Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix dushka (f) : une premiere pleine de promesses

Autres informations / 16.03.2011

Prix dushka (f) : une premiere pleine de promesses

Pour

plusieurs raisons, le Prix Dushka (F) restera gravé dans les annales. D’une

part il a vu la victoire d’une pouliche qui possède de l’avenir, Adventure

Seeker (Bering). Également, c’était la première victoire d’Alain de Royer Dupré

avec un représentant de l’Écurie Wildenstein. Et, enfin, c’était le premier

succès de Christophe Soumillon pour cette casaque avec laquelle il détient un

contrat de première monte cette année. Pourtant, dans le dernier tournant, les

choses étaient plutôt mal "embarquées". Encore à mi-peloton, le long

de la corde, Adventure Seeker étaient emmurée de toute part. Par la lice, à sa

gauche, ainsi que des adversaires à sa droite et devant elle. « À cet instant,

je montais plutôt pour une place, avouait après la course Christophe Soumillon.

J’étais vraiment loin des pouliches de tête. » Mais les événements se sont

décantés et la qualité d’Adventure Seeker a fait la différence : « J’avais

vraiment du gaz, poursuivait Christophe Soumillon. Et j’ai eu de la place pour

sortir à ma droite. J’ai vraiment mis un coup de volant, car je suis venu très

vite sur les pouliches devant. Alors j’ai choisi de venir en pleine piste et

j’ai cru à la victoire. Adventure Seeker a vraiment eu une belle accélération

et c’est sûrement une bonne pouliche. Elle est très verte encore et je pense

qu’elle possède une belle marge. On peut espérer de belles choses avec elle.

Également, je suis très heureux de cette première victoire pour l’Écurie

Wildenstein. » Dans les cent derniers mètres, Adventure Seeker a vraiment fait

le trou avec ses rivales. Deuxième, Miss Lago (Encosta de Lago) réalise

également des débuts prometteurs, qui ont satisfait son entraîneur, Élie

Lellouche. D’autant plus qu’elle a été contrariée dans la phase finale suite à

un "coup de tampon" avec Mourasana (Shirocco), finalement quatrième.

Troisième, la favorite Daraiyna (Refuse to Bend) s’est montrée un peu brillante

en début de parcours, ce qui a pu lui coûter des ressources qui lui auraient été

utiles en fin de parcours.

UNE

PETITE-FILLE D’ALL ALONG

Lorsque

qu’Adventure Seeker est arrivée dans le rond de présentation, on a pu

s’apercevoir qu’elle était très proche de son père, Bering (Artic Tern), rien

que de par sa robe. Elle est le seul produit de sa mère, American Adventure

(Miswaki), ayant pour père Bering. Pour l’instant, sa mère, qui est restée

maiden, n’avait rien produit de très notable en ayant été présentée à peintre

Célèbre, Linamix et Hernando. Restée anonyme en compétition, American Adventure

avait tenté de gagner sa course en province, allant à Saint-Malo ou encore au

Pin-au-Haras. Mais, en cinq sorties, son meilleur classement sera une deuxième

place qu’elle obtiendra successivement à Senonnes, puis à Châteaubriant. En

revanche, lorsque l’on remonte le pedigree d’Adventure Seeker, c’est "du

lourd". En effet, sa deuxième mère est All Along (Targowice), mémorable

championne qui a notamment gagné le Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Elle a eu

quelques produits notables, comme Along All (Mill Reef), gagnant du Prix

Greffulhe (Gr2), et Arnaqueur (Miswaki), lauréat du Prix Lord Seymour (L).