Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix fleuret (gr3) : tombeur de le tranquille, tout rouge obtient une victoire meritee

Autres informations / 03.04.2011

Prix fleuret (gr3) : tombeur de le tranquille, tout rouge obtient une victoire meritee

« Tout

Rouge ne l'a pas volé, sa victoire de Groupe », confie Jacques Ricou au micro

du cheval émetteur après son succès dans le Prix Fleuret (Gr3). Tout Rouge

porte les couleurs de Simon Munir, dont c’est la première victoire de Groupe en

France. Troisième du Prix Congress (Gr2), quatrième du Prix Duc d'Anjou (Gr3)

et toujours à l'arrivée de ses courses, Tout Rouge (Dom Alco) a obtenu une

victoire méritée, à ce niveau. Sur le difficile tracé des 4.300m, le

pensionnaire de Guillaume Macaire s'est montré plus adroit que plusieurs de ses

rivaux et c'est ce qui a fait la différence comme le rappelait l'entraîneur de

Royan : « Il n'a pas fait d'efforts, en sautant, contrairement à certains de

ses rivaux qui se sont "assis" sur les obstacles. Tout s'est bien

passé. Il a suivi tout le temps, sans se fatiguer. Le terrain et la distance lui

ont convenu et il a pu faire la différence là-dessus. Le train a été sélectif

et il y a eu constamment des relais ce qui a été idéal. C'est vraiment une

victoire qui fait plaisir d'autant que c'est une surprise. Je suis content car,

si certains succès sont attendus, dans des courses "qu’ils ne faut pas

perdre", là, c'est du bonus. On "est à fond" avec ce cheval mais

on va voir ce que l'on va faire, d'autant qu'à l'automne, il y a le Prix

Maurice Gillois et Tout Rouge a du fond et de la tenue pour cette course. C'est

un bon sauteur qui n'a pas de changement de vitesse, mais il est mature dans ce

qu'il fait. Un avantage, surtout qu'aujourd'hui, il y avait de vrais obstacles

avec deux sauts de l'open ditch situé dans le tournant. » Tout Rouge a ainsi

profité du rythme élevé imprimé d'abord par Halley (Loup Solitaire), puis par

le grand favori Le Tranquille (Reste Tranquille) après la chute du premier

cité, à la rivière des tribunes. Il s'est rapproché avec d'évidentes ressources

dans le tournant final et ,courageusement, il a pris l'ascendant sur le protégé

de François-Marie Cottin, sur le plat, le repoussant nettement. « C'est un

cheval au grand coeur, a ajouté Jacques Ricou. Ce n'est pas vraiment un cheval

de Groupe, c'est clair, il lui manquera toujours un truc. Il me fait d'ailleurs

penser à des chevaux comme Lucky To Be et Ole Companero qui n'ont pas eu la

chance de gagner un Groupe. En face, Le Tranquille a commis une grosse faute et

le mien a sauté à merveille. Après l'open ditch, je suis venu facile et Tout

Rouge a un peu écoeuré Le Tranquille. »

LE

TRANQUILLE PERD SON INVINCIBILITE EN STEEPLE

Le

Tranquille s'engageait dans ce Prix Fleuret avec le statut de grand favori

suite à ses démonstrations, lui qui était invaincu en quatre sorties sur le

steeple d'Auteuil. Mais le poulain de Jean-Paul Sénéchal a commis une faute à

la rivière des tribunes, ce qui l'a un peu désorienté. Sur la piste intérieure

des steeple-chases, hormis le gros open-ditch, il n'a pas très bien sauté

paraissant "déréglé". Il n'a rien pu faire face à Tout Rouge,

assurant le premier accessit. Ce n'est certainement pas "le vrai" Le

Tranquille que nous avons vu, ce samedi, et il doit être revu.

SINGAPORE

SKY REMET LES PENDULES A L'HEURE

Un peu

oublié par les turfistes avant ce Gr3, Singapore Sky (Sagacity) a rappelé aux

observateurs qu'il avait terminé deuxième du Prix Congress (Gr2). Une ligne qui

s'est d'ailleurs mise en évidence puisque l'on retrouve aux trois premières

places de ce Gr3, les trois premiers du Grand Steeple des 3ans d'Auteuil.

Favorisé par l'allongement de la distance, Singapore Sky a tracé un bon

parcours, venant en progression pour s'assurer la troisième place. « Regardez

sa musique, elle n'est pas nulle, nous a déclaré Yannick Fouin, entraîneur du

poulain d'Eddy Eyrignoux. C'est un bon cheval, il n'a pas pris près de 100.000€

par hasard. Je ne sais pas d'ailleurs pourquoi il avait été placé en dernière

position "dans le journal". Il "tient comme un cric". La

distance et le terrain étaient pour lui. Il réalise une superbe performance. »

UNE

FAMILLE DE SAUTEURS

Élevé

par Nicolas de Lageneste au Haras de Saint-Voir, Tout Rouge est issu d’une

famille de sauteurs. Sa mère, Loi du Plus Fort (Snurge), n'a jamais couru en

plat, mais a remporté trois courses, dont le Prix Samaritain, pour ses débuts à

Auteuil. Elle courait sous l’entraînement de Jean-Pierre Totain. Elle a fait

naître deux produits mais Tout Rouge est son seul gagnant. Deuxième mère de

Tout Rouge, Chantalouette (Royal Charter) a couru quatre fois, remportant une course

plate. Elle a notamment produit Haut de Gamme (Morespeed), sixième d’un Gr3 en

obstacle et gagnant de huit courses, Idée de Valeur (Roi de Rome) et Paquet

Cadeau (Robin des Champs), tous deux lauréats.