Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix ganay-air mauritius (gr1), sarafina vs planteur : un match au sommet pour le premier gr1 français

Autres informations / 29.04.2011

Prix ganay-air mauritius (gr1), sarafina vs planteur : un match au sommet pour le premier gr1 français

L’envolée

d’Hélissio (Fairy King) en 1997, la courageuse victoire d’Aquarelliste

(Danehill) en 2002, le succès de Bago (Nashwan) en 2005 ou encore la

démonstration de Dylan Thomas (Danehill) en 2007… Voilà quelques uns des plus

beaux gagnants du Prix Ganay (Gr1) lors de ces dernières années. Et la cuvée

2011 est dans la lignée des meilleures éditions de ce premier Gr1 du calendrier

européen, disputé une demi-heure avant les 2.000 Guinées (Gr1) de Newmarket.

Même avec sept partants, le lot est relevé. Les JDG rising star Sarafina

(Refuse to Bend) et Planteur (Danehill Dancer) vont se rencontrer à nouveau,

après leur tentative dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), où la

pouliche avait nettement dominé le mâle en terminant troisième. Cette fois, les

deux étoiles seront les vedettes de la course. Ce match, ce n’est ni plus ni

moins que la rencontre entre l’un des meilleurs 3ans de la saison 2010 et la

meilleure pouliche de cette même promotion. Sarafina a en effet remporté le

Prix de Diane (Gr1), un mois et demi après avoir débuté. Troisième de l’Arc au

prix d’un incroyable effort, alors qu’elle avait été stoppée net à l’entrée de

la ligne droite, elle a démontré qu’elle avait le niveau pour devenir une

"grande" à 4ans. D’ailleurs, la décision de la garder à

l’entraînement à cet âge a été prise assez tôt après sa performance dans le

championnat du monde des purs sangs. Elle n’a pas participé au Prix d’Harcourt

(Gr2) et rentrera directement dans le "Ganay". Mais elle ne possède

pas un modèle imposant et recevra un kilo et demi de ses rivaux. Planteur est

lui le lauréat du Prix d’Harcourt dans lequel il a enthousiasmé les

observateurs pour son retour en piste. Tout de suite derrière les animateurs,

il a placé une redoutable accélération pour l’emporter sans effort apparent.

Nombre de produits de l’élevage Wildenstein s’améliorent en prenant de l’âge.

C’est le cas de Planteur qui devrait être l’un des chevaux à suivre dans les

Grs1 entre 1.600m et 2.000m. Ajoutons qu’il bénéficiera du même leader que dans

l’Arc : Pouvoir absolu (Sadler’s Wells), confié à Anthony Crastus.

CAPE

BLANCO DANS LE COSTUME D’ARBITRE

Quand

les observateurs prévoient un match, il y a souvent un troisième larron. Ici,

c’est Cape Blanco (Galileo). Aidan O’Brien avait aussi laissé St Nicholas Abbey

(Montjeu) et Jan Vermeer (Montjeu) dans ce Gr1. Finalement, il sera représenté

uniquement par le lauréat de l’Irish Derby (Gr1) et des Irish Champion Stakes

(Gr1) 2010. Capable d’attendre comme d’aller devant, ce qu’il avait fait à

Leopardstown, Cape Blanco a effectué une bonne rentrée dans le Dubaï World Cup

(Gr1) finissant quatrième.  Mais Cape

Blanco avait échoué lors de ses deux visites en France, dans le

"Jockey-Club" et l’Arc.

LE

PREMIER GR1 SUR L’AGENDA DE CIRRUS DES AIGLES

Le

populaire voyageur Cirrus des Aigles (Even Top) a pour mission de gagner un Gr1

cette année. Malheureusement pour le protégé de Corine Barande-Barbe, il a

affaire à une redoutable opposition. Cela dit, il se surpasse à chacune de ses

sorties, même contre des chevaux qui paraissent meilleurs que lui sur le papier.

Vainqueur de trois Groupes et deux Listeds, Cirrus des Aigles n’a jamais

participé au Prix Ganay, ouvert aux hongres depuis 2001. Sa rentrée dans le

Prix Exbury (Gr3) a été très bonne. Sa ténacité, son courage et sa qualité

doivent lui permettre d’approcher les deux vedettes de l’épreuve.

LEY

HUNTER, EN PLEIN BOOM

C’est

l’une des révélations de ce début de saison dans les Groupes. Ley Hunter

(Kingmambo) n’était pas forcément attendu dans le Prix d’Harcourt, même si son

état au rond de présentation laissait transparaître un état de forme séduisant.

Et ce tardif qui n’a débuté que le 17 mai 2010 –par une victoire – avait tout

simplement besoin de temps pour arriver à plein régime. Gagnant de Listed à

l’automne, il est en mesure de devenir un vrai cheval de Gr1 cette année. Dans

le Gr2 du 10 avril, Silver Pond (Act One) avait un peu flotté à mi-ligne droite

avant de plafonner. Une performance qui avait déçu ceux qui s’attendaient à une

fin de course similaire à celle qu’il avait fournie dans le Prix Exbury (Gr3,

3e). S’il peut attendre, contrairement au Prix d’Harcourt où il a mené, sa fin

de parcours devrait être plus saillante.

 

VERBATIMS

CHRISTOPHE

SOUMILLON (JOCKEY DE PLANTEUR, 1ER DU PRIX D’HARCOURT, GR2) :

« Il

faut avoir de la vitesse pour faire ce qu’il a fait. Des chevaux comme Zarkava

ou Sea the Stars pouvaient aller de 1.600m à 2.400m et lui l’a fait. Il a un

gros, gros moteur. Il sait être très détendu même si aujourd’hui, du fait de sa

rentrée, il était un peu allant. Je pense que, s’il est bien posé cette année,

ce sera sympa… »

CORINE

BARANDE-BARBE (ENTRAINEUR DE CIRRUS DES AIGLES, 2E DU PRIX EXBURY, GR3) :

« C’est

vraiment une bonne rentrée. Finalement, il est seulement battu par un bon

cheval qui était en condition. Aujourd’hui, nous ne voulions pas aller devant

et faire le travail pour les autres. C’est pour cela qu’on l’a monté derrière

l’animateur le long de la corde. Il a mis un peu de temps à se dégager et s’est

retrouvé avec Polytechnicien qui arrivait lancé. Il devrait rester en France au

printemps et courir le Prix d’Harcourt, puis le Prix Ganay, qui est ouvert aux

hongres. »