Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix du mont cenis : roi du val, comme en 2010

Autres informations / 09.03.2011

Prix du mont cenis : roi du val, comme en 2010

En 2010,

Roi du Val (Astarabad) avait fait une rentrée victorieuse dans le Prix Quomodo

à Auteuil. Et, comme cette année, il avait couru dans le Grand Prix de la Ville

de Nice (Gr3) qu’il avait enlevé en 2010. En 2011, il a terminé seulement

quatrième du Grand Steeple-Chase de Cagnes. Mais, pour sa rentrée, il s’est une

nouvelle fois imposé, cette fois à Enghien, dans le Prix du Mont Cenis, bonne

course à conditions. Cependant, la victoire paraissait mal partie pour Roi du

Val au bout de la ligne opposée. Il était en effet pris de vitesse sur ce

parcours de haies et commençait à rétrograder. « Je l’ai laissé faire, et

ensuite il s’est relancé pour doubler ses adversaires un à un et prendre du

moral », a expliqué son jockey Bastien Bénard après la course. Pour nombre

d’observateurs, sa chance à cet instant était minime, mais il a bien franchi

les deux dernières haies et est revenu dominer courageusement Misérable

(Discover d’Auteuil), qui confirme ses récentes sorties sur les balais. « Roi

du Val gagne bien, car il est revenu gagner nettement,  nous a dit Jean-Paul Gallorini. Il devrait

maintenant retourner en steeple, en principe. » Meilleur sur les gros

obstacles, Roi du Val avait conclu troisième du Prix Montgomery (Gr3) avant

d’être vendu et de rejoindre les boxes de Jean-Paul Gallorini pour qui il a

remporté le Gr3 cagnois.

ROI DU

VAL, LE CHEVAL DE COEUR DE BASTIEN BENARD

Bastien

Bénard est resté invaincu en trois sorties avec Roi du Val ce mardi après-midi,

après ses succès dans le Grand Prix de la Ville et le Prix Jean Laumain. Pour

le jeune jockey, il est vraiment un cheval de coeur. « C’est merveilleux de

gagner avec lui, a-t-il avoué au micro du cheval émetteur. Cela procure

énormément de plaisir. Aujourd’huiil a placé un bon coup de reins même s’il a

été pris de

vitesse,

ce qui est normal pour un cheval de steeple. »

SI TU

VIENS RETROUVE PROGRESSIVEMENT SES MOYENS

Deuxième

du Prix Stanley (L) au printemps 2009, Si Tu Viens (Martaline), frère de la

très bonne J’Y Vole  (Mansonnien)

s’annonçait comme un sérieux espoir. Mais il a connu des problèmes de santé qui

l’ont éloigné des pistes jusqu’à une plaisante rentrée à Pau (6e) cet hiver. Ce

mardi, il a fourni une performance probante en terminant vite, tout en

flottant, pour échouer de peu. « Sa performance est très encourageante, nous a

dit Isabelle Pacault, entraîneur de Si Tu Viens. C’est dommage qu’il soit

droitier comme cela. Il m’a fait plaisir aujourd’hui, et on espère retrouver le

bon cheval qu’il a été. Pour sa rentrée, il n’était pas prêt. Je ne sais pas

encore ce que l’on va courir. Il est dressé en steeple et là il a déjà couru

deux fois. On verra plus tard ce que l’on peut faire. » Très attendu,

l’invaincu en haies Verdoro (Dream Well) faisait sa rentrée et se confrontait

pour la première fois aux chevaux d’âge. Un peu allant par moments, il s’est

rapproché facilement dans le dernier tournant, mais il n’a pu mettre en doute

la supériorité de ses rivaux sur le plat. Il termine quatrième, mais prend

ainsi l’expérience qui lui manque à ce niveau. « Le rythme de la course ne lui

a pas convenu, a déclaré Jean-Paul Gallorini, son entraîneur. Il va rester en

haies. » Madox (Trempolino) devait faire sa rentrée, mais la piste pas assez

souple a contraint son entourage à le déclarer forfait.

DE LA

FAMILLE DE TIP RISK

Roi du

Val a été élevé par Noël Pelat. Sa troisième mère, Riska (Wild Risk), a donné

Tip Risk (Tip Moss) lauréat du Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2) et de douze

de ses vingt-cinq courses. Riska a donné aussi Beau Tip (Tip Moss), gagnant de

Listed. Mère de Roi du Val, Vallée Bleue (Tip Moss) a gagné six courses dont

trois à Enghien. Roi du Val est son meilleur produit.