Prix guy hunault : kauto stone retrouve les haies… et les 5 ans

Autres informations / 06.04.2011

Prix guy hunault : kauto stone retrouve les haies… et les 5 ans

Septième

pour sa rentrée sur le steeple du Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3), pour

son premier combat face à ses aînés, Kauto Stone (With the Flow) revient en

haies, face aux seuls 5ans, dans le Prix Guy Hunault. Le petit frère de Kauto

Star (Village Star), sacré à l’automne dernier dans le Prix Maurice Gillois

(Gr1), retrouve donc une tâche plus facile. Il ne faut surtout pas le condamner

sur sa septième place dans le Gr3 du 6 mars, car le cheval a commis une grosse

faute au brook qui l’a coupé dans son action. À cette occasion, Jehan Bertran

de Balanda avait confié qu’il allait falloir être prudent au printemps face à

des chevaux plus aguerris. Cet engagement suit donc la logique de l’entraîneur

mansonnien. Si Kauto Stone a acquis ses titres de gloire sur les gros

obstacles, il a aussi dévoilé des moyens certains sur les balais, comme en

témoigne sa deuxième place dans le Prix Cambacérès (Gr1), à une longueur et

demie de Prince Oui Oui (Poliglote). Avec 67 kilos sur le dos, il trouve une

belle occasion d’ajouter un succès à son palmarès.

LINE

SALSA, UNE ANNEE DE 5ANS SUR LES HAIES

Line

Salsa (Kingsalsa) a conclu son année de 4ans par un succès dans le Prix Sytaj

(L), un steeple réservé aux femelles de 4 et 5ans. Philippe Peltier avait

expliqué à cette occasion que sa protégée serait dirigée l’an prochain dans la

filière des juments sur les haies. C’est donc sans surprise que l’entraîneur a

choisi cette course sur les balais pour le retour à la compétition de sa

protégée. Désormais très froide en compétition, comme on l’avait vu lors de sa

dernière sortie où elle semblait débordée en face, Line Salsa est capable de

fins de course très incisives. On notera qu’elle ne sera pas munie d’oeillères

australiennes, qu’elle portait lors de son dernier succès. Enfin, elle est très

bien placée au poids, ne portant que 64 kilos. Net Lovely  (Network) cherche un premier succès à Auteuil

avec application. L’an dernier, la pouliche d’Emmanuel Clayeux s’est inclinée

face aux JDG Jumping stars Mood (Laveron) et Sister Palma (Kahyasi) alors

qu’elle avait chuté en début de parcours pour ses premiers pas sur la butte

Mortemart, mais c’était en steeple. Comme Line Salsa, elle devrait découvrir

cette année un bon programme sur les haies.

BAAN RIM

PA, APRES UNE RENTREE EN PLAT

Baan Rim

Pa (Dyhim Diamond) ne connaît quant à lui que les haies, et s’il n’a encore

jamais franchi le poteau en tête à Auteuil, ce protégé de Didier Prod’homme

compte des références sérieuses au plus haut niveau. Après avoir appris son

métier de cheval d’obstacle à Cagnes, il s’est vite adapté à Auteuil, butant

toutefois sur les ténors de sa génération, comme Bel la Vie (Lavirco), Solix

(Al Namix) ou Prince Oui Oui (Poliglote). Son entraîneur a pris soin de lui

faire effectuer une rentrée en plat, sur la P.S.F. deauvillaise, et il devrait

donc s’aligner au départ de cette épreuve déjà affûté. Il bénéficiera en outre

de la décharge d’Anthony Cardine, qui le connaît parfaitement.

SAPHIR

RIVER, APRES UNE BONNE RENTREE A ENGHIEN

Saphir

River (Slickly) présente un profil différent des concurrents évoqués plus haut.

Il a en effet beaucoup couru en plat, et à un niveau très correct puisqu’il a

pris notamment une quatrième place dans une Listed deauvillaise. Rien

d’étonnant au vu de ses origines, puisque ce n’est autre qu’un frère de Stormy

River  (Verglas). Le cheval s’est plutôt

bien fait à son nouveau métier, même s’il a eu tendance à en faire trop l’an

dernier, dans le Prix François de Poncins (L), où il avait été nettement dominé

par Net Lovely. Sa cinquième place pour sa rentrée à Enghien est très correcte

et ce pensionnaire de Carlos Lerner va passer un test face à une telle

opposition.