Chrisptophe aubert : « mid dancer est un champion multi-generationnel »

Autres informations / 29.05.2011

Chrisptophe aubert : « mid dancer est un champion multi-generationnel »

Christophe

Aubert est un entraîneur heureux. Il a remporté le Grand Steeple-Chase de Paris

(Gr1) à deux reprises, en autant de participations. Lauréat cette année avec

Mid Dancer, il nous a livré en exclusivité ses impressions.

JOUR DE

GALOP. – DITES-NOUS A CHAUD CE QUE VOUS RESSENTEZ AUJOURD’HUI.

Christophe

Aubert. – C’est merveilleux, il va falloir un long moment avant que je m’en

rende compte car à l’heure où je vous parle, ce n'est pas le cas. Mid Dancer

est un champion multi-générationnel, il a marqué ses années, de 4 à 10ans. Mais

il faut rendre à César ce qui lui appartient, c’est Arnaud Chaillé-Chaillé qui

a fabriqué ce cheval, c’est grâce à lui qu’il est le champion qu’il est

actuellement. Moi, je l'ai simplement fait vieillir.

MAIS

FAIRE VIEILLIR UN CHEVAL N’EST PAS DONNE A TOUT LE MONDE…

Mid

Dancer est un cheval hors du commun ; avec lui, on communique tous les jours.

Quand je viens le voir dans son box, d’un simple regard, je sais ce qu’il veut

ou ce dont il a besoin. Avec lui, on savait depuis le début comment il fallait

le préparer. On a oeuvré pour ça depuis son retour à l’écurie et ça a marché. .

l’écurie, depuis trois mois, nous nous doutions que nous avions le cheval pour

gagner le "Grand Steeple". On a alors réfléchi à un programme et on

l’a suivi à la lettre. Je ne vous cache pas que ç'a été difficile de s’y tenir.

Avec un cheval comme lui, on est tenté de faire n’importe quoi, tellement il

est bon. Mais on a rongé notre frein et on a attendu le jour J. Après le Prix Ingré,

on n’avait plus aucune crainte.

VOUS

AVEZ GAGNE UN DEUXIEME "GRAND STEEPLE" EN TANT QU’ENTRAINEUR, HUIT

ANS APRES LINE MARINE, QU’EST-CE QUE CELA VOUS FAIT ?

Depuis

Line Marine, j’ai connu des hauts et des bas, surtout des bas. Mais je suis

animé par la passion des courses et j’aurais continué avec trois chevaux à

l’écurie. Je crois sincèrement en ce que je fais et dans le monde des courses,

le vent tourne rapidement. J’ai attendu ce moment et j’en suis ravi, ça fait du

bien au moral. Mais Mid Dancer est un cheval spécial et il a besoin d’une

préparation millimétrée. Quand il a été battu pour sa rentrée en haies, son

propriétaire était un peu déçu. Mais j’ai fait le choix de lui donner une

course sans être prêt, parce qu’il a besoin de ça. C’est un cheval qui a besoin

de sa routine. Il sort quatre fois par jour, au marcheur le matin, puis deux

lots dans la matinée, avant de finir longé ou au marcheur le soir. Cela lui est

nécessaire, donc on le lui procure volontiers.

LE

"GRAND STEEPLE", VOUS L’AVEZ GAGNE DEUX FOIS COMME JOCKEY ET

MAINTENANT DEUX FOIS COMME ENTRAINEUR. QUELLE EST LA DIFFERENCE ENTRE CES

SUCCES ?

Ça n’a

rien à voir. En tant que jockey, vous montez le cheval, vous gagnez et point

final. Comme entraîneur, vous vivez tout. Votre propre passion, celle de son

entourage, le programme, la préparation, le stress de la compétition… Les

émotions sont très différentes. Quand j’ai gagné deux fois consécutivement le

"Grand Steeple" avec Ucello II, j’étais le plus heureux des hommes.

Ucello II et Mid Dancer sont deux champions qui ont marqué leur génération. Mid

Dancer a pour lui d’avoir mieux vieilli et de n’avoir rien perdu de sa

splendeur.