Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix jean stern (gr2) : le tranquille doit rassurer

Autres informations / 25.04.2011

Prix jean stern (gr2) : le tranquille doit rassurer

Dans le

circuit traditionnel des courses de steeple-chase pour chevaux de 4ans, le Prix

Jean Stern (Gr2) est la dernière épreuve préparatoire au Prix Ferdinand Dufaure

(Gr1). C’est d’ailleurs l’unique Gr2 du printemps pour les chevaux de cette

génération et seulement sept participants vont en prendre le départ. Lors de la

dernière épreuve, le Prix Fleuret (Gr3), la hiérarchie est devenue très

instable. Celui qui siégeait tranquillement dans son fauteuil de leader, Le

Tranquille (Reste Tranquille), s’est montré trop brouillon pour passer le

poteau en tête et a laissé la victoire à un Tout Rouge (Dom Alco) beaucoup plus

appliqué que son rival. Mais Le Tranquille a montré tellement de classe qu’il

semble en mesure de rectifier le tir et de reprendre le contrôle de cette

génération sur les gros obstacles. Avant de subir la loi de Tout Rouge, le

protégé de François Cottin était invaincu en steeple-chase et espère bien

remettre les pendules à l’heure. Vainqueur des Prix Congress (Gr2) et Duc

d’Anjou (Gr3), il a les moyens de renouer avec le succès mais seulement s’il se

montre plus sérieux.

LA

"LIGNE" DU PRIX FLEURET

Le Prix

Fleuret est la course de référence pour situer les protagonistes du "Jean

Stern". Les quatre premiers à l’arrivée du "Fleuret" se

retrouvent, mais il semble difficile de croire que les poursuivants de Tout Rouge

et Le Tranquille puissent refaire leur écart. Tout Rouge a pris sept kilos de

valeur sur sa dernière performance et semble désormais au sommet de son art.

Singapore Sky (Sagacity) avait pris la troisième place, à plus de sept

longueurs de Tout Rouge et semble montrer des progrès. Toutefois, il n’a

toujours pas passé le poteau en tête. Hizarco (Lavirco) a profité de son hiver

palois pour jouer un bon rôle dans le Prix Duc d’Anjou, puis a – logiquement –

été battu dans le Prix Fleuret, mais devrait encore être compétitif. Le protégé

de Jacques Ortet devrait imprimer un train sélectif et peut aller très loin.

Halley (Loup Solitaire) n’a pas eu l’occasion de finir son parcours, chutant à

la réception de la rivière des tribunes. Il est à reprendre et apparaît en

mesure de se réhabiliter.

JAMAL

MALIK, LE NOUVEAU VENU

Il n’y a

que deux chevaux qui tentent leur chance face à l’élite, Jamal Malik (Lavirco)

et White Shark (Myrakalu). Le premier nommé est sans doute le meilleur des

postulants. Il vient de s’imposer pour sa deuxième sortie en steeple-chase, à

Auteuil, à l’occasion du Prix Maguelonne le 13 avril dernier. Il s’engage donc

seulement à douze jours d'intervalle, mais dispose d’une bonne chance, tant

cette génération ne semble pas solide. Jamal Malik est un cheval de classe qui

a remporté le Prix Wild Monarch (L) en débutant à l'obstacle, et ce, en haies.

Pour ses débuts en steeple-chase, il a été dominé par Wetak (Antarctique) et

s’est ensuite imposé plus facilement qu’il n’y paraît. Jamal Malik aime finir sur

ses adversaires et se reprend à chaque fois qu’il se retrouve trop tôt en tête.

Quant à White Shark, il fait preuve d’une belle régularité depuis ses débuts en

steeple. Il vient d’être acheté par la famille Papot, pour laquelle il va

s’exprimer pour la première fois.