Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix du dun (d) : la forme de les troyens

Autres informations / 24.03.2011

Prix du dun (d) : la forme de les troyens

Le Prix

du Dun (D) apparaît comme une course ouverte entre neuf participants sur le

parcours des 1.500m de la piste en sable fibré. Dans cette épreuve, on retient

en priorité la candidature de Les Troyens (Librettist), un pensionnaire d’André

Fabre qui vient d’ouvrir son palmarès ici-même à Deauville. Les Troyens vient

de remporter le Prix de Bacqueville (F) sur 1.300m en fournissant un bon effort

final. Ce jour-là, il s’engageait au même poids que tous ses adversaires,

tandis qu’aujourd’hui il va rendre du poids à la majorité de ses opposants. Les

Troyens s’était montré très dur pour finir alors qu’il avait été longtemps pris

de vitesse durant le parcours. Le rallongement de la distance ne lui sera que

bénéfique et il faut s’attendre à ce qu’il fasse une bonne performance. Un

autre pensionnaire d’André Fabre va prendre part à l’épreuve, Uighur (Verglas),

un poulain qui a fait preuve de précocité l’année dernière, mais qui n’a plus

été revu depuis le mois de mai dernier. Uighur va bénéficier de la décharge de

son jeune jockey, Rufus Vergette, et reçoit treize livres de son compagnon

d’entraînement Les Troyens.

L’OPPOSITION

EN QUESTION

Christiane

Head-Maarek est aussi doublement représentée dans cette épreuve avec, en

premier lieu, Cool Dude (Lemon Drop Kid), qui n’a pas recouru depuis ses débuts

à Maisons-Laffitte en juin dernier. Ce fils de la bonne Toupie (Intikhab),

deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), est épaulé par Dom tom

(Anabaa) qui effectue aussi sa rentrée. Ouilly (Danehill Dancer) défend le

redoutable entraînement de Jean-Claude Rouget. À la recherche de son premier

succès, il a pris deux bons accessits sur des hippodromes du Sud-Ouest et la

distance du mile. Pam (Whipper), le protégé de Robert Collet, s’est imposé en débutant

puis a tenté sa chance dans une "B" deauvillaise. Battu, il peut

toutefois trouver son bonheur à ce niveau. Un britannique a fait le déplacement

sur la côte normande, Malthouse (Green Desert), qui a couru à trois reprises

des Tattersalls Millions Stakes, sans pouvoir s’y illustrer. Auparavant, il

avait remporté son maiden sur la piste d’Ascot, pour ses débuts. Numbers Talk

(Kingsalsa) vient d’ouvrir son palmarès sur la P.S.F. de Lyon-La Soie et peut

franchir un palier tant sa victoire a été déconcertante.