, la meilleure impression des deux pelotons

Le Prix

d’Essai des Pouliches a été divisé en deux pelotons et a au moins révélé une

bonne pouliche. Swedish (Protektor) a laissé une très bonne impression en

passant en tête le poteau du premier peloton. La pensionnaire de Guy Cherel a

été longtemps cachée par Cyrille Gombeau, avant que celui-ci ne la rapproche

dans la ligne d’en face. Détachée du reste du peloton dans le tournant final

avec quatre de ses rivales, elle est venue se frayer un chemin à la corde,

poussant Daraxa (Rashbag) à la faute, et a ensuite filé vers un facile succès

tout en laissant une bonne impression de vitesse. La course a d’ailleurs été

très rythmée sous l’impulsion de Gaspatir (Muhtathir) et il fallait que Swedish

dispose de beaucoup de ressources pour finir dans cette action. « Elle a du

gaz, beaucoup même, nous a confié Guy Cherel. Mais c’est une bonne maladie, je

préfère avoir ça à gérer plutôt qu’autre chose. Elle nous avait déjà montré de

belles choses le matin, on n’a pas encore fait le programme, mais elle pourrait

bien faire un tour à Auteuil prochainement. » En retrait, c’est Catch the Cash

(Loup Solitaire) qui a pris la deuxième place, après avoir constamment été vue

parmi les chevaux de tête. « Elle était un peu affûtée pour ça, nous a dit

Thierry Civel, c’est une pouliche très généreuse mais qui manque un peu de

physique. Elle saute vite, va vite et devrait donc rester sur cet hippodrome. »

C’est la principale animatrice, Gaspatir, qui a conservé la troisième place, en

résistant de peu à Maladiva (Al Namix), qui a fini à toute allure. Elle est

d’ailleurs la seule à avoir refait du terrain pour finir.

De

Bonnes Origines Allemandes

« Je

suis particulièrement content parce que Swedish est née de mon étalon,

Protektor, et de Solveigh (Tiger Hill), une jument que je suis allé chercher en

Allemagne pour mes clients irlandais », nous a raconté Guy Cherel. En effet,

Swedish a été élevée par M. L. Bloodstock. Sa mère est une fille de Tiger Hill

et elle a pour soeur utérine Sommernacht (Monsun), qui s’est révélée être une

jument précoce. Sommernacht a gagné à 2 et 3ans (triomphant au niveau Listed à

3ans après avoir pris la deuxième place d’un Gr3 à Milan un an plus tôt).

Sommernacht est à l’origine de Sommertag (Tiger Hill), un gagnant de Gr3 en

plat à Baden-Baden et troisième de l’Euro Cup (Gr2) sur la piste de Francfort.

Les origines de Swedish sont, malgré son nom, 100% allemandes puisque son père,

Protektor, est un fils d'Acatenango.