Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix de la grotte (gr3) : golden lilac, la championne de la journee

Autres informations / 24.04.2011

Prix de la grotte (gr3) : golden lilac, la championne de la journee

Sept ans

après sa mère, Grey Lilas (Danehill), la JDG Rising Star Golden Lilac (Galileo)

a enlevé le Prix de la Grotte (Gr3). En championne, faisant honneur à son

pedigree, et cela malgré un manque de train durant l’épreuve. Le verdict de ce

Prix de la Grotte est très lipide et, sans incident, Golden Lilac devrait

participer activement à l’arrivée de la Poule d’Essai (Gr1). Pour son premier

essai au niveau Groupe et sa rentrée, elle a frappé très fort et reste

invaincue en trois sorties. Tant par son modèle que son attitude et son

comportement en course, Golden Lilac a tout d’une championne.

ENCORE

UNE COURSE SANS TRAIN…

Comme

souvent à Longchamp, l’épreuve n’a pas été rythmée, surtout à partir du moment

où Davy Bonilla, qui montait Albaraah (Oasis Dream), a tout repris en tête dans

la descente. C’est dommage que nos courses de sélection en France ne soient pas

assez rythmées, car des chevaux peuvent être battus, plus tactiquement que sur

leur qualité. Golden Lilac a réussi à se sortir de ce piège, ce qui rehausse sa

performance. Néanmoins, son jockey, Maxime Guyon, regrettait ce faux train et

disait : « En ce moment, il y a une nouvelle mode en France qui consiste à partir

doucement et rester à une faible allure ou partir vite pendant cinquante mètres

avant de ralentir. Ma pouliche était un peu allante du fait de sa rentrée. Elle

a pu placer sa grosse pointe de vitesse. Ce qu'elle fait est probant d'autant

qu'elle a dû revenir de l'arrière-garde. »

GREY

LILAS, UNE POULICHE IRREPROCHABLE

Après

avoir débuté par une dernière place dans le Prix d'Avranches (B), Grey Lilas

n’est plus jamais sortie des trois premières. Sa carrière à 3ans est un

exemple, qui a commencé par une victoire dans le Prix du Louvre (B), puis dans

le Prix de la Grotte. Deuxième de la Poule d’Essai (Gr1), puis troisième du

Prix de Diane, elle a enlevé son premier Groupe à Deauville dans le Prix de la

Nonette (Gr3), par cinq longueurs.  Elle

a ensuite réussi l’exploit de gagner le Prix du Moulin de Longchamp (Gr1) tout

en étant raccourcie de quatre cents mètres, avant de conclure sa carrière par

une deuxième place dans le Prix de l’Opéra (Gr1) – en étant donc de nouveau

rallongée de quatre cents mètres – derrière la championne de Jim Bolger

Alexander Goldrun (Gold Away). Voir aujourd’hui son produit, qui a pour père le

top-étalon Galileo, réussir et être un véritable espoir classique, montre que

les pedigrees, cela paye.

UN BON

PARCOURS DE RECONNAISSANCE POUR MIXED INTENTION

Comme

Golden Lilac, Mixed Intention (Elusive City) n’avait jamais couru à Longchamp.

Également, elle n’avait couru qu’une fois sur le gazon, mais c’était dans un

véritable bourbier, pour ses débuts en piste, effectués à Saint-Malo. Elle y

avait connu la seule contre-performance de sa carrière. Dans le sillage de

Golden Lilac durant le parcours, elle a tracé une belle ligne droite pour venir

s’emparer de la deuxième place. Sa première à Longchamp et ce que l’on peut

considérer comme une première sur le gazon a été une réussite. Son entraîneur,

Fabrice Vermeulen, était content du comportement de sa pouliche, même s’il

regrettait également le manque de train : « On est pris de vitesse au moment du

démarrage. La gagnante a démarré plus tôt que nous et Mixed Intention a un peu

flotté dans la ligne droite. Elle aurait sans doute été plus à l'aise avec un

peu plus de train. Cela sera sûrement le cas dans la Poule d'Essai. On est très

content de sa course, ça n'était que son deuxième parcours sur le gazon.

Revanche dans trois semaines ! » Mixed Intention est entraînée en Belgique, par

Fabrice Vermeulen donc, qui dispose dans son effectif d’une autre bonne

pouliche défendant les couleurs de Gérard Augustin-Normand, Nonsuch Way

(Verglas). Cette dernière devrait courir le prochain Montjeu Coolmore Prix

Saint-Alary (Gr1).

WHIP AND

WIN SE RETROUVE

Après

une rentrée un peu effacée dans le Prix Imprudence (Gr3), Whip and Win

(Whipper) s’est montré plus incisive. Elle se classe troisième en ayant

longtemps fait illusion, le long de la corde, pour la deuxième place. Pas

encore totalement fleurie, elle dispose d’une marge de progression. Sa

propriétaire, Madame Wingtans (en association avec la famille Vidal), nous a

raconté : « Elle n’est pas encore totalement au top. Nous espérons qu’elle y

soit pour le 15 mai. Elle a de la marge encore. Elle court très bien une

nouvelle fois et il n’y a rien à lui reprocher. Elle aurait préféré une piste

plus souple… »

ESPIRITA

EN A TROP FAIT

Favorite

de ce Prix de la Grotte (Gr3), Espirita (Iffraaj) n’a pu terminer que

quatrième. Venue comme pour gagner au pavillon, elle n’a pu placer une nouvelle

accélération. Elle effectuait sa rentrée et en a un peu trop fait.

Également,  on pouvait avoir des doutes

sur son aptitude à ce terrain.  Des

doutes qui se vérifient par l’action d’Espirita, moins déliée que dans le Prix

des Réservoirs-Haras d’Etreham (Gr3) qu’elle a remporté. Toutefois, il ne faut

pas la condamner sur cette seule sortie, car elle avait montré à 2ans qu’elle

avait l’étoffe d’une très bonne pouliche.

UN

DEUXIEME PRODUIT PLEIN DE PROMESSE POUR GREY LILAS

Élevée

par son propriétaire, le Gestu¨t Ammerland, Golden Lilac est le deuxième

produit de Grey Lilas. Championne en course, Grey Lilas avait été achetée aux

ventes d’Arqana. Son premier produit, Grey Lily (Boreal), a gagné l’an dernier

sa course à Paray-le-Monial, avant de s’essayer dans une "B" puis une

"E" parisiennes. « Nous l’avons vendue aux ventes de décembre 2010

pour 95.000 €, nous a expliqué Crispin de Moubray, qui gère les intérêts du

Gestu¨t Ammerland. Suite à Golden Lilac, Grey Lilas a un 2ans par Hurricane

Run, qui est à l’entraînement chez Henri Cecil. Elle n’a pas de yearling, car

elle a coulé de Galileo. Elle a un foal mâle par Hurricane Run et est pleine

depuis trois jours de Galileo. » Deuxième mère de Golden Lilac, Kenmist

(Kenmare) a gagné un handicap Listed à Ascot et s’est placé de Gr3 en Italie.

Elle a produit Kandahar Run (Rock of Gibraltar), gagnant de Listed à Newmarket

et cinquième du Prix Jean Prat (Gr1) de la JDG Rising Star Tamayuz (Nayef).

Troisième mère de Golden Lilac, Mistral’s Collette (Simply Great) a gagné une

Listed à Milan.