Prix hypothese (gr3) : roi du val rend hommage a noël pelat, questarabad victime du signe indien

Autres informations / 03.04.2011

Prix hypothese (gr3) : roi du val rend hommage a noël pelat, questarabad victime du signe indien

 « J'espère que l'on va conjurer le sort car

l'on dit jamais deux sans trois et nous avons échoué dans les deux dernières

éditions de cette course... ». Voici les propose tenus par Marcel Rolland avant

le départ du Prix Hypothèse (Gr3) au sujet de son pensionnaire, la JDG Jumping

Star Questarabad (Astarabad). Au passage du poteau, le champion n'a pu inverser

la tendance et il a conclu troisième, de justesse. A l'inverse, Roi du Val

(Astarabad) a signé sa deuxième victoire de Groupe après son succès dans le

Grand Prix de la Ville de Nice (Gr3), en steeple-chase. Il a ainsi rendu hommage

à son éleveur, Noël Pelat, disparu la semaine dernière. D'ailleurs, Jean-Paul

Gallorini, entraîneur d'un cheval dont il s'était rendu acquéreur pour 70.000€,

aux ventes Arqana, en novembre 2009, a souligné: « C'est un joli hommage rendu

à Noël Pelat. C'est d'ailleurs lui qui m'avait fait gagner la seule

"belle" course que j'ai remportée : le Prix Ferdinand Dufaure (Gr1).

» Roi du Val a été monté comme à son habitude, en position d'attente. Sollicité

au bout de la ligne d'en face, il semblait en difficultés à l'entrée de la

ligne droite. Mais, l'un de ses points forts, est de savoir "finir".

Une fois encore, il a fait parler sa pointe de vitesse pour l'emporter très

sûrement. Cheval polyvalent, Roi du Val est aussi éclectique et si, jusqu'à

présent, il s'était surtout distingué dans des épreuves à conditions lors de

rentrées effectuées sur les haies, il a prouvé, samedi, de quoi il était

capable dans cette discipline. Son jeune jockey Bastien Bénard s'en est très

bien "servi", restant invaincu avec son cheval de cœur en quatre

associations. « Il n'y a rien à dire, il a été entraîné pour gagner, a ajouté

Jean-Paul Gallorini. C'est vrai qu'il est peut être meilleur en steeple mais

bon, la théorie, c'est une chose, mais la seule vérité est celle du poteau. »

RHIALCO

MERITE SA VICTOIRE DE GROUPE

La JDG

Jumping Star Rhialco (Dom Alco) a eu le mérite d'animer la course après le

premier tournant, comme il en a l'habitude. Christophe Pieux l'a laissé

dérouler, en première ligne, avec beaucoup de ressources et, à la sortie du

tournant final, on a pu croire qu'il allait l'emporter. Mais le cheval de

Pierre Coveliers est encore tombé sur un "os" tout en se défendant

bien. Il termine deuxième tout comme dans les Prix Léon Olry-Roederer (Gr2) et

Juigné (Gr3). Il mériterait sa victoire de Groupe.

QUESTARABAD,

DANS UNE COURSE MAUDITE

Troisième

en 2009, quatrième en 2010 et de nouveau troisième cette année, la malédiction

s'acharne sur le champion Questarabad dans ce Prix Hypothèse, un Gr3 qu'il n'a

jamais pu enlever, à ce jour. Le cheval des époux Polani ne semblait pas au

mieux, dans la ligne d'en face, où il n'a d'ailleurs pas très bien sauté. Assez

loin du groupe de tête pour entrer dans le tournant final, sa tâche semblait

alors très compliquée, pour la victoire, comme pour les places. Mais, sur sa

classe et au courage, il est revenu "arracher" le second accessit

justifiant en partie son statut de grand favori. « Entre les deux dernières

haies, la course était jouée, nous a dit Marcel Rolland. Je ne sais pas pourquoi

il a couru comme cela. Régis [Schmidlin, jockey de Questarabad, ndlr] m'a dit

qu'il a sauté en "chandelle". Il a fait son "bout" dans le

dernier tournant. Je n'ai pas d'explications à sa contre performance. »

DE LA

FAMILLE DE TIP RISK

Roi du

Val a donc été élevé par Noël Pelat. Sa troisième mère, Riska (Wild Risk), a

donné Tip Risk (Tip Moss) lauréat du Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2) et de

douze de ses vingt-cinq courses. Riska a également donné naissance à Beau Tip

(Tip Moss), gagnant de Listed. Mère de Roi du Val, Vallée Bleue (Tip Moss) a

remporté six courses dont trois à Enghien. Roi du Val est son meilleur produit.