Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix romati (l) : formosa joana has confirme son talent

Autres informations / 29.04.2011

Prix romati (l) : formosa joana has confirme son talent

Remarquable

impression visuelle laissée par Formosa Joana Has (Turgeon) dans ce Prix Romati

(L). La pensionnaire de Jean-Paul Gallorini n’a attendu personne, jouant à qui

m’aime me suive et s’est imposée de bout en bout au terme d’une grande

démonstration de facilité. Les oreilles en radar, Formosa Joana Has était très

attentive tout au long du parcours et comptait toutes ses foulées aux abords

des obstacles. Une fois le dernier passé, elle n’a pas eu à forcer son talent

et a triomphé haut la main. L’élève d’Hamel Stud devait partir au haras avant

cette course, mais son entourage s’est finalement rétracté en faisant le choix

du sport. Quand on la voit telle qu'aujourd’hui, on ne peut s’empêcher de

penser qu’ils ont pris la bonne décision. À 6ans, la jument semble au top de

ses capacités. Tout est fluide et rien ne semble l’arrêter sur la piste

d’Enghien. C’est sa quatrième victoire consécutive sur cette piste, la deuxième

Listed de suite et elle ne semble pas encore avoir montré ses limites. Formosa

Joana Has avait déjà fait le vide, seulement quatre chevaux ayant osé la

défier, et seule la 5ans Rosa d’Anjou (Rochesson) a tenté de l’inquiéter pour

finir. La protégée de Laurent Viel a couru en position d’attente, derrière

Berryville (Poliglote) et Orlando Magic (Assessor) et a commencé à accélérer en

sortant du dernier virage. Rosa d’Anjou a eu un très beau passage jusqu’à deux

cents mètres du but et a même fait figure de potentielle lauréate dans la ligne

droite. Malheureusement pour elle, Formosa Joana Has avait plus de ressources

et Rosa d’Anjou a dû céder. Elle laisse toutefois le valeureux Berryville à

huit longueurs, lui qui a remporté cette année le Grand Prix de Pau (Gr3).

ISSUE

D’UNE SOEUR DE BRAZIL

Formosa

Joana Has a été élevée à Bursard, dans l’Orne, par Hamel Stud. Rose Diamond

(Rose Laurel), sa mère, a réussi à s’imposer en haies et en steeple à un petit

niveau. De ses six produits déclarés, Formosa Joana Has est pour le moment la

meilleure. La deuxième mère de la pouliche, Normania Hall (Weaver’s Hall) s’est

montrée douée en compétition, remportant deux Listeds en plat, tout en

triomphant en haies à Auteuil. Elle a produit le bon Brazil (Matahawk),

notamment lauréat du Prix Hardati.