Prix du bois de la commanderie (f) : albaraah brillante et douee

Autres informations / 23.03.2011

Prix du bois de la commanderie (f) : albaraah brillante et douee

Timide

favorite du Prix du Bois de la Commanderie (F), Albaraah (Oasis Dream) n’en a

pas moins gagné facilement ce maiden. Brillante en début de parcours, elle est

venue s’installer en tête sous la main de Davy Bonilla avant l’amorce de

l’unique tournant. Plus tard, dans la phase finale, elle a placé un nouveau

démarrage qui s’est avéré décisif et elle n’a jamais été inquiétée. Même si ce

premier parcours ne sera pas, sans doute, la meilleure des leçons, puisqu'elle

s’est montrée tendue, Albaraah n’en dispose pas moins d’un très bon potentiel.

Avec le temps, quand elle sera plus "relax", elle devrait pourvoir

l’exprimer pleinement dans de belles épreuves. Une bonne mention est également

à mettre à l’actif de Frenesia (Dansili), qui a finalement nettement dominé le

peloton de chasse derrière Albaraah. Longtemps cachée, elle s’est bien allongée

pour finir et sera intéressante à revoir, même si sa marge de progression n’est

pas évidente à situer. Il faudra également revoir Isla Margarita (Kingsalsa),

qui a crevé les jumelles de beaucoup de turfistes. Dernière à l’entrée de la

ligne droite, elle a comblé beaucoup de terrain pour venir s’octroyer la

quatrième place.

LA

PROPRE SOEUR DE THAI HAKU

Élevée

par Kildaragh Stud, Albaraah a été achetée 160.000€ aux ventes d’Arqana en

2009. Sa mère, Coconut Show (Linamix), n’a jamais gagné, mais elle a produit

Thai Haku, propre soeur d’Albaraah et actuellement sous l’entraînement de Mikel

Delzangles. Gagnante de sa deuxième sortie à 2ans – après avoir un peu manqué

ses débuts dans le Prix de la Cascade (F) alors qu’elle était assez jouée –

Thai Haku a gagné sa Listed en 2010 dans le Prix La Sorellina (L). Elle a couru

à Meydan cet hiver, y terminant deuxième des Cape Verdi Stakes (Gr2). Deuxième

mère d’Albaraah, Vingt et Une (Sadler’s Wells) 

a gagné à 3ans, mais elle a surtout pour elle d’être la sœur de

plusieurs bons éléments. Ses frères ont pour nom Hernando, Johann Quatz et

Adnaan, dont les exploits sont encore dans beaucoup de mémoires.