Prix damas (gr3 pa) : la vitesse de base de cambrydge

Autres informations / 23.05.2011

Prix damas (gr3 pa) : la vitesse de base de cambrydge

On

pouvait penser avant le coup que le protégé de Sandrine Tarrou, Cambrydge

(Zacan El Baraka) trouverait la distance de ce Prix Damas (Gr3 PA) un peu

courte après ses deux tentatives toulousaines sur 2.000m et plus. C'était sans

compter sur le fait qu'il avait déjà gagné sur le mile par le passé et qu'il

possédait donc la vitesse de base pour réussir. Il l'a prouvé ce dimanche

après-midi, dominant Emmamer (Amer), une nouvelle fois deuxième de cette

épreuve, et Nuage al Maury (Dormane) qui complète le podium final.

UNE

QUESTION DE RYTHME ET DE CALENDRIER

Pour

Cambrydge, tout est question de rythme dans la course plutôt qu'une notion de

distance, même si son entraîneur n'a pas toujours le choix des engagements : «

C'est un cheval confirmé au niveau Groupe et il nous avait laissés sur notre

faim en dernier lieu à Toulouse sur une distance plus longue. Du coup, je lui

avais mis des œillères australiennes afin qu'il se concentre un peu plus, même

si je n'ai pas trop de reproches à lui faire sur son caractère. Je voulais

juste appuyer sa concentration. Le programme des pur-sang arabes est très

restreint et donc on doit naviguer entre différentes distances. Si c'était un

pur-sang anglais, il aurait peut-être une carrière plus spécialisée. On doit

s'adapter au programme. C'est un cheval qui est surtout très à l'aise quand il

y a du train, ce qui lui avait manqué à Toulouse. Cela explique aussi sa

polyvalence puisqu'il s'est imposé sur 1.600, 1.900 et maintenant 1.400m. On

envisagera peut-être l'option d'un leader pour l'avenir."

UNE

FAMILLE VIVACE ET GENEREUSE

Cambrydge

est le fils de Chine Orientale (Chahata), que Sandrine Tarrou a en partie

élevée : « C'est un pur produit de notre élevage puisque nous possédons

l'étalon et la mère. Les deux ont effectué une carrière de course chez moi,

d'ailleurs. Il faut savoir que Chine Orientale n'a eu que deux produits, tous

les deux gagnants de Gr1, et que son frère, Ciel Oriental (Tidjani), que nous

avons élevé également, est le cheval avec lequel le Cheikh Mohamed a fini

deuxième des Championnats du monde d'endurance aux États-Unis l'année dernière.

C'est une famille très vivante, avec beaucoup de courage et de qualité. Quand

on voit que son oncle, qui a été un très bon cheval de course sur des distances

analogues à celles sur lesquelles se produit Cambrydge, concourt désormais en

endurance, et sur 160km qui plus est, il y a vraiment beaucoup de coeur et de

qualité dans cette famille ! »

UN

PREMIER ACHAT JUDICIEUX

Cambrydge

est aussi le « premier achat de Gérard-Augustin Normand dans les pur-sang

arabes, a expliqué Sandrine Tarrou. Depuis que Cambrydge évolue sous les

couleurs de ce propriétaire, il est placé de Gr2 et gagnant de Gr3, on espère

que cela va continuer. » Un premier achat qui s'est fait « parce qu'il a

beaucoup aimé le cheval et il a eu un bon oeil ! »

DE

FUTURS REJETONS

Cambrydge

« a vu sa semence prélevée durant l'hiver et deux de mes meilleures poulinières

ont été inséminées et sont gestantes de lui, poursuit Sandrine Tarrou. La

première est Anastasya (Dormane), la mère de Dubai Heros, gagnant de la Coupe

de France des Chevaux Arabes (Gr1 PA) la saison dernière, et l'autre est

Essaana (Tornado de Syrah) qui a un gros potentiel génétique. »