Aucun mouvement dans le grand steeple-chase de paris

Autres informations / 26.05.2011

Aucun mouvement dans le grand steeple-chase de paris

Les

partants probables de la réunion du Grand Steeple-Chase de Paris ont livré leur

verdict. Tous les candidats à l’épreuve reine sont encore là. Les quatorze

chevaux encore engagés après les premiers forfaits deviennent des partants

probables.

 

UN “GRAND-STEEPLE“

TEINTÉ DE VERT ET BLEU…

Les

quatorze restants engagés sont tous devenus des partants probables ce jeudi

matin et la casaque de la famille Papot reste représentée par trois de ses

champions. Le plus en vue est évidemment Rubi Ball (Network), celui qui est

annoncé comme le principal favori de “Grand Steeple“ depuis son sacre dans le

Prix La Haye Jousselin (Gr1) l’automne dernier. Mais Rubi Ball n’a pas été revu

depuis sa chute au rail ditch and fence lors du Prix Murat (Gr2), il y a six

semaines et va devoir rassurer. Le protégé de Jacques Ortet pourrait être

accompagné par deux de ses partenaires de couleurs, Berryville (Poliglote), son

compagnon de box, qui avait terminé quatrième de l’édition 2009, et Ole

Companero (Sholokhov), lauréat du Prix William Head (L) à seulement 5ans. Ole

Companero est entraîné par Guillaume Macaire et pourrait être l’un des trois

5ans au départ, avec son compagnon d’écurie Still Loving You (Poliglote),

récent deuxième du Prix Ingré (Gr3) et La Segnora (Turgeon), qui essaye de

marcher sur les traces de Princesse d’Anjou (Nononito), dernière femelle de

5ans à avoir triomphé dans cette épreuve.

 

…ET UN

“FERDINAND DUFAURE“ EN ORANGE ET NOIR

La lutte

entre propriétaires continue dans le second Gr1 de la réunion. Si la famille

Papot est attendue dans le Grand Steeple-Chase de Paris, Jean-Paul Sénéchal

pourrait présenter quatre chances dans le Grand Steeple-Chase des 4 Ans

printanier. La coalition “Sénéchal” est emmenée par Le Tranquille (Reste

Tranquille), qui va devoir bien porter son nom pour que son talent refasse à

nouveau surface. Dans un bon jour, il y aurait Le Tranquille et les autres dans

cette génération des 4ans sur les gros obstacles. Mais cela fait déjà deux fois

que Le Tranquille n’a pas montré son meilleur visage, tout en conservant tout

de même à chaque reprise le premier accessit. Dans sa tâche, Le Tranquille n’a

pas besoin de l’aide de ses compagnons de couleurs, mais il pourrait être

assisté par Grand Charly (Le Triton), un protégé de Thierry Civel, qui ne connaît

pour l’instant que les gros obstacles d’Enghien. Ses deux autres acolytes sont

ses compères d’entraînement Halley (Loup Solitaire), troisième du Prix James

Hennessy (L), et Thallium (Shaanmer), qui reste sur deux succès dans la

discipline.

 

COALLITION

ANGLO-SAXONNE AU DÉPART DU QUINTÉ PLUS

Le Prix

La Barka (Gr2) devrait être support de Quinté Plus. C’est la dernière épreuve

préparatoire à la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1) qui aura lieu trois

semaines plus tard. La génération des chevaux d’âge sur les balais a été

tragiquement amputée de son champion Questarabad (Astarabad) et depuis, les

candidats se font plus nombreux. La réputation de feu le champion de Marcel

Rolland le précédait et dépassait largement les frontières françaises, ce qui se

ressent très largement au regard de la liste des partants probables. Cinq des

dix-huit chevaux présents sont entraînés outre-Manche, en Irlande ou en

Angleterre. Willie Mullins, le plus habitué de la butte Mortemart, pourrait

déléguer trois chevaux dans cette épreuve, à commencer par Thousand Stars (Grey

Risk), qui reste sur cinq bonnes tentatives au niveau Gr1. Il avait déjà pris

le départ de cette épreuve l’année dernière et y avait conclu au septième rang,

tout proche des chevaux de tête. Ses compagnons de box Dorset Square (Fantastic

Light) et Final Approach (Pivotal), vont quant à eux découvrir le parcours

parisien. Un autre irlandais pourrait prendre le départ, il s’agit de Berties

Dream (Golden Tornado), vainqueur de l’Albert Bartlett Novices’ Hurdle (Gr1) en

2010 à Cheltenham. Enfin, l’anglais Zaynar (Daylami) complète la liste. Le

pensionnaire de Nick Williams vient de s’essayer à Enghien, sous une montagne

de poids, et s’est contenté de la troisième place. Lui aussi est un gagnant de

Gr1 à Cheltenham, où il a remporté le JCB Triumph Hurdle (Gr1) en 2009.

 

CEASAR’S

PALACE A DÉJÀ FAIT LE VIDE

Quatrième

épreuve de Groupe de la journée, le Prix de Longchamp (Gr3) est la dernière

épreuve préparatoire au Prix Alain du Breil (Gr1). C’est l’occasion de revoir

en piste l’invaincu Ceasar’s Palace (Voix du Nord), qui avait fait l’impasse

sur le Prix Amadou (Gr2), après avoir remporté haut la main le Prix de

Pépinvast (Gr3). Jean-Paul Gallorini avait annoncé, après les débuts parisiens

de son protégé,  qu’il serait économisé.

Sa dernière course était une découverte du parcours, sur 3.600m et le

rallongement de la distance de trois cents mètres ne devrait pas le desservir,

bien au contraire. Ceasar’s Palace connaît les haies d’Auteuil désormais et

pourrait bien s’en aller vers un cavalier solitaire au dernier passage dans la

ligne d’en face. En jouant à “qui m’aime me suive“, personne encore n’a été

capable de prendre son sillage, à l’image des meilleurs grimpeurs dans les cols

hors catégorie des Alpes. Personne n’était capable de suivre un Lance Armstrong

ou un Miguel Indurain, Ceasar’s Palace entre dans la catégorie de ces champions

inapprochables, il doit maintenant confirmer. Ils ne sont plus que dix à

s’inscrire comme partants probables à ses côtés. Un chiffre qui devrait encore

un peu maigrir, dans la mesure où sa compagne d’entraînement, Katkovana

(Westerner), devrait courir le Prix Ferdinand Dufaure (Gr1).