Prix champaubert : hammersly lake, le courage en heritage

Autres informations / 07.04.2011

Prix champaubert : hammersly lake, le courage en heritage

On

attendait beaucoup Esmondo (Sholokhov), le lauréat du Prix Rush, dans le Prix

Champaubert, mais le pensionnaire de Guillaume Macaire a dû s’incliner face à

deux poulains qu’il avait devancés pour leurs débuts communs. Hammersly Lake

(Kapgarde) et Utsala (Shaanmer) ont en effet sauté la dernière haie dans la

même foulée, l’un appuyé sur la lice extérieure, l’autre en pleine piste, et la

lutte sur le plat a pu s’engager. Utsala a un instant pris l’avantage sur son

adversaire, mais Hammersly Lake est revenu au courage prendre une tête au passage

du poteau. Esmondo, de son côté, a fourni un bon effort sur le plat.  Alors qu’il était encore loin des quatre

premiers au saut de la dernière haie, il a regagné du terrain pour venir

prendre la troisième place qui semblait promise à son compagnon de box, Do you

Jump (Trempolino), en nets progrès sur ses débuts. Thomas Trapenard se

félicitait de cette victoire, acquise avec un fils d’une jument qu’il connaît

bien, Loin de Moi (Loup Solitaire), qui a gagné le Prix Hopper (L) pour son

entraînement : « C’est un bon poulain, courageux, comme l’était sa mère. Il est

robuste et a encore une marge certaine. Je suis ravi pour son propriétaire, qui

connaît actuellement des problèmes de santé. » L’AQPS Utsala n’a cependant pas

démérité, d’autant plus que David Berra l’a respecté,  comme il l’explique : « J’ai sauté les deux

dernières haies très vite, et je pensais que ça suffirait pour s’imposer. Mais

je n’ai pas voulu être méchant avec lui, ce qui nous coûte peut-être la victoire.

Il manque encore de maturité mais c’est un poulain d’avenir. » François Cottin

soulignait le mérite de son poulain, un AQPS né fin mars : « C’est un sujet

tardif, mais il est issu d’une très bonne famille et lui rend honneur. J’avais

demandé à David d’être sage avec lui, parce qu’il ne sait pas encore trop bien

ce qu’on lui demande. Mais l’entraîneur du gagnant m’a dit que le sien était

parmi ses meilleurs, ce qui est encourageant. Nous allons d’ailleurs voir ce

que le gagnant court et nous suivrons le même programme. C’est bien de voir un AQPS

à ce niveau au printemps. »

UN

PETIT-FILS DE LOINTAINE

Hammersly

Lake a été élevé par Fabrice Simon, dans l’Orne. Sa mère, Loin de Moi, était

donc une bonne jument d’obstacle entraînée par Thomas Trapenard. Outre son

succès dans le Prix Hopper (L), elle s’est placée dans le Prix Christian de

Tredern (L) à Auteuil. Hammersly Lake est son troisième produit, et pour le

moment le meilleur, même si Robin Royal (Robin des Champs) s’est imposé dans un

petit steeple à Nancy. Loin de Moi est issue d’une très bonne souche Dubois,

celle de Lointaine (Lyphard’s Wish), aussi douée en compétition qu’au haras,

puisqu’elle y a donné notamment Far Away Girl (Cadoudal), gagnante sur les

haies d’Auteuil puis génitrice des bons Fabulously (Antarctique), lauréat du

"Robert Lejeune" (L)  pour

Claude Cohen également, et Firmini (Mansonnien), troisième du Prix d’Iéna (L)

pour l’entraînement de Guillaume Macaire.