Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix la troïenne (b) : triveni cree une bonne surprise

Autres informations / 28.03.2011

Prix la troïenne (b) : triveni cree une bonne surprise

Engagée

conjointement dans les Prix Saint-Alary et de Diane (Grs1), Triveni (Lando) a

ouvert son palmarès à l’occasion du Prix la Troïenne (B), pour sa quatrième

sortie publique. La pouliche de Myriam Bollack-Badel avait débuté directement

dans une course "B" sur 1.800m, à 2ans, et sa démonstration

permettait alors quelques espoirs. Raccourcie sur le mile pour sa deuxième

course, elle avait été prise de vitesse pour finir, mais s’était toutefois montrée

tenace pour obtenir une troisième place. Après avoir laissé passer l’hiver,

Triveni avait ensuite effectué sa rentrée au début du mois, ici-même à

Saint-Cloud. La fille de Lando avait visiblement besoin de s’exprimer et,

rallongée de quatre cents mètres, elle trouve finalement son jour. Estimée par

son entourage, elle surprend tout de même dans une épreuve qui ne recense

toutefois plus de championnes à son palmarès ces dernières années. « C’est une

petite surprise, confie Alexis Badel, car on ne connaissait pas beaucoup ses

adversaires et notamment les pensionnaires d’André Fabre. Mais Triveni a du

potentiel et venait d'effectuer une bonne rentrée. Elle a bien évolué et

confirme aujourd’hui. Elle avait très bien débuté à Longchamp et manquait un

peu de métier par la suite. Cette distance lui convient mieux, elle a de la

vitesse et elle a pu l’exprimer. » Bien cachée tout au long du parcours sur une

troisième ligne, Triveni a attendu qu’une porte s’ouvre à quatre cents mètres

du but avant de fournir son accélération. Elle est venue dominer l’animatrice

Shamardanse (Shamardal), qui s’était, elle, montrée un peu brillante avant de

résister à la bonne fin de course de l’inédite Alkania (Dalakhani).

LA DIGNE

FILLE DE SA MERE

Triveni

est une fille de Teresa Balbi (Master Willie), une jument qui avait triomphé au

niveau Listed sur cette même distance, à l’occasion du Grand Prix du

Lion-d’Angers (L). « J’ai entraîné la mère, nous a confié Myriam Bollack-Badel.

Elle avait une certaine qualité, suffisamment pour gagner une Listed. Teresa

Balbi évoluait déjà pour Dwayne Woods et je suis ravie qu’il l’ait conservée à

l’élevage. Triveni est encore très tendre, elle ne va probablement pas beaucoup

courir. Elle dispose de grands engagements, alors on verra bien comment elle

évolue. »

LES

DEBUTS PROMETTEURS D’ALKANIA

André

Fabre était doublement représenté dans cette épreuve. C’est l’inédite Alkania

qui a réalisé la meilleure performance en se classant deuxième. Alkania a

longtemps évolué en dernière position du peloton et n’a, semble-t-il, pas

compris ce que lui demandait son jockey lorsque le rythme s’est accéléré. Mais,

lorsque la soeur d’Alpine Snow (Verglas) s’est bien équilibrée dans la phase

finale, elle a fini avec beaucoup de vitesse. Deuxième d’une "B" pour

ses débuts, Alkania "laisse" quelques bons espoirs, d’autant qu’elle

est extrêmement bien née, avec des références dans sa généalogie comme Urban Sea

(Miswaki), un produit de sa deuxième mère, Allegretta (Lombard).

LE

MEILLEUR PRODUIT DE TERESA BALBI

Élevée

par son propriétaire, Dwayne Woods, Triveni est une fille de Lando et Teresa

Balbi. Comme nous l’avons dit plus haut, Teresa Balbi a remporté une Listed sur

la piste du Lion-d’Angers, peu après s’être classée quatrième du Prix Urban Sea

(L) sur cette même piste. Triveni est son troisième produit ; elle avait

auparavant donné Isoline Royal (Fantastic Light) qui n’a couru qu’une fois,

concluant par une victoire en Italie. Pondicherry (Sir Wimborne), la deuxième

mère, a donné Dehradoun (Primo Valentino), qui a bien gagné sa vie dans la

catégorie des handicaps.