Ceasar’s palace en attraction

Autres informations / 28.05.2011

Ceasar’s palace en attraction

Invaincu, en quatre sorties,

en haies, Ceasar’s Palace (Voix du Nord) s'est désormais assuré le leadership

de sa promotion dans cette discipline. Après avoir fait sensation sur la Côte

d’Azur, le poulain de Jean-Paul Gallorini a confirmé l’étendue de ses moyens, à

Auteuil, dans le Prix de Pépinvast (Gr3), où il a devancé nettement des

éléments de qualité comme Tidara angel (Oratorio) ou monpilou ??(Saint

des Saints).

Après avoir fait l’impasse sur

le Prix Amadou (Gr2), remporté justement par Tidara Angel, Ceasar’s Palace

arrive avec de la fraîcheur sur le Prix de Longchamp, dernière

 étape avant le Prix Alain du Breil (Gr1). Et

l’on voit mal comment ce Gr3 pourrait lui échapper...

 

Jean-Paul Gallorini sellera

deux premières chances

Sa plus dangereuse adversaire

loge peut-être non loin de lui. En effet, Katkovana ??

 (Westerner) a également dévoilé un potentiel

qui sort de l’ordinaire. Aussi à l’aise en

 haies qu’en steeple, à Auteuil à Enghien, la pouliche

vient de prendre la deuxième place du Prix Amadou. Sa première rencontre avec

Ceasar’s Palace promet un spectacle de toute beauté.     

 

Quel visage pour monpilou ?

monpilou (Saint des Saints) a

dévoilé beaucoup de qualité mais le pensionnaire de Guillaume Macaire peut se

tendre en course, restant capable du meilleur comme du pire. Dans le Prix

Amadou, il a montré son mauvais visage et, s’il n’est pas contrarié dimanche,

il peut évidemment se racheter.

Tanaïs du Chênet ?? (Poliglote)

est confirmée à ce niveau, et la lauréate du Cambacérès (Gr1) vient de

manifester un regain de forme dans le Prix Amadou en s'emparant de la troisième

place.

 

 

Deux « ballingarry » au

départ

Parmi les outsiders,

Garynella (Ballingarry) présente la particularité de n’avoir encore jamais

couru à Auteuil. Façonné en province, il a séduit en remportant le Prix de

Durtain (L), à Enghien. Également issu de Ballingarry, Summary ne s’est pas

montré sous son meilleur jour dans le Prix Amadou mais le pensionnaire d’Arnaud

ChailléChaillé est capable de mieux faire comme en témoigne sa quatrième place

dans le Prix d’Indy (Gr3).

L’irlandais Sailors Warn

(Reback) va découvrir un nouveau sport, lui qui est dressé sur les claies

britanniques. Il y a acquis de jolis titres, comme une deuxième place dans la

Spring Luvenile Hurdle (Gr1) à Leopardstown avant de terminer sixième de la JCB

Triumph Hurdle (Gr1) de Zarkandar (Azamour).

 

 

VERBATIMS

Jean-Paul Gallorini,

entraîneur de Ceasar’s Palace, 1er du Prix Pépinvast : « Il fait partie des

meilleurs e´le´ments que j’aie entrai^ne´s, surtout qu’il est tardif. On ne va

pas aller plus vite que la musique avec lui, il n’est pas encore venu.

Aujourd’hui, il l’a fait comme un cheval se´rieux et avec une marge de

progression que je lui connais. »

Sylvain Dehez, jockey de Katkovana,

2e Prix du Amadou : « La pouliche est gauche`re et cela nous cou^te la course

car je n'ai pas pu aller chercher le rail pour l'appuyer. »

Guillaume Macaire, entraîneur

de monpilou, arrêté dans le Prix Amadou : « Sur le de´part des 3.900m, on part

et il y a une longue galopade. Le cheval s'est tendu et apre`s c'e´tait fini,

rideau... Le terrain e´tait le´ger aujourd'hui et, dans ces conditions, il n'a

pas le me^me "touché de sol", la course allant plus vite. Il a suffi

que deux chevaux viennent aux avant-postes contrarier Monpilou et il a perdu

pied. Je ne comprends pas grand-chose avec lui car, quand je pense l'avoir

bien, il ne court pas bien... »