Auteuil, prix ingre (gr3) : mid dancer arrive a point nomme

Autres informations / 08.05.2011

Auteuil, prix ingre (gr3) : mid dancer arrive a point nomme

L’enseignement

principal du Prix Ingré (Gr3), la dernière épreuve préparatoire au Grand

Steeple- Chase de Paris (Gr1), c’est que le crack Rubi Ball (Network) a trouvé

un sérieux rival en Mid Dancer (Midyan), le lauréat du jour. Le protégé de

Christophe Aubert n’a pas manqué son retour dans sa discipline de prédilection

et a même réalisé une véritable démonstration pour se placer comme l’outsider

principal au champion de Jacques Ortet. Ce Prix Ingré 2011 a été un vrai combat

pour tous ses participants et certains y ont laissé des plumes. Mid Dancer,

quant à lui, a prouvé à tous ses détracteurs qu’il est encore le grand champion

qu’on connaissait ces dernières années. Il est le plus riche cheval en activité

et n’a certainement pas fini de s’enrichir. Même s’il a parfois sauté en

penchant sur sa droite, le représentant de Pegasus Farms a été très

impressionnant et n’a laissé aucune chance à ses adversaires. Désormais âgé de

10ans, il s’offre une deuxième jeunesse et peut rêver à un deuxième "Grand

Steeple". « On l’a emmené gentiment en progression, s’est confié Hervé

Barjot. Pour sa rentrée, il courait contre ses aptitudes. On avait été un peu

déçu par les critiques et il prouve qu’il faut encore compter sur lui. On a

encore trois semaines à attendre avant le "Grand Steeple". Il nous

dira lui-même s’il peut le courir. Je pense sincèrement qu’il n’est pas à 100 %

et qu’il a une petite marge de progression. » Jusqu’à ce dimanche, peu de chevaux

semblaient en mesure de battre à la régulière le champion Rubi Ball. Mais, avec

Mid Dancer, la lutte semble relancée, d’autant que Rubi Ball aura besoin de

rassurer après avoir éjecté David Cottin au rail ditch and fence. Les deux

cracks d’Auteuil se sont déjà rencontrés à trois reprises, pour l’instant Rubi

Ball a dominé par deux fois son aîné, mais les dés sont à nouveau jetés… et ils

rendront leur verdict le 29 mai.

LA FORCE

DE L’AGE

Mid

Dancer est un authentique champion. Il a remporté trois Grs1 et est resté invaincu

en France en dix-sept courses. Il a désormais 10ans et pourrait être rattrapé

par son âge déjà bien avancé. Mais son entourage a géré à la perfection sa

carrière et il semble toujours au top de ses compétences. Lorsque nous avons

posé la question à Hervé Barjot sur ce qui pouvait être le secret de sa

longévité, il nous a répondu : « Le cheval court très peu et prend très souvent

des breaks. Il est rentré au haras pendant trois mois et ça lui fait toujours

un bien fou. Un cheval comme celui là mérite un traitement spécifique, ne

serait-ce par ce qu’il nous a apporté. Avec lui, on fait du cas par cas et il

mérite largement ce privilège. »

L’ESSAI

CONCLUANT DE STILL LOVING YOU

Seul

5ans au départ du Prix Ingré, Still Loving You (Poliglote) a réalisé une

remarquable performance en prenant la deuxième place. Le protégé de Guillaume

Macaire a montré toute l’étendue de ses talents de sauteur, en franchissant

notamment à la perfection le juge de paix. Still Loving You est un cheval de

grande classe et le prouve aujourd’hui. Il semble inutile de rappeler qu’il

avait fini à la deuxième place du Prix Maurice Gillois (Gr1) l’année dernière

et qu’il s’annonce désormais comme un cheval de premier plan dans la génération

des chevaux d’âge. Cette course avait valeur de test aujourd’hui et il a

parfaitement relevé le défi. « J’étais venu pour faire un essai avec lui et il

a très bien répondu à nos attentes, nous a confié son entraîneur. Mis à part la

découverte du parcours, il avait beaucoup de choses pour lui aujourd’hui,

notamment le terrain. C’est un cheval qui fait toujours de très bonnes valeurs

en bon terrain et il a été servi par le rythme de l’épreuve. »Quant à une

potentielle candidature dans le Grand Steeple-Chase de Paris, Guillaume Macaire

ne s’est pas dévoilé. Le cheval n’a que 5ans et a tout l’avenir devant lui.

OCULI

REAFFIRME SES AMBITIONS

François

Cottin présentait deux chevaux au départ du Prix Ingré, Oculi (Denham Red) et

Pibrac (Spadoun). Le premier nommé avait fait l’impasse sur le Prix Murat (Gr2)

pour éviter une lutte trop difficile avec Rubi Ball, Polar Rochelais (Le

Balafré) et Doumaja (Cadoudal). Mais il trouvait toutefois un lot très relevé

dans le Prix Ingré et devait avant tout convaincre pour espérer prendre le

départ de la plus grande course d’obstacle de l’année. Le représentant de

Jacques Détré a très bien répondu aux attentes de son entourage et devrait être

très compétitif à la fin du mois. Toujours dans le coup, son jockey ne lui a

pas donné une course trop dure, mais il était bel et bien là dans la phase

finale, même s’il n’a pas réussi à rivaliser avec Mid Dancer et Still Loving

You à la lutte. « Il n’a plus le même tranchant qu’avant pour finir, c’est un

fait, a expliqué son propriétaire, Jacques Détré. Mais il déroule et c’est très

bien, ce qu’il a fait. Il n’arrivait pas toujours bien à franchir les grosses

difficultés du parcours, devant faire des efforts pour y parvenir. On pense

qu’il a obtenu son billet pour le "Grand Steeple", mais tout dépend

de la façon dont il va récupérer. » Oculi laisse une impression très favorable,

mais il faut admettre qu’il est un ton en-dessous des meilleurs de la

discipline que sont Rubi Ball et Mid Dancer. Cependant, le Grand Steeple-Chase

est une course particulière qui n’a pas d’égal et ses qualités de cheval de

grand fond seront un atout indéniable. Quant à Pibrac, c’est lui qui a imposé

le rythme sélectif de l’épreuve, comme il l’avait déjà fait quelques semaines

plus tôt dans le Prix Murat. Toutefois, il ne s’est pas détaché de ses

adversaires comme il l’avait fait en dernier lieu et n’a, du coup, pas brûlé

tout son "gaz". Il s’est donc retrouvé à la lutte avec les meilleurs

et a fait plus que bien tenir son rang, finissant à une remarquable quatrième

place, juste derrière son compagnon d’écurie Oculi. Concernant sa potentielle

participation à l’épreuve reine d’Auteuil, elle est encore en suspens. Pibrac

est un cheval qui se montre souvent allant, et il pourrait ne pas aller au bout

des 5.800m du parcours.

DESILLUSION

DES FAVORIS

Doumaja

et Quarouso (Lavirco) étaient les préférés des turfistes dans cette épreuve et

ont tous les deux déçu leurs supporters. Ils ont respectivement conclu au

sixième et septième rang, à plus de quinze longueurs du lauréat. Doumaja

rendait du poids à tous ses adversaires et n’a pu porter les 70 kilos. Quarouso

courait avec beaucoup de fraîcheur puisqu’il n’avait plus été revu depuis son

succès dans le Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3), il y a trois mois. Ces

deux chevaux étaient déjà bien battus dans le dernier virage et leurs jockeys

respectifs n’ont pas cherché à puiser dans leurs ressources pour finir. Il faut

aussi tenir compte de l’échec de Remember Rose (Insatiable), qui a toujours été

vu en queue de peloton, avant d’être arrêté devant le juge de paix. Alors qu’il

venait de réaliser une excellente rentrée sur les "balais", il n’a

jamais semblé être dans le rythme pour son retour sur les gros obstacles.

LE GENIE

DE LA FAMILLE

Que dire

de plus sur le pedigree de Mid Dancer ? Élevé par Gaëtan Gilles, il est issu

d’une poulinière élevée par ce dernier, Dancer Lady (Pink) qui a gagné ses deux

dernières courses. Elle n’a jamais couru en obstacle. Mid Dancer est bien sûr

son joyau. Parmi ses neuf produits, trois seulement ont gagné. Hormis le

champion de Pegasus Farms Ltd, il y a aussi Lady de Loi (Homme de Loi), deux

fois lauréate en obstacle, dont une fois sur les haies d’Auteuil, et Tip Dancer

(Chichicastenango), un pur produit de l’élevage de Gaëtan Gilles, aussi éleveur

de Chichicastenango, qui a regardé son frère s’imposer après avoir participé à

la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3).