La vista de maxime guyon et de dominique boeuf en suisse

Autres informations / 10.05.2011

La vista de maxime guyon et de dominique boeuf en suisse

Ça

devait être la journée des "bleu et orange", mais ce ne fut pas le

cas, dimanche, à Zurich-Dielsdorf. La "faute" tout d'abord, à un

Dominique Boeuf bien inspiré, qui, en selle sur Nightdance Paolo (Paolini), a

pris la mesure à mi-ligne droite du grand favori Pont des Arts (Kingsalsa),

animateur comme de coutume avant de s'incliner de haute lutte avec les

honneurs. Frédéric Spanu ne fut pas plus heureux dans les 2.000 Guinées, où le

meilleur, Mi Amor (Feliciano), s'est imposé in extremis, en dehors, associé à

Maxime Guyon. Mi Amor a été élevé au Haras du Petit Tellier, qui avait déjà eu

la joie d’élever les deux premières des 1000 Guinées helvètes. Voilà ce que

l’on appelle une saison classique pour le haras normand ! Quatre chevaux ont

terminé de front, dont Septentrion (Numerous), finalement quatrième.

Propriétaire-éleveur du lauréat, entraîné par Henri-Alex Pantall, Erich Schmid

traverse une bonne passe, figurant également comme naisseur de Shadow Skills, à

l'honneur voilà peu dans le "Guestier" bordelais. Sur le mile, Ziking

(Kingsalsa), également monté par Frédéric Spanu, a dû laisser la vedette non à

Grandcamp (Platini), mais au vétéran Sweet Venture (Verglas), placé chez

Nicolas Clément dans sa jeunesse. Enfin Vac de Regnière, tombé dans le Grand

Prix de la Ville de Zurich, n'a pu consoler les époux Kräuliger. La victoire

est revenue au visiteur tchèque Gilmour (Rainbows for Life), dauphin l'automne

passé à Avenches de Rigoureux.