Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix du mont-dore : le grand numero de portal’s toy

Autres informations / 30.03.2011

Prix du mont-dore : le grand numero de portal’s toy

Éblouissant

lors de l’année 2009 et considéré alors comme le meilleur ennemi de la JDG

jumping Star Questarabad (Astarabad), Portal’s Toy (Go Between) avait déçu ses

supporters l’année suivante. Mais, en 2011, c’est un tout autre Portal’s Toy

qui a fait son retour à la compétition. Le champion de David Windrif a remis

les pendules à l’heure et s’est imposé de toute une classe, laissant sur place

ses adversaires dans la phase finale. « L’année dernière, on s’est trompé avec

lui, nous a confié David Windrif. On a fait des erreurs dans les choix et la

blessure de Nathalie Desoutter n’a pas arrangé les choses. Mais je crois que

maintenant, il a trouvé son pilote. » Portal’s Toy a joué les attentistes

jusqu’à ce qu’il se rapproche dans la ligne d’en face. Melcastle (Medaaly) a

haussé le ton en entrant dans le dernier virage et Portal’s Toy a été le seul à

le suivre. Il a ensuite sauté la dernière haie à sa hanche avant de venir en

"roue libre" le dominer dans la phase finale, sans jamais prendre un

seul coup de cravache. Portal’s Toy n’avait plus couru depuis le mois de

novembre et une sixième place sur ce même parcours d’Enghien. « Le cheval a pris

du repos, il était devenu un peu tendu, poursuit son entraîneur. On l’a envoyé

en pré-entraînement à Bernesq où Mickaël Aubry a fait un excellent travail avec

lui. Le cheval est revenu très serein, il a vraiment fait un très bon boulot. »

EN ROUTE

VERS LA GRANDE COURSE DE HAIES D’AUTEUIL

En 2009,

Portal’s Toy s’est classé deuxième de la Grande Course de Haies d’Auteuil

(Gr1). C’est dans l’optique de courir cette épreuve qu’il se prépare, comme

nous l’a confié son entraîneur : « Quoi qu’il arrive il va courir la Grande

Course de Haies. On sait déjà que Questarabad va courir toutes les

préparatoires alors, nous, on va faire notre chemin ici, en passant par le Prix

du Cher (L). Il ne courra qu’une seule fois avant le Gr1, on verra bien comment

ça se passe. C’est le dernier cheval qui a vraiment fait galoper Questarabad,

il ne faut pas l’oublier. » En effet, préalablement à sa deuxième place dans le

Gr1,  Portal’s Toy avait dominé

Questarabad dans le Prix La Barka (Gr2). Les deux chevaux avaient sauté ensemble

la dernière haie, et Portal’s Toy l’avait ensuite dominé pour finir.

Questarabad avait ensuite pris sa revanche dans le Gr1, mais avait dû

s’employer pour venir à bout de son rival.

MELCASTLE

COMME A SES PLUS BEAUX JOURS

Melcastle

(Medaaly) est un cheval bien connu dans les meilleures épreuves de haies. Le

pensionnaire de Bernard Goudot a une grande expérience du haut niveau avec près

d’une vingtaine de courses face aux meilleurs et pourtant, il n’a que 7ans. Le

valeureux serviteur a joué un bon rôle pour sa rentrée et son entourage a

longtemps dû y croire pour la "gagne". David Berra, qui lui était

associé pour la première fois, a durci le rythme de l’épreuve à 1.000m du but,

prenant le large dans le dernier virage. Mais c’était sans compter la classe de

Portal’s Toy qui ne lui a laissé aucune chance pour finir. « Je le découvrais

et il m’a bien plu, nous a confié David Berra. Le cheval était frais, Monsieur

Goudot m’avait demandé de durcir dans le virage car il n’a que de l’action. Il

effectue une super rentrée, on verra bien pour la suite. » Cette bonne deuxième

place est à associer à son ancien jockey, Sébastien Culin, qui a été gravement

accidenté cet hiver à Cagnes-sur-Mer.

LE JEUNE

CELTILL BRILLE TOUJOURS A ENGHIEN

Très à

l’aise sur la piste d’Enghien, Celtill (Celtic Swing) a parfaitement tenu tête

aux vieux chevaux. Le protégé de Jehan Bertran de Balanda a longtemps mené les

débats avant de serrer le rail en entrant dans la dernière ligne pour conserver

une bonne troisième place. Il devance finalement Miss Cybelle (Maresca

Sorrento), qui apparaissait en difficulté dans la ligne d’en face, mais qui

s’est bien ressaisie pour finir. Elle était la seule jument de la course et a

dominé Misérable (Discover d’Auteuil), qui rendait beaucoup de poids à l’ensemble

de ses adversaires.

AUX

ORIGINES D’UNE FAMILLE ANGLO-ARABE

L’élève

d’Henri Hesse est un "Anglo" de complément né de Go Between (Highest

Honor), dont il est le meilleur produit. Son pedigree est atypique : sa mère,

Belle d’Escla (Mistigri), elle-même "Anglo" de complément, a débuté

sa carrière à 4ans et directement en cross-country. Portal’s Toy est une

exception génétique qui descend d’une souche d’arabe pur et il se positionne

comme le seul cheval de sa fratrie à avoir couru en obstacle en région parisienne.