Prix john cunnington : toscana conti preserve son invincibilite sur les obstacles

Autres informations / 24.03.2011

Prix john cunnington : toscana conti preserve son invincibilite sur les obstacles

Favorite

du Prix John Cunnington, Toscana Conti (Dom Alco) a justifié sa position en

restant invaincue sur les haies en deux sorties. Déjà lauréate à Enghien du

Prix Marise pour ses débuts dans cette discipline, elle a appliqué exactement

la même tactique ce mercredi. Très brillante durant la première partie du

parcours, elle a galopé à l’arrière-garde avant de se rapprocher dans le groupe

de tête au dernier passage de la ligne d’en face. Contrainte et forcée car elle

faisait alors les bras à son jockey, David Berra. Entre les deux dernières

haies, Madushka (Muhtathir) l’a suivie dans son effort mais, bien que Toscana

Conti ait "retapé" la petite foulée avant de sauter, la pensionnaire

d’Emmanuel Clayeux a su repousser les attaques. « C’est une jument qui a

beaucoup de qualité, elle l’avait d’ailleurs démontré en plat [elle avait

enlevé le Prix des Guilledines, course B, en plat, ndlr], nous a déclaré David

Berra. Elle en a aussi en obstacle mais il va falloir qu’elle calme son excès

de générosité, qu’elle le tempère. Encore aujourd’hui, en face, j’ai été obligé

contre mon gré d’avancer car je ne pouvais plus la retenir. La dernière fois,

elle avait senti les autres venir et elle avait mis un coup de reins. Mais je

n’avais pas le sentiment de lui avoir donné une bonne leçon. Aujourd’hui, la

dernière haie aurait pu lui coûter cher. Nous avons appliqué la tactique

convenue avec son entraîneur. Le programme, je ne le connais pas, mais il

pourrait passer par Auteuil. Dans ce cas, elle devra se gérer. » Toscana Conti

rendait du poids à toutes ses rivales à cause de son succès de début et sa

tâche n’était pas si évidente. Si elle retient bien les leçons de son

entourage, elle pourrait faire une bonne jument pour Auteuil. Deuxième, la

protégée de Jean-Paul Gallorini, Madushka, a très bien couru après avoir évolué

à proximité des animatrices. Dans la ligne droite, elle s’est montrée appliquée

pour faire un bon bout sur le plat et finir tout près de la lauréate, précédant

Starina (Great Pretender), qui n’a pas pu suivre les deux premières.

LIBAUTE,

LA NOTE DE LA COURSE

La ligne

droite de l’honnête pouliche de plat Libaute (High Yield) n’est pas passée

inaperçue. Toujours dans la seconde moitié du peloton, elle n’a changé de

vitesse que sur le plat, après la dernière haie, pour passer de la septième à la

quatrième place, sans que son jockey ne la sollicite outre-mesure. « C’est une

jument qui venait finir en plat, après avoir attendu, nous a dit son

entraîneur, Marcel Rolland. Nous avons couru de la même façon pour la faire

finir et elle a terminé très plaisamment. Sa performance est encourageante et

je pense que l’on va rester à Enghien pour le moment. »

LA

PROPRE SOEUR DE SILVINIACO CONTI

Toscana

Conti a été élevée par son propriétaire, Patrick Joubert, à Souvigny, une

commune de l’Allier. Il nomme tous ses chevaux avec le label "Conti",

mis à l’honneur notamment par Roméo Conti (Goldneyev), un gagnant du Prix Finot

(L). Comme nous l’avons dit un peu plus haut, Toscana Conti est née de Dom Alco

(Dom Pasquini) et Gazelle Lulu (Altayan). Elle est la propre soeur de

Silviniaco Conti, qui a gagné deux Gr2 sur les claies anglaises à 4ans. Toscana

Conti est un cinquième produit, quatre ont vu un hippodrome, pour autant de

gagnants. Sa mère a mis au monde en 2010 un ultime produit de Dom Alco, Adagio

Conti.