Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix françois mathet (l) : qualite a defaut de quantite

Autres informations / 02.04.2011

Prix françois mathet (l) : qualite a defaut de quantite

La

simple lecture de l’encadré "Engagements dans les Groupes" résume à

elle seule la qualité du lot du Prix François Mathet (L). Il n’y a que cinq

chevaux au départ, mais le niveau est relevé. A tel point que cette Listed a

des allures de Groupe ! Ce qu’il faut simplement espérer c’est que l’épreuve soit

suffisamment rythmée pour que chacun ait sa chance car, tous au départ, doivent

convaincre et justifier leurs prétentions avant les grandes échéances à venir. Il

est difficile de détacher un cheval plutôt qu’un autre. Qui choisir entre ceux

qui ont laissé de belles impressions à 2ans et ceux qui ont déjà gagné cette

année ? Le choix est cornélien et c’est bien là la complexité de l’affaire. Lustre

(American Post) et Last Attempt (Cape Cross) bénéficient d’un avantage qui

compte encore à cette époque de l’année : ils viennent de prouver leur forme.

Entraîné par Yves de Nicolay, Lustre vient de survoler le Prix Youth (B) couru

début mars à Saint-Cloud. L’impression visuelle était très bonne, ses dauphins

ont confirmé, et Lustre suit par conséquent un plan de marche qui doit l’amener

au Prix Greffulhe (Gr2). Quant à Last Attempt, il a causé une petite surprise en

remportant le Prix de Verberie (D), à Compiègne. Très courageux, il est le seul

dimanche à ne pas être engagé dans un "Derby majeur". Son profil rappelle

celui de Pain Perdu (Vespone), révélation du printemps 2010 entraîné, comme

Last Attempt, par Nicolas Clément. Pain Perdu n’était pas engagé dans le "Jockey

Club", mais il avait couru ce Prix François Mathet, s’y classant deuxième

avant de terminer troisième,  le premier

dimanche de juin, à Chantilly. Bis repetita avec Last Attempt ? Du côté des

trois "rentrants", il est difficile d’avoir une préférence. Seule JDG

rising Star dans ce lot, Vadamar (Dalakhani) a gagné une "B" à

Maisons-Laffitte, en terrain très lourd, après des débuts "effacés", à

Longchamp. Il lui a fallu cette "course école" pour comprendre ce

qu'on lui demandait mais les progrès se sont rapidement faits sentir. Pour ne

rien gâcher, Vadamar est un fils de Vadawina (Unfuwain), qui était l’une des

favorites du Prix de Diane (Gr1) après avoir survolé le Prix Saint-Alary (Gr1).

Vadawina avait véritablement éclos à 3ans et son fils peut faire de même. C’est

en tout cas un espoir pour son entourage, riche, on le sait, en bons éléments.

Ce dernier n'a d'ailleurs pas hésité à le supplémenter. Autant le dire tout de

suite, Nobel Winner (Grand Slam)  est

"LE" cheval de "Jockey Club" de Jean-Marie Béguigné. Il se

présente donc dimanche avec l’objectif de convaincre en vue des futures échéances.

Plus que le lot qu’il a battu dans sa "B", à Saint-Cloud, en fin

d’année dernière, il faut regarder la manière. Nobel Winner est un cheval qui

possède une longue et puissante accélération et qui est certainement capable de

subir tous les trains. Il n’a couru que deux fois, mais, dès ses débuts, il

avait fait belle impression, terminant deuxième de la JDG rising Star Prairie

Star (Peintre Célèbre). Côté origines, Nobel Winner est le frère de Brigantin

(Cozzene), lauréat 2010 du Prix de Lutèce (Gr3). Enfin, le dernier cheval de

qualité de ce lot est Grand Vent (Shirocco), qui avait fait forte impression en

enlevant son maiden à Maisons-Laffitte, le 13 septembre dernier. Sur un

parcours où il est toujours difficile de revenir de l'arrière-garde, il était

encore dernier à l’entrée de la ligne droite avant de transpercer l’opposition.

Troisième ensuite d’un Prix Thomas Byron (Gr3) très relevé – remporté par la

JDG

rising Star Maxios (Monsun) – il devrait, en digne fils de Shirocco, bien

évolué à 3ans. Bref, le lot est de qualité, très ouvert et des futurs gagnants

de Gr1 s’y cachent peut être…