Prix guy hunault : line salsa deja prete, kauto stone reste dans le bain

Autres informations / 07.04.2011

Prix guy hunault : line salsa deja prete, kauto stone reste dans le bain

Tous les

regards se portaient sur Kauto Stone (With the Flow) avant le Prix Guy Hunault.

Le lauréat du Prix Maurice Gillois (Gr1) retrouvait les haies, face aux seuls

5ans. Mais, comme le rappelait Jehan Bertran de Balanda, les 3.600 mètres ne

sont pas le "sport" de ce cheval de tenue et, même s’il n’a nullement

démérité, il a dû s’incliner face à line Salsa (Kingsalsa) et Baan Rim Pa

(Dyhim Diamond), un vrai spécialiste des "balais". Kauto Stone a mené

l’épreuve, penchant souvent sur sa droite au moment des sauts. Line Salsa

galopait non loin, alors qu’Anthony Cardine s’attachait à détendre Baan Rim Pa,

qui s’appuyait beaucoup sur le mors. Au saut de la dernière haie, il était

clair que Kauto Stone ne pourrait soutenir la comparaison avec ses deux rivaux.

Line Salsa résistait quant à elle à Baan Rim Pa, auteur d’une très bonne fin de

course, d’autant plus qu’il rendait cinq kilos à la lauréate. Philippe Peltier

analysait après la course : « La jument avait très bien travaillé et se

présentait déjà prête. Et puis elle recevait beaucoup de poids du deuxième… Je

suis content car elle a connu des ennuis de santé l’an dernier et elle est

beaucoup mieux maintenant. Elle va rester sur les haies au printemps, car elle

a pris de l’argent en steeple l’an dernier. Il y a le Prix de Pau, mais cela

arrive un peu tôt, puis le Prix Christian de Tredern, une Listed réservée aux

femelles. Elle retournera sur le steeple à l’automne. » Baan Rim Pa, qui a

toujours montré de la qualité en haies mais aussi en plat, a satisfait son

entourage en prenant une très bonne deuxième place, tout près de la lauréate. «

Je suis ravi, a confié Didier Prod’homme. Anthony Cardine l’a très bien monté.

On va le préserver pour son année de 5ans, car je veux le faire vieillir. Il

est possible qu’il participe à la Grande Course de Haies de Printemps s’il

n’est pas trop chargé. »

KAUTO

STONE PAR LES CHEMINS DE TRAVERSE

Enfin,

Kauto Stone, pour qui cette course n’était pas un objectif, a rassuré Jehan

Bertran de Balanda : « Je ne suis pas du tout déçu d’être battu. Le cheval

s’était fait mal au saut du brook dans le "Robert de

Clermont-Tonnerre", et il était important qu’il reprenne confiance, mais

aussi qu’il reste dans le bain. Sur les haies, il a toujours eu tendance à

sauter à droite, et la distance était trop courte pour ses aptitudes.

Néanmoins, il se comporte très bien et a fait un bon bout pour finir. Avec lui,

cette année, on va passer par les chemins de traverse, car je ne veux pas qu’il

affronte des chevaux beaucoup plus aguerris que lui. Le Prix des Drags est une

possibilité, mais nous verrons comment est le cheval, ainsi que les conditions

climatiques. On va fonctionner au coup par coup. »

DES

GENES SAUTEURS

Produit

de l’élevage Vuillard, Line Salsa était destinée à l'obstacle. C’est en effet

un produit de la très bonne Line As (Cadoudal), une lauréate du Prix Duc

d’Anjou (Gr3), et troisième des Prix Maurice Gillois (Gr1) et Jean Stern (Gr2).

Ses deux premiers produits ont été exportés, l’un s’est imposé sur les claies,

l’autre n’a pas été vu en compétition. Airedale (Armos), la deuxième mère de

Line Salsa, a également triomphé à Auteuil.