Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix la camargo (l) : nova hawk les a transperc.es !

Autres informations / 31.03.2011

Prix la camargo (l) : nova hawk les a transperc.es !

NOVA

HAWK SUCCÈDE À LILISIDE

L’an

dernier, c’est Liliside (American Post) qui remportait ce Prix La Camargo (L)

avant de réaliser la performance que l’on sait dans la "Poule d’Essai"…C’est

donc une lourde succession que prend Nova Hawk. Pour l’histoire, il faut

rappeler que Liliside courait sous les couleurs d’Anthony Forde. Ce dernier est

souvent associé sur ses chevaux avec Ahmed Mouknass, sous les couleurs desquelles

court Nova Hawk.

LA BONNE

"LIGNE" DU PRIX ISONOMY…

Nova

Hawk a couru deux fois l’an dernier dans des Listeds. Elle a pris à chaque fois

la deuxième place, la dernière dans le Prix Isonomy (L). Dans cette épreuve,

disputée en fin d‘année à Saint-Cloud, elle était seulement devancée par Whip and

Win (Whipper), qui est un espoir pour son entourage cette année. Nova Hawk

battait Lustre (American Post), un pensionnaire d’Yves de Nicolay qui a gagné

pour sa rentrée le Prix Youth (B) par cinq longueurs. Cette "ligne"

était donc bonne, comme celle obtenue auparavant par Nova Hawk. Concernant le

début de carrière de sa pouliche, Rodolphe Collet expliquait : « Cette victoire

ne fait plaisir, car l’année dernière a été difficile. J’ai eu des chevaux malades

pendant assez longtemps. J’ai toujours estimé Nova Hawk, mais, en débutant,

cela s’était mal passé. Elle n’avait rien compris et avait fini dernière. Elle

s’est rattrapée ensuite à Vichy, dans une épreuve qui est une bonne "ligne".

En course, elle se montre assez allante, comme ce fut le cas ce jeudi.

Pourtant, le matin, elle donne l’impression de pouvoir être rallongée. »

Concernant la suite de son programme, Rodolphe Collet a ajouté : « Rien n’est encore

décidé. Tout dépendra de sa récupération. Elle pourrait courir le Prix de la Grotte,

ou bien aller directement sur la "Poule d’Essai", ou alors dans les

"Guinées", dans lesquelles elle est également engagée.»

…ET DU

PRIX ÉPINARD

Couru le

28 avril à Maisons-Laffitte, le Prix Épinard (F) avait été le théâtre des

débuts de Nova Hawk. Elle y avait été inexistante, soit, mais dans cette

épreuve, beaucoup de futurs talents y avaient effectué leurs premiers pas. La

gagnante était Chinese Wall (Aussie Rules), lauréate du Prix de la Vallée

d’Auge (L), le deuxième, Broox (Xaar), lauréat du Prix d’Arenberg (Gr3) et

placé de Gr1, et le troisième, la JDG Rising Star Maiguri (Panis), deuxième du

Grand Critérium (Gr1) ! La quatrième a été la première gagnante de Listed chez

les 2ans, Miss Liberty (Statue of Liberty), lauréate du Prix La Flèche et la

sixième était Whip and Win…

BONNE

RENTRÉE DE PRIVATE EYE

Gagnante

du Prix des Sablonnets (L) l’an dernier, Private Eye (American Post) effectuait

également sa rentrée. Les récentes pluies l’ont certainement aidée et elle se

classe deuxième, tout en ayant dû attendre avant de pouvoir être lancée. Éric

Libaud, son entraîneur, était satisfait et nous disait : « C’est une bonne

rentrée. C’est une pouliche qui se plait en terrain souple. Aujourd’hui, elle a

montré qu’elle était compétitive. Physiquement, elle n’a pas beaucoup changé,

mais elle n’est pas totalement fleurie. Je pense qu’il lui reste encore une

petite marge. Son propriétaire se fait plaisir avec elle et nous allons

continuer sur le programme en allant sur la pente ascendante. » Private Eye a été

la seule à refaire du terrain sur la gagnante pour finir.

UN BON

TEST POUR LA MOUCHE

Gagnante

de sa "F", puis de sa "B" en deux sorties à 2ans, La Mouche

(Dubawi) passait un test face à des pouliches qui avaient pris du black type à

2ans. Elle termine troisième, en ayant été la première attaquante à l’entrée de

la ligne droite. Sur ce terrain, elle a pu pécher par manque d’expérience face

aux deux premières et les derniers mètres ont été un peu longs pour elle. «

Elle court bien, concédait son entraîneur, Élie Lellouche, d’autant qu’elle a dû

attaquer de loin. Pour la suite de son programme, n’est rien encore décidé. On

va voir. »

UNE

PETITE-FILLE DE MAGIC OF LIFE

Dénichée

pour 18.000 Guinées aux ventes de Tattersalls par Marc-Antoine Berghgracht,

Nova Hawk est une fille de Rêveuse de Jour (Sadler’s Wells) qui est restée

maiden. À ce jour, Nova Hawk est son meilleur produit. Deuxième mère de Nova

Hawk, Magic of Life (Seattle Slew) possède pour sa part un joli palmarès. Elle

a gagné les Coronations Stakes (Gr1) à Royal Ascot, puis a donné naissance à

huit gagnants, dont Enthused (Seeking the Gold), lauréate des Lowther Stakes

(Gr2) à York. Troisième mère de Nova Hawk, Larida s’est placée de Gr1 aux

États-Unis.