Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix youth (b) : une bonne "b" pour poulains ambitieux

Autres informations / 07.03.2011

Prix youth (b) : une bonne "b" pour poulains ambitieux

Le Prix

Youth (B) a l’habitude de présenter de futurs candidats au "Derby"

français. L’année dernière, deux des cinq partants ont eu des ambitions dans le

Prix du Jockey Club (Gr1). Le gagnant, Tenacious Spring (Tertullian), qui a

finalement rabaissé ses ambitions après des échecs dans les principales

préparatoires, et Handsome Devil (Footstepsinthesand), quatrième du Prix Youth,

puis huitième du "Jockey Club" après avoir pris la deuxième place du

Prix Greffulhe (Gr2). Les années précédentes, le Prix Youth a révélé On Est

Bien (Enrique), qui s’est affirmé comme l’un des favoris du Derby avant de

s’accidenter à l’entraînement. En 2008, le Prix Youth s’appelait Prix Alcantara

II (B) et c’est le futur vainqueur du Prix du Jockey Club, Vision d’État

(Chichicastenango), qui triomphait. Cette année, sur le "papier"

strict du Prix Youth, il est difficile d’imaginer que l’avènement d’un futur

Vision d’État se dessine. Les sept partants ont leur chance de s’illustrer,

sans qu’un d’entre eux ne se démarque véritablement. De 2ans à 3ans, les

chevaux peuvent changer énormément, il n’est donc pas impossible qu’un poulain

surprenne et se révèle comme un poulain classique.

ANDRÉ

FABRE PUISSANCE DEUX

Les

quelques partants présentés par André Fabre depuis le début de la saison

étaient en bonne condition physique et ont fait leur valeur. Polytechnicien

(Royal Academy) a survolé le Prix de Meydan (D) à Deauville et les 3ans se sont

bien comportés dans les maidens. Dans le Prix Youth, l’entraîneur présente deux

chevaux, Lightfoot (Selkirk) qui a débuté en se classant quatrième de la JDG

rising star Maxios (Monsun), mais à distance. Le second, Canadian (Tiger Hill),

fait quant à lui ses débuts en compétition. Il s’agit du neveu de Septième Ciel

(Seattle Slew), gagnant du Prix de la Forêt (Gr1).

BEAULIEU,

COMPLIQUÉ MAIS PÉTRI DE QUALITÉ

Le

protégé d’Éric Libaud, Beaulieu (Motivator), ne manque pas de qualité, mais

s’est toujours montré très délicat sur la piste, à l’image de son père

Motivator (Montjeu). Le représentant de Gérard Augustin-Normand s’est classé

deuxième d’un Prix Kerautem (B) qui lui semblait promis après avoir longtemps

fait des siennes. Son entraîneur ne nous avait pas caché que son poulain avait

suffisamment de classe pour gagner à un bon niveau, mais que cela dépendait de

la façon dont il apprendrait son métier.

MENTALIST

RESTE SUR DEUX SUCCÈS

Deux

poulains ont bouclé la saison 2010 sur une victoire, Mentalist (Westerner) et

Sanogo (Shirocco). Le premier nommé reste même sur deux victoires, à chaque

fois sur le modeste hippodrome du Croisé-Laroche et sur 1.800m. Sanogo dépend

de l’entraînement de Jean-Claude Rouget et a ouvert son palmarès sur la piste

de Toulouse à la fin du mois de novembre. Fils de shirocco, il devrait

apprécier la piste assez souple et la distance de 2.000m.