Prix de croissy (b) : campanillas fait impression pour ses debuts

Autres informations / 11.04.2011

Prix de croissy (b) : campanillas fait impression pour ses debuts

Le Prix

de Croissy (B) n’a pas battu des records de vitesse, ce qui a été assez

récurent tout au long de l’après-midi à Longchamp. Unkept Rendez Vous (Arch) a

mené la danse à un rythme peu élevé et la course s’est véritablement lancée en

entrant dans la dernière ligne droite. C’est à ce moment que la seule pouliche

inédite, Campanillas (Montjeu) a choisi de sortir de l’anonymat pour remporter

cette épreuve sur une simple accélération. La pouliche de Carlos Laffon-Parias

a évolué dans le dos de l’animatrice, puis est venue la dominer assez sûrement

dans la phase finale, tout en résistant facilement à ses assaillantes. « La

pouliche était prête à courir, confie son entraîneur. Je ne savais pas trop ce

que valait le lot, il fallait tenter le coup. Elle avait fait beaucoup de

progrès à l’entraînement. Elle a eu des petits soucis alors qu’elle était

encore yearling et a donc été dressée tardivement. Le retard en a entraîné

d’autres et elle s’est donc déclenchée tout aussi tardivement. Mais elle

travaille bien le matin, aussi bien que d’autres. On verra si elle est capable

de faire mieux. » Débuter dans une course B à 3ans, face à des chevaux

expérimentés, n’est pas une mince affaire et Campanillas a certainement de la

qualité. Elle s’est imposée avec la manière, mais n’a sans doute pas battu des

pouliches d’un très haut niveau. Elle devance toutefois Gorgeous Sixty (Touch

of the Blues), qui s’était déjà bien comportée à ce niveau l’année dernière, et

Jehannedarc (Montjeu), qui a fourni un bon effort à l’extérieur. La première

nommée a plongé côté corde pour venir obtenir son accessit, alors qu’elle

restait sur un échec cet hiver à Cagnes-sur-Mer. « Je suis tout à fait

satisfait, a confié Yannick Fouin. Il fallait oublier sa course à Cagnes sur la

P.S.F. Elle avait eu un petit truc à un pied et cela explique sa course. Je

vais prendre mon temps avec elle. Elle aurait peut-être pu inquiéter le

vainqueur mais c'est déjà bien. Elle n'est pas engagée dans les classiques et

on va peut-être pouvoir s’amuser dans les Listeds. »

CAMPANILLAS

JUSTIFIE L’ARGENT INVESTI AUX VENTES

Achetée

pour 120.000€ aux ventes d’août Arqana en 2009, Campanillas a justifié d’entrée

de jeu cet investissement. Les pouliches de Montjeu n’affolent pas souvent les

enchérisseurs et elle a toutefois été vendue pour un bon prix. L’éleveur, Paget

Bloodstock, est une entité gérée par des membres de Coolmore et emmenée par

David O’Loghlin.

LA NIECE

DE PROSPECT PARK

Campanillas

est née de Montjeu (Sadler’s Wells) et West Brooklyn (Gone West). Cette

dernière a peu couru,  mais a triomphé à

deux reprises. Et elle est issue d’un des plus beaux pedigrees de l’élevage

Wertheimer & Frère, puisqu’elle est la soeur utérine de Prospect Park

(Sadler’s Wells), deuxième d’un Prix du Jockey Club (Gr1) qui lui était promis,

et Prospect Wells (Sadler’s Wells), deuxième du Grand Prix de Paris (Gr1). En

remontant la généalogie de Campanillas, on retrouve les noms d'Okawango

(Kingmambo), vainqueur du Grand Critérium (Gr1) et d'Authorized (Montjeu),

vainqueur du Derby d’Epsom, du Racing Post Trophy et des Juddmonte

International Stakes (Grs1).