Champion 4years old hurdle (gr1) : grandouet a remis les pendules a l’heure

Autres informations / 07.05.2011

Champion 4years old hurdle (gr1) : grandouet a remis les pendules a l’heure

C’était

la dernière journée du Festival de Punchestown et l’élevage français a été à

l’honneur. Grandouet (Al Namix), l’élève de Dominique le Baron, s’est imposé

avec désinvolture, rassurant tout son entourage. Lors de son dernier parcours,

Grandouet avait été gêné par un de ses adversaires, à deux obstacles du but, et

il n’avait pu éviter la chute. Aujourd’hui, aucun incident n’est venu le

perturber et le protégé de Nicky Henderson s’est littéralement

"baladé" pour enlever le premier Gr1 de sa carrière. Grandouet a fait

même mieux que rassurer, il a montré à tous les observateurs qu’il faisait

partie des meilleurs, prenant une belle revanche sur des adversaires qui l’avaient

devancé par le passé, à l’instar de la grande favorite Unaccompanied (Danehill

Dancer), deuxième du Triumph Hurdle (Gr1) et lauréate de Listed en plat, par

six longueurs, devant la "star" St Nicholas Abbey (Montjeu). « Il a

effectué un très bon effort, a confié Nicky Henderson à la presse britannique.

Souvenez-vous qu’il a couru à Cheltenham et Aintree et venir ici pour faire ce

qu’il a fait est une performance impressionnante. Il n’y a plus que Hurricane

Fly à craindre désormais... » Grandouet a bénéficié d’un parcours sur mesure,

dans le dos des animateurs, mais il s’est toutefois montré un peu brillant en

début de parcours. Bien repris pas son jockey, Barry Geraghty, il n’a plus

effectué d’efforts supplémentaires et s’est laissé "emmener" jusqu’à

l’entrée de la dernière ligne droite. 

Dans l’ultime tournant, Grandouet causait une réelle impression de

facilité, alors que sa grande rivale, Unaccompanied, était déjà accompagnée aux

bras, après avoir galopé en dernière position du petit peloton.  Grandouet s’est envolé vers un facile succès

en entrant dans la dernière ligne droite, reléguant l’animateur Kumbeshwar

(Doyen) à plusieurs longueurs. Ce dernier a résisté de justesse au retour du

second élève français de la course, Twinlight (Muhtathir), qui a constamment évolué

avec Grandouet, mais qui n’a pas lutté avec les mêmes armes pour finir.