Jockey-club stakes (gr2) : dandino, sur le fil

Autres informations / 01.05.2011

Jockey-club stakes (gr2) : dandino, sur le fil

Le

premier Groupe du week-end des "Guinées", les Jockey Club Stakes

(Gr2), s’est terminé par une lutte épique entre Dandino (Dansili) et Native

Ruler (Cape Cross). Sur le poteau, un nez les sépare et il est en faveur de

Dandino, pensionnaire de James Given, qui devance celui d’Henry Cecil. Installé

parmi les favoris, Dandino était soutenu par le public et il est parvenu à

dominer le frère de sixties icon - qui avait gagné cette course en 2007. Même

si derrière les deux premiers, les écarts sont importants, à 300m du but il y

avait encore cinq chevaux sur la même ligne. Mais la favorite, Laheb (Cape

Cross), de retour de Dubaï, n’a pu accrocher Dandino et Native Ruler, se

contentant de finir comme elle pouvait le parcours.

DANDINO,

UN CHEVAL EN DEVENIR

Passé

par l’école des gros handicaps, Dandino s’était essayé au niveau Gr1 à

l’occasion du St Leger de Doncaster, y terminant huitième, avant d’enchainer

par une onzième place dans le Japan Cup (Gr1). Pour sa rentrée, il avait signé

une facile victoire dans une course à conditions à Ripon. Samedi, il a remporté

son premier Groupe. Dandino possède le profil pour viser de bonnes épreuves

internationales. Après la course, son entraîneur James Given expliquait : «

Désormais, nous allons courir le Coronation Cup à Epsom. Il a gagné son Gr2,

alors nous allons logiquement essayer au niveau supérieur. Je pense que nous

avons là un bon cheval et que l’on peut s’amuser avec ! »

NATIVE

RULER RECOMPENSE LA PERSEVERANCE D’HENRY CECIL

Gagnant

d’un petit maiden à Pontrefact en avril 2009, Native Ruler s’était essayé dans

des groupes de sélection comme les Dante Stakes ou les King Edward Stakes

(Grs2), sans succès. Plus revu depuis août 2009, il a failli signer un retour

gagnant à un niveau auquel il avait souvent échoué. Il fallait croire en lui et

surtout en son entraîneur, Henry Cecil. Ce n’était pas un hasard s’il avait

choisi cette épreuve pour qu’il fasse rentrée… « Après vingt-et-un mois

d’absence, il m’a beaucoup plu, disait son entraîneur. Il a été écarté de la

compétition en raison d’une blessure à la jambe. »