Prix amadou (gr2) : douze pour se partager les "miettes" laissees par ceasar’s palace

Autres informations / 08.05.2011

Prix amadou (gr2) : douze pour se partager les "miettes" laissees par ceasar’s palace

L’impressionnant

lauréat du Prix de Pépinvast (Gr3), Ceasar’s Palace (Voix du Nord), ne prend

pas le  du Prix Amadou (Gr2), optant pour

Prix de Longchamp (Gr2), trois semaines plus tard. Son entraîneur, Jean-Paul

Gallorini, n’a pas caché qu’il prendrait son temps avec son champion et qu’il

n’irait pas plus vite que la musique... L’objectif c’est le Prix Alain du Breil

et il ne sert à rien de compromettre ses chances avant la grande échéance pour

cause de "gourmandise". Ceasar’s Palace n’est donc pas là mais ses

principaux rivaux ont répondu à l'appel. Ainsi, ses cinq premiers poursuivants,

du Prix de Pépinvast, se retrouvent à nouveau sur les rangs, face à de nouveaux

venus, qui profitent de l’absence du champion pour "grignoter" les

restes... Le grand favori de l’épreuve devrait être une nouvelle fois la JDG

Jumping Star Monpilou (Saint des Saints), vainqueur du Prix d’Indy (Gr3) un peu

plus tôt. Le fils de Saint des Saints (Cadoudal), lauréat de cette épreuve, en

2002, a tout d’un champion : l’élégance, l’action, le "coup de saut"

mais il a contre lui d’être tombé sur un phénomène... Un crack inapprochable

pour la majorité des pur-sang et pour lequel le meilleur des

anglo-de-complément ne devrait même pas espérer côtoyer...

KATKOVANA

PALLIE L’ABSENCE DU CHAMPION

Impressionnante

lauréate du Prix Hopper (L), en steeple, sur la piste d’Enghien, la JDG Jumping

Star Katkovana (Westerner) retrouve les balais d’Auteuil, pour suppléer son

compagnon de box Ceasar’s Palace. La pouliche de Jean-Paul Gallorini a le

niveau de ce type de course. Elle s’est d'ailleurs classée troisième du Prix

d’Indy, cette année, concluant à proximité des deux premiers. En théorie, son

épreuve visée, au printemps, reste le Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) sur les gros

obstacles. Mais Katkovana est le type de cheval qui sait tout faire. Dès lors,

son entraîneur ne doit pas connaître trop de problèmes de choix de course pour

préparer sa jument. Lors de sa dernière sortie, sur les balais, Katkovana

devançait de peu Summary (Ballingarry), un protégé d’Arnaud Chaillé-Chaillé,

qui n’a pas recouru depuis. Il effectue son retour aujourd’hui, avec beaucoup

de fraîcheur, et devrait profiter de cette longue période de récupération.

ESTORIL ET LA LIGNE DU "PEPINVAST"

Dauphin

de Monpilou, dans le Prix d’Indy, puis relégué à quatre longueurs, dans le Prix

de Pépinvast, apanage de Caesar's Palace, Estoril a l’occasion de prendre sa

revanche sur son rival. Légèrement avantagé au poids, il a l’occasion de combler

un peu son retard, d’autant que lors de sa dernière sortie, il avait commis une

erreur, à la dernière haie, bévue qui lui avait contraint de concéder un peu de

terrain. Estoril a suffisamment de classe pour s’imposer dans ce genre

d’épreuve. Il ne lui manque plus qu’à le démontrer sur le terrain. Il devançait

très nettement la JDG Jumping Star Tanaïs du Chenet (Poliglote), qui finissait

cinq longueurs, plus loin, sans être menaçante, tandis que sa compagne

d’entraînement, Salsa Melody (Kingsalsa), effectuait une bonne rentrée en se

classant cinquième.

LES

NOUVEAUX VENUS

Lauréate

de ses deux dernières sorties, Tidara Angel (Oratorio), la soeur du champion

Tidal Fury (Night Shift) va effectuer ses premiers pas dans les Groupes. Elle

était la dauphine de Ceasar’s Palace, cet hiver, à Cagnes-sur-Mer, mais a

beaucoup progressé depuis. La pensionnaire de David Windrif vient de remporter

très facilement une épreuve support de Quinté et elle va désormais tenter de

confirmer face à l’élite. L’AQPS Quitte et Passe (April Night) vient de

triompher dans le Prix d’Olivet, à Auteuil, et tente de franchir un important

palier. Il ne s’engage que dans sa troisième course et peut manquer de métier

face à des chevaux de ce niveau. Oklahoma Seven (Saint des Saints) a été très

impressionnante lors de sa victoire dans le Prix de Marsan. Placée de Listed à

3ans, elle semble venir à maturité et peut créer la surprise.

VERBATIMS

JACQUES

RICOU, JOCKEY DE MONPILOU

« On est

allé à une vitesse folle dans la dernière ligne droite. J’ai préféré ne pas lui

infliger une course dure. Ceasar’s Palace était intouchable malgré sa faute

commise à la dernière haie. »

GUY

CHEREL, ENTRAINEUR DE ESTORIL

« Sa

faute à la dernière haie lui coûte peut-être une place, mais il court très

bien. Il sera favorisé par l’allongement de la distance. C’est un cheval qui ne

se fatigue jamais. C’est sa grande force. »

MARCEL

ROLLAND, ENTRAINEUR DE TANAÏS DU CHENET

«

"Tanaïs" n’est pas encore au niveau. Physiquement, elle n’affiche sa

meilleure forme mais on ne peut aller contre nature... Elle a été respectée

aujourd’hui et devrait encore progresser. »