Newmarket (gb), qipco 2.000 guinees (gr1) : the amazing frankel

Autres informations / 01.05.2011

Newmarket (gb), qipco 2.000 guinees (gr1) : the amazing frankel

 « Du jamais vu » « un phénomène » « le

meilleur gagnant de Guinées de tous les temps ». Dans la salle de presse de

Newmarket, les journalistes anglais sont abasourdis. La performance de Frankel

(Galileo) atteint un niveau que l’on pouvait juger inimaginable pour un

classique de ce niveau. Les adversaires de Frankel n’ont jamais pu l’approcher

et le pensionnaire d’Henry Cecil s’impose avec six longueurs d’avance, après

avoir galopé seul dix longueurs devant le peloton pendant toute la course. Il y

avait deux courses dans ces "Guinées". Celle de l’avion Frankel, seul

au monde sur la ligne droite de Newmarket, et celle des autres.

"Autres" qui n’étaient pas tous des premiers venus, puisque trois

gagnants de Gr1 faisaient leur rentrée samedi. Longtemps, on se souviendra de

ce cavalier seul de Frankel, meilleur cheval de sa génération sur 1400-1600m –

et de loin. Par sa performance et sa façon d’atomiser l’opposition, il rejoint

les très grands du siècle dernier qui ont brillé dans cette épreuve, comme

Nijinski, Brigadier Gerard et Dancing Brave. Le pire dans tout cela, c’est que

Frankel galope de travers. Alors, quand il ira droit…

UN

PHENOMENE DE VITESSE

Samedi,

un leader, Rerouted, accompagnait Frankel dans la course. Mais il n’a jamais pu

jouer son rôle, car Frankel a immédiatement pris la tête après un départ très

rapide. Pour toutes les personnes que nous avons interrogées samedi à Newmarket

: « Frankel est un cheval qui a beaucoup de vitesse. Il aurait plus sa place

dans le July Cup que dans le Derby d’Epsom. » Samedi, Frankel s’est retrouvé

vite devant et a mené avec une telle vitesse que l’on pouvait penser un instant

que c’était en fait son leader

HENRY

CECIL : « CE N’ETAIT PAS MAL, N’EST-CE PAS ? »

Entraîneur

le plus titré en Angleterre, Henry Cecil est d’habitude peu démonstratif après

la course. Mais, là, il avait un grand sourire et disait : « Ce n’était pas mal

comme course, n’est-ce pas ? J’ai cru un moment en le voyant devant comme cela

que ça allait mal se passer. Je pense qu’il a essayé de "tuer" les

autres en les mettant dans le rouge. Et dans les 100 derniers mètres, il s’est

contenté de les attendre, mais il n’a vu personne. C’est un très très bon

cheval. C’est toujours difficile de comparer les générations, mais il est l’égal

des plus grands. On lui a demandé de gagner cette course et il a réussi à le

faire en sortant des stalles plus vite que les autres. Derrière, il n’a fait

que les attendre, tout en nous montrant qu’il avait de l’essence dans le

réservoir. » Avec ce succès de Frankel, Henry Cecil a gagné son 25e classique

en Angleterre. Et depuis Tudor Minstrel, en 1947 - gagnant par 8 longueurs-

aucun cheval n’avait gagné avec autant de marge.

"DERBY"

OU "ST JAMES" ?

Déjà

favori avant cette démonstration du prochain Derby d’Epsom, Frankel l’est

encore plus maintenant. La question est de savoir s’il va le courir ou non.

Henry Cecil est resté assez vague à ce sujet, déclarant : « Nous allons prendre

le temps de réfléchir avec le Prince Abdullah. Bien sûr, il est engagé dans les

Dante Stakes, mais rien n’est encore sûr. Nous avons aussi comme idée de le

laisser sur le mile et de courir les St James’s Palace Stakes. » La plupart des

journalistes anglais nous ont dit que Frankel n’était pas un cheval pour le

Derby et cela malgré sa position de grand favori pour cette course.

PREMIER

CLASSIQUE POUR TOM QUEALLY

Rétrogradé

l’an dernier dans les 1.000 Guinées avec Jacqueline Quest (Rock of Gibraltar),

Tom Queally a pu toucher son premier classique grâce à Frankel. Il avait du mal

à se remettre de ses émotions et, encore abasourdi, il disait : « Il a gagné

d’une telle façon… Je pense que c’est impossible de faire mieux. Il a vraiment

progressé depuis sa rentrée de Newbury. Toute la course, j’avais l’impression

de faire un canter du matin avec lui. Il est vraiment fantastique. »

1.02

POUR LA PLACE DE FRANKEL

Peu

avant le départ des 2.000 Guinées, le Tote (PMU anglais) affichait les rapports

probables des concurrents au départ. Proposé gagnant à 1,30 ou 1,40, Frankel ne

rapportait au Tote que 1,02 à la place !

OLIVIER

PESLIER : « IMPOSSIBLE DE SUIVRE FRANKEL »

Olivier

Peslier montait dans l’épreuve. En selle sur Native Khan (Azamour), il a pris

la troisième place. À son retour aux balances, le jockey français s’exclamait :

« Je porte réclamation ! Le gagnant allait trop vite!» Avant de nous dire

concernant Frankel : « Il est vraiment impressionnant. Il était totalement

impossible de le suivre. Cela aurait été suicidaire. Il y a eu deux courses et,

nous nous sommes contentés de suivre à notre rythme. » Jockey de Casamento

(Shamardal), qui termine dixième, Frankie Dettori disait après la course : « Ce

fut une course superbe. Mais j’ai voulu suivre Frankel en début de parcours et

je me suis brûlé les ailes. Mon cheval sera mieux sur plus long et le train

était rapide pour lui. Frankel n’a fait que contrôler durant tout le parcours.

C’est une superstar. »Johnny Murtagh, qui a monté de grands champions comme

sinndar ou Henrythenavigator, était abasourdi par la performance de Frankel : «

Je montais Fury. Il court bien et se classe cinquième, mais le train était trop

rapide pour lui. J’étais tout le temps dans la zone rouge. Frankel est le

meilleur cheval que j’ai vu depuis bien longtemps. »

LA

VICTOIRE ANTICIPÉE DE FRANKEL

Tous les

journalistes britanniques rencontrés sur place avant les Guinées sont unanimes:

Frankel (Galileo) va gagner. Le Racing Post a annoncé la couleur en titrant : «

King in Waiting » (que l’on pourrait traduire par : « Le sacre attendu du roi

Frankel »), ce qui associe avec bonheur la tentative de Frankel et le mariage

royal qui a eu lieu vendredi. Un journal comme The Sun a,  pour sa part, écrit qu’Henry Cecil,

entraîneur de Frankel, était plus populaire que le mariage royal. Il annonce

que les « Hooray Henry » et « Well done Henry », que le public crie après

chaque victoire de l’entraîneur, devraient fleurir sur l’hippodrome de

Newmarket. À Newmarket, les journalistes n’hésitent pas à comparer Frankel aux

plus grands, comme Bridagier Gerard ou Nijinski.

LE

"FR" NATIVE KHAN TRES BON TROISIEME

Seul

"FR" dans l’épreuve, Native Khan s’est très bien défendu. L’élève

d’Aliette et de Gilles Forien (Haras de la Reboursière et de Montaigu) termine

troisième après avoir longtemps lutté pour la deuxième place avec Dubawi Gold

(Dubawi). Ses éleveurs étaient présents à Newmarket et nous disaient : « C’est

une très bonne performance. Ce qui est bien aujourd’hui, c’est qu’il montre

qu’il peut tenir. Il devrait faire 2.000m sans problème et on peut espérer

qu’il vienne courir le Jockey Club. La piste de Newmarket nous réussit bien

avec les chevaux gris. Literato y avait gagné ici son Gr1 dans les Champion

Stakes »

OLIVIER

PESLIER : « NATIVE KHAN PEUT TENIR 2.000M SANS PROBLEME »

Jockey

de Native Khan, Olivier Peslier nous a raconté après l’épreuve : « Il court

vraiment de superbe manière. Je n’ai jamais vraiment cherché pendant la course

à accrocher le gagnant. La performance de Native Khan est très encourageante et

je pense qu’il peut aller sur plus long sans problème. Il sera d’ailleurs mieux

quand la distance va s’allonger »

NATIVE

KHAN VERS UN "DERBY"

L’entraîneur

de Native Khan, Ed Dunlop, était très content de la performance de son cheval.

À chaud, il livrait : « C’est un très bon cheval et il nous fait vraiment

plaisir. Olivier pense qu’il peut aller sur 2.000m voire même 2.400m sans

problème. C’est vraiment dommage avec un tel cheval de tomber la même année que

Frankel… Nous allons allonger la distance avec Native Khan et préparer un

"Derby". Soit celui d’Epsom, soit le Jockey Club. »

LES

GAGNANTS DE GR1 BIEN BATTUS

Outre

Frankel, trois gagnants de Gr1 à 2ans couraient dans ces Guinées. Il s’agit de

Roderic O’Connor (Galileo), Casamento et Pathfork (Distorted Humour), qui était

invaincu. Aucun des trois n’a véritablement été dangereux et le meilleur

classement revient à Pathfork, seulement septième. Comme lors de sa victoire

dans les Dewhurst Stakes, Frankel a faussé toutes les valeurs des chevaux qui

l’affrontaient. C’est un phénomène qui écoeure les autres et ne permet pas à la

logique de se produire au passage du poteau d’arrivée. Samedi, le quatrième de

l’épreuve - à 17 longueurs - est Slim Shady (Val Royal), qui faisait sa rentrée

et était proposé à 200/1. Pour sa dernière sortie, il avait terminé cinquième

sur cinq de Frankel dans les Royal Lodge Stakes (Gr2) à 15 longueurs. Quant à

Broox (Xaar), présenté par Eoghan O’Neill, son jockey, William Buick pensait

que « le cheval ne tient pas. Il peut faire 1.200m, mais pas plus. »

DIFFICILE

DE REVENIR A NEWMARKET

Frankel

n’est pas le seul cheval à avoir gagné de bout en bout samedi. La constante,

sur le Rowley Mile de Newmarket, était d’aller dans le groupe de tête pour

avoir une chance de s’imposer. Très peu de chevaux ont réussi à revenir de

l’arrière-garde samedi.

LES

PROCHAINES COTES DE FRANKEL

Immédiatement

après la démonstration de Frankel, les bookmakers ont donné des tarifs

concernant des échéances possibles pour le fils de Galileo. Il est actuellement

proposé par William Hill à 6/4 pour le Derby d’Epsom. Dans "l’Arc",

sa cote est de 5/1 et le même opérateur propose 2/1 si l’on joue Frankel invaincu

à 3ans.