Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix vanille : kotkieglote justifie sa réputation et gagne son étoile

Autres informations / 18.04.2011

Prix vanille : kotkieglote justifie sa réputation et gagne son étoile

 « Celle-là, c’est un "avion" ! »,

pouvait-on entendre lorsque l’imposante Kotkieglote" (Poliglote), issue de

la famille de Katko (Carmarthen) et Kotkijet (Cadoudal), est entrée dans le

rond de présentation avant le Prix Vanille, pour ses débuts en compétition. La

pouliche du comte Pierre de Montesson a confirmé les bruits très favorables qui

circulaient sur elle en s’imposant facilement de six longueurs. Au regard de

ses fabuleuses origines et de sa victoire face à des pouliches qui avaient déjà

couru et gagné, nous lui attribuons logiquement une JDG Jumping star. « Elle a

un très grand avenir, nous a avoué Jean-Paul Gallorini, entraîneur de

Kotkieglote. Elle est bien née, bien élevée, bien entraînée et bien montée. On

aurait pu courir en steeple directement [elle était engagée dans le Prix André

Girard, le 27 mars à Auteuil, ndlr] et elle aurait gagné encore plus facilement

qu’aujourd’hui puisqu’elle est prête à aller sur les gros obstacles. Mais si

cela s’était mal passé, les "professeurs des courses" auraient encore

fait "blablablabla" et encore "blablabla"… » D’abord placée

au sein du peloton, Kotkieglote s’est rapprochée au bout de la ligne d’en face,

avec beaucoup de ressources. Lorsque son jockey, Thierry Majorcryk, lui a

demandé de s’étendre, Kotkieglote a laissé sur place ses rivales. On regrettera

la chute de la soeur de la JDG Jumping star Rock Noir (Mansonnien), Take Me

(Epalo) qui a fait tomber Alexis Acker alors qu’elle semblait en mesure de

jouer un bon rôle.

DE LA

FAMILLE DE KATKO ET KOTKIJET

Kotkieglote

porte donc le label du Haras des Coudraies et provient de la plus belle famille

d’obstacle française. Sa troisième mère, Kotkie (Rheffic), gagnante de quatre

courses, toutes en obstacle, a donné Katko et Kotkijet, qui compte à eux deux,

cinq succès dans le Grand Steeple-Chase de Paris. Trois pour le premier, deux

pour le second. Comme ces deux champions, Kotkieglote a un physique imposant.

Kotkieglote est aussi la nièce de Kitka (Épervier Bleu), placée de Listed,

Kotky Bleu (Pistolet Bleu), vainqueur à Auteuil, Kotkido (Subotica), troisième

du Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2) et Katkovana  (Westerner), lauréate des Prix Wild Monarch

et Roger de Minvieille (L). Mère de Kotkieglote, Katiana (Villez) est restée

inédite mais ses cinq produits vus en piste à ce jour, ont tous gagné au moins

une course et elle a donné la JDG Jumping star Katenko (Laveron), vainqueur du

Prix Morgex (Gr3).