Cherry linx : la belle histoire

Autres informations / 03.05.2011

Cherry linx : la belle histoire

Mardi à

Lyon-La Soie, Cherry Linx (Linamix) a remporté le Grand Prix de Lyon (A). Ce

propre frère du champion Cherry Mix a connu une interruption de carrière à

3ans. Récupéré par Carole et Nicolas des Mazis, il a été soigné et a pu revoir

un champ de course. Voici son histoire.

Cherry

Linx n’a pas un destin ordinaire. Il a été élevé par les Aga Khan Studs, qui

avaient reçu sa mère à l’occasion du rachat des effectifs de Jean-Luc

Lagardère. Bien né, ce Cherry Linx : son propre frère, Cherry Mix, était un

cheval de haut niveau, deuxième du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) de Bago

(Nashwan). Il avait ensuite sillonné l’Europe pour remporter trois Grs1. Cherry

Linx a débuté victorieusement à 3ans sur la piste de Chantilly avec trois

longueurs d’avance. Tout indiquait que ce cheval avait quelque chose de son

frère, mais sa deuxième course a sonné la fin des espoirs initialement placés

en lui, car il s’y est lourdement accidenté. Il détenait toutefois un pedigree solide

et vivant, et pouvait devenir étalon. Alors qu’il devait partir faire la monte

pour la Turquie, il n’a finalement jamais quitté la France –l’acheteur étant

défaillant. C’est à ce moment précis que Carole des Mazis a été contactée pour

récupérer le cheval. « J’avais passé ma licence d’entraîneur, mais je trouvais

trop risqué de ne faire que ça, nous a expliqué Carole des Mazis. J’ai toujours

aimé soigner les chevaux et avec mon mari, nous nous sommes rendu compte qu’il

y avait un secteur d’activité dans lequel on pouvait se lancer. Nous avons donc

ouvert un centre de récupération à Dol-de-Bretagne. Lorsque nous avons récupéré

Cherry Linx, le centre n’existait pas encore réellement, mais nous lui avons

appliqué le même type de soin que ce que l’on propose aujourd’hui. Le cheval

avait un énorme jarret et on a passé un an et demi à le soigner. C’était un

cheval très compliqué à gérer. Nous avons pris notre temps, en le marchant en

main pendant des heures. Chez nous, on ne se sert pas de machines, mais on manipule

les chevaux constamment. Le kiné passe toutes les semaines et nous proposons

des soins de cryothérapie et de biokinergie. Nous disposons aussi d’un bassin

de marche, où les chevaux passent longés ou montés. » Le temps passe au Haras

de la Banche. En profitant des soins et des éléments naturel (dont le sol en

limon, comme caoutchouteux !), le cheval retrouve une bonne condition physique

et du moral. Il change physiquement et dans sa tête : « Avant, Cherry Linx

était complètement sur l’arrière-main

;

désormais, il est bien planté dans la terre. Petit à petit, il a appris à se

détendre grâce notamment à la biokinergie. Il est devenu adorable. C’est un

nounours, qui a une force hallucinante. »De retour sur les hippodromes, Cherry

Linx a gagné une course A et s’est classé deuxième du Prix de la Riviera (L)

cet hiver à Cagnes-sur-Mer. Il a déjà bien rattrapé le temps perdu mais n’a

sans aucun doute pas fini de faire parler de lui.