Prix amadou (gr2) : tidara angel, en digne soeur de tidal fury

Autres informations / 09.05.2011

Prix amadou (gr2) : tidara angel, en digne soeur de tidal fury

À

l'instar de son frère Tidal Fury (Night Shift), vainqueur du Prix Cambacérès

(Gr1) 2005, Tidara Angel (Oratorio) possède beaucoup de classe. Elle l'a prouvé

au grand jour en remportant avec autorité son premier Groupe dans le Prix

Amadou (Gr2). Une épreuve dominée par les pouliches puisque Katkovana

(Westerner) a pris le premier accessit devant la JDG Jumping Star Tanaïs du

Chenet (Poliglote) alors que l'autre JDg Jumping Star Monpilou (Saint des

Saints) a dû être arrêté. Achetée "à réclamer" après sa troisième

place dans le Prix de Picardie (G) à Amiens, la pensionnaire de David Windrif a

rapidement dévoilé de beaux moyens sur les obstacles, discipline dans laquelle

elle n'a jamais fini plus loin que deuxième. Deuxième justement du Prix André

Massena (L) derrière le champion Ceasar's Palace (Voix du Nord), puis lauréate

de gros handicap, Tidara Angel a franchi le cap qui la séparait des courses de

Groupe. « Bravo à Didier Dubois qui a insisté pour la réclamer, nous a avoué

David Windrif. Je n'étais pas très chaud pour l'acheter. À Cagnes, on l'a

montée pour gagner. Elle finissait deuxième de Ceasar's Palace qui est un

champion, comme quoi on peut préparer des chevaux de Groupe à Cagnes. Je signe

de suite pour être deuxième de ce poulain dans le Prix Alain du Breil. Dès sa

première séance de saut, Tidara Angel était très douée. Elle a gagné sur 1.600m

en bon terrain donc la piste ne l'a pas gênée. Elle n'est pas si nulle que

cela, contrairement à ce que j'ai pu entendre. Son jockey l'a bien montée. »

Tidara Angel donne l'impression d'être une pouliche qui n'a pas terminé sa

progression, qui n'a pas dévoilé l'ensemble de ses moyens. Ses propriétaires,

Georges Mollier et Didier-Henri Dubois, ont simplement confié après la course :

« Nous étions sereins avant la course. On a pris notre revanche par rapport à

Cagnes. » La "ligne" du Prix André Masséna est la bonne chez les

4ans. Après Ceasar's Palace, vainqueur d'un Gr3 dès ses premiers pas à ce

niveau et leader de sa génération, c'est au tour de sa dauphine dans la course

principale cagnoise de se distinguer.

KATKOVANA,

PROCHE D'UN SUCCES DE GROUPE

Toujours

à la pointe du combat comme elle aime le faire, Katkovana se montre très

régulière en haies comme en steeple, à Auteuil comme à Enghien. Elle a

longtemps donné l'impression de pouvoir signer une première victoire de Groupe

avant de devoir s'avouer vaincue quand Tidara Angel a accéléré. Son jockey,

Sylvain Dehez, nous a simplement déclaré: « La pouliche est gauchère et cela

nous coûte la course car je n'ai pas pu aller chercher le rail pour l'appuyer.

»

TANAÏS

DU CHENET SE RETROUVE PEU A PEU

Après

une rentrée décevante et une deuxième course en légère amélioration, Tanaïs du

Chenet a retrouvé un peu de sa superbe. Elle paraissait battue au milieu de la

ligne d'en face, étant même cravachée dans le tournant d'Auteuil, mais elle a

réussi à faire illusion pour la victoire, prenant la troisième place au poteau.

Son entraîneur, Marcel Rolland, nous a déclaré : « Elle a été prise de vitesse,

c'est pour cela qu'elle s'est négligée sur certains obstacles. Le rythme a été

rapide et elle avait du mal à suivre. Elle rendait quand même du poids. Elle a

eu une vraie course aujourd'hui donc je ne sais pas trop si l'on va courir le Prix

de Longchamp (Gr3). On verra aussi suivant le climat. »

QUITTE

ET PASSE, UN POULAIN D'AVENIR

Quitte

et Passe (April Night) tentait un pari osé en s'engageant dans ce Prix Amadou

après avoir débuté seulement cette année et couru deux fois. Pourtant, le protégé

de Yannick Fouin a réalisé quelque chose de prometteur car il a donné

l'impression de pouvoir "jouer la gagne" jusqu'entre les deux

dernières haies. Ceux qui se souviennent de ses débuts où il était revenu finir

deuxième après avoir été mis à plat ventre dans le tournant d'Auteuil, savaient

qu'il était bon. On peut maintenant en être convaincu au regard de sa sortie

dominicale.

MONPILOU

S'EST CONTRACTE

Un peu

comme dans le Prix Congress (Gr2) où il s'était rapidement tendu, Monpilou

s'est contracté et n'a pas fait sa course. Son jockey a même dû l'arrêter. Son

entraîneur, Guillaume Macaire, a expliqué : « Sur le départ des 3.900m, on part

et il y a une longue galopade. Le cheval s'est tendu et après c'était fini,

rideau…Le terrain était léger aujourd'hui et il n'y a pas le même toucher de

sol, la course va plus vite. Il a suffi que deux chevaux viennent aux

avant-postes contrarier Monpilou et il a perdu pied. Je ne comprends pas

grand-chose avec lui car quand je pense l'avoir bien, il ne court pas bien… »

NEE POUR

L'OBSTACLE… DU COTE MATERNEL

Tidara

Angel est donc la soeur du fougueux Tidal Fury, qui aimait animer les courses

auxquelles il prenait part. Jamais aussi bon que quand il courait en France, ce

pensionnaire de Jonathan Jay a remporté les Prix Cambacérès (Gr1) et Georges de

Talhouët-Roy (Gr2), étant élu meilleur hurdler de 3ans. À 4ans, il n'a pas

réussi les mêmes performances, un âge auquel sa soeur vient de se révéler

pleinement. Tidara Angel est aussi la soeur d'Innit (Distinctly North),

lauréate de Gr3 à Milan. Du côté paternel, Tidara Angel n'est pas vraiment

faite pour courir à Auteuil. Elle est en effet la fille d'Oratorio (Danehill),

vainqueur du Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1). Elle est la première fille de cet

étalon à gagner à Auteuil et la première à s'imposer dans un Groupe en obstacle

dans l'Hexagone.