Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix robert de clermont-tonnerre (gr3) : quarouso se révèle parmi l’élite

Autres informations / 07.03.2011

Prix robert de clermont-tonnerre (gr3) : quarouso se révèle parmi l’élite

Surprise

à l’arrivée du Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3), c’est Quarouso (Lavirco)

qui s’est imposé en conservant une longueur et demi d’avance sur Oculi (Denham

Red). Quarouso effectuait sa rentrée, alors qu’il avait quitté Auteuil l’année

dernière en remportant une épreuve support de Quinté Plus à la fin du mois de

novembre. Mais il s’est présenté dans un très bel état et s’annonçait prêt à en

découdre,  comme la plupart des

représentants de Jean-Paul Gallorini. Depuis que son mentor a réclamé Quarouso,

il a toujours dit que son cheval avait l’envergure pour s’imposer au niveau

Groupe et c’est donc sans surprise qu’il a vu son cheval triompher. « J’ai même

dit que Quarouso était un cheval de "Grand Steeple", mais

malheureusement, il est tombé pour sa première sortie chez moi et il s’est fait

très mal. On a mis du temps à le retrouver et il commence à me remontrer ce que

j’avais vu en lui. » En position d’attente tout au long du parcours, il s’est

laissé emmener avant de prendre l’avantage en sautant l’avant-dernier obstacle.

Sur la même ligne qu’Oculi pour aller sauter la dernière haie, il s’est ensuite

montré très dur pour s’imposer avec une avance confortable.

BONNE

RENTRÉE D’OCULI

« En

sautant la dernière haie, j’ai cru qu’on allait prendre l’avantage et que

personne ne me reverrait, nous a confié Jonathan Plouganou, le jockey d’Oculi,

mais l’autre était déjà devant et il est très dur. J’ai préféré ne pas forcer

mon cheval à se livrer et le respecter. » Le champion de François-Marie Cottin

a été très bien monté par Jonathan Plouganou qui le découvrait. Parti

mollement, comme à son habitude, il s’est doucement et progressivement

rapproché au bout de la ligne d’en face, sans chercher à prendre

l’ascendant.  Oculi a ensuite fait son

travail dans la ligne droite finale, sans chercher réellement à contester la

victoire à Quarouso. Il restait sur une contre-performance dans le Prix La Haye

Jousselin (Gr1), mais avait été malade le lendemain de la course. Son objectif

de la saison est d’arriver sain et net dans le Grand Steeple-Chase de Paris

(Gr1), en prenant les courses préparatoires les unes après les autres.

Rappelons qu’à l’âge de 4ans, Oculi a remporté les Prix Ferdinand Dufaure et

Maurice Gillois (Grs1) sans jamais gagner une épreuve préparatoire.

KATENKO,

MEILLEUR 5ANS QUE KAUTO STONE

« Ma

première impression, c’est qu’il va falloir être prudent avec eux au printemps,

face à des vieux chevaux plus aguerris. » C’est ce qu’a exprimé Jehan Bertran

de Balanda après la course de Kauto Stone (With the Flow) et de la JDG Jumping

star Katenko (Laveron), arrivés respectivement septième et troisième. « Mais

Katenko a très bien couru, il s’est bien repris dans la ligne droite pour

prendre la troisième place, après avoir figuré. Quant à Kauto Stone, il a

commis une grosse faute qui l'a stoppé dans son action. Il aurait probablement

fini avec Katenko s’il n’avait pas fait cette erreur. » En effet, le lauréat du

Prix Maurice Gillois (Gr1) 2010 a fait une grosse erreur au passage du brook,

laissant les postérieurs dans l’obstacle. Christophe Pieux a immédiatement

essayé de le relancer, mais il avait déjà perdu beaucoup de terrain, alors

qu’il avait toujours été vu en tête du peloton. Il a finalement payé ses

efforts pour finir, mais n’a probablement pas dit son dernier mot. Katenko a

toutefois fait une bonne impression: il n’est pas encore totalement réglé dans

ses sauts et se montre encore capable de faire des fautes de

déconcentration,  mais son dernier effort

pour reprendre la troisième place à Quart de Lino (Trempolino) a été

remarquable.  UNE BONNE FAMILLE D’ALAIN

COUÉTIL

Quarouso

a été élevé par Alain Couétil, il est né de Lavirco et Honey (Highlanders), une

jument qui s’est imposée à Enghien sous les couleurs de la famille Papot. Ce

sont d’ailleurs sous ces couleurs que Quarouso a commencé sa carrière avant

d’être réclamé pour 19.777€. Quarouso est le frère utérin d'Ograndy (Cyborg),

gagnant du Grand Steeple-Chase de Bordeaux (L) et troisième du Grand Prix de

Pau (Gr3). Il est aussi le neveu de Meryl (Garde Royale), un pensionnaire de

Guillaume Macaire qui s’est classé troisième d’un Gr2 à Cheltenham.