Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix noailles (gr2) : deux etoiles face a des espoirs classiques

Autres informations / 24.04.2011

Prix noailles (gr2) : deux etoiles face a des espoirs classiques

Amenant

au Prix du Jockey Club (Gr1), le Prix Noailles (Gr2) est le premier de ses

trois Gr2 préparatoires.  Suivront

ensuite les Prix Greffulhe et Hocquart. Le Prix Noailles se dispute désormais

sur la distance de 2.000m alors qu’il se déroulait auparavant sur 2.100m.

Officieusement, le raccourcissement du "Jockey-Club" a fait évoluer

le schéma classique des préparatoires à ce Gr1 puisque la Poule d’Essai des

Poulains (Gr1) ou encore le Prix de Guiche (Gr3, 1.800m, Chantilly) deviennent

des tremplins vers Chantilly. Et le "Noailles" ne révèle plus autant

de prétendants classiques que par le passé... Cette année, il y a eu

quatre-vingts sept chevaux engagés et seulement sept compétiteurs de cette

liste initiale ont été maintenu parmi les partants définitifs, jusqu’à ce que

l’entourage de la JDG Rising star Genzy (Monsun) ne "mette la main à la

poche" pour supplémenter leur poulain. Le protégé de Jonathan Pease vient

d’obtenir son étoile à l’occasion du Prix Nasrullah (B), à Saint-Cloud, où il a

fait sensation. Ce grand et fin poulain est l’une des très bonnes impressions

de ce début d’année et il va désormais tenter de confirmer. Il n’a pas été

engagé dans le Prix du Jockey Club car son entourage le pense assez tardif et

plus à l’aise sur la distance de 2.400m. Dès lors, il n’a été engagé que dans

le Prix Hocquart (Gr2 – 2.200m) et le Grand Prix de Paris (Gr1 – 2.400m). Mais,

en l’absence de champions, l’engagement supplémentaire est devenu tentant.  Presque une évidence...

L’AUTRE

ETOILE LITTLE STORM

Il y

aura deux JDG Rising stars au départ du Prix Noailles. Outre la candidature de

Genzy, il faudra aussi compter sur celle de la JDG Rising star Little Storm

(Anabaa Blue), le protégé de Christophe Ferland.  Little Storm est invaincu, en trois

tentatives, et il pourrait bien marcher sur les traces de son père Anabaa Blue

(Anabaa), qui avait remporté le Prix Noailles en 2001 avant de triompher dans

le "Jockey Club". Little Storm s’est forgé son palmarès en province,

dans le Sud-Ouest. Le représentant de Jan Romel est un des meilleurs 3ans

provinciaux et il "s’offre" désormais un beau défi parisien.

ANDRE

FABRE, AVEC UN LEADER

Sur les

huit partants du Prix Noailles, deux représentent l’entraînement d’André Fabre,

tous les deux issus de Shirocco (Monsun) : Grand Vent et Cayman Islands. Le

second devrait servir de leader au premier, qui vient d'effectuer une plaisante

rentrée dans le Prix François Mathet (L), à Saint-Cloud. Cette course a été

remportée par la JDG Rising star Vadamar (Dalakhani) et Grand Vent concluait au

troisième rang, non loin du lauréat. Auparavant, il restait sur une troisième

place dans le Prix Thomas Bryon (Gr3) à 2ans.

DURER,

L’ATOUT DE JEAN-CLAUDE ROUGET

Vainqueur

sur le fil du Prix de Carentan (B), sur le sable de Deauville, Durer

(Motivator) a montré quelques moyens et il peut encore espérer franchir un

palier. Le représentant du Cheik Hamdan Al Maktoum avait auparavant remporté

son maiden à Bordeaux. Il ne se présente pas comme une première chance, mais

peut être l'une des révélations de cette épreuve.

OPPENORT,

LA RECRUE DE MIKEL DELZANGLES

Le

"Wildenstein" Oppenort (Aussie Rules) a quitté les boxes d’Elie

Lellouche pour intégrer ceux de Mikel Delzangles pour le compte duquel il va

évoluer pour la première fois. Oppenort a couru trois fois, et n’a jamais fini

plus loin que deuxième. Il vient de gagner une course B, à Fontainebleau,

devançant Touz Price (Priolo), un poulain qu’il retrouve sur sa route, d’une

courte encolure.

LA

DEUXIEME COURSE DE MOONYR

Lauréat

pour ses débuts, dans le Prix de Belleville (F), en octobre dernier, une course

de débutants toujours très prisée, Moonyr (Hernando) effecue son retour

directement dans une préparatoire au "Jockey Club". L’espoir classique

de l’écurie Wertheimer & Frère, s’était imposé de bout en bout, en

débutant. Il devançait facilement Vadamar, qui avait conclu sixième.