Prix de grenelle (b) : la belle impression de sano di pietro

Autres informations / 12.05.2011

Prix de grenelle (b) : la belle impression de sano di pietro

C’est en

tout bon poulain que Sano di Pietro (Dalakhani) a ouvert son palmarès à

l’occasion du Prix de Grenelle (B). Le trio "Royer Dupré, Wildenstein et

Soumillon" a remporté une deuxième course consécutive après le beau succès

de Peinture Abstraite (Holy Roman Emperor), dans l’épreuve précédente. Cette

fois-ci, c’est dans une course B et en poulain de Groupe que le représentant

des "Bleus" s’est illustré. Il débutait sur la distance de 2.400m,

pour son deuxième parcours seulement et a ébloui les observateurs.  Tout indique qu’il pourrait désormais prendre

la voie du Prix du Lys (Gr3), avant, pourquoi pas, de rêver au Juddmonte Grand

Prix de Paris (Gr1). Il est l’un des rares poulains du lot à être engagé dans

cette épreuve et semble avoir le potentiel pour y prendre part. Sano di Pietro

n’a pas laissé une bonne impression qu’à ses observateurs : son jockey,

Christophe Soumillon, a en effet déclaré à l’issue de l’épreuve : « Il avait

très bien débuté sur cette piste, dans un lot de chevaux de bonne valeur.

Aujourd’hui, il le fait facilement et il m’a montré beaucoup plus de vitesse

qu'en dernier lieu. Je l’avais sur le mors dans la descente, ce qui n’était pas

le cas lors de ses débuts. Il a beaucoup évolué entre ses deux courses et je

pense qu’il va continuer à progresser au fur et à mesure de ses sorties. » En

position d’attente durant le parcours, le fils de Dalakhani a fourni son effort

en pleine piste et n’a laissé de chance à personne. Son jockey n’a pas eu

besoin de forcer son talent et a pu soigner sa position au passage du poteau,

tant il a dominé ses rivaux.

LA

MONTEE EN PUISSANCE DE DALAKHANI

Depuis

le début de l’année, les produits de Dalakhani ne cessent de s’illustrer et

impressionnent. Les meilleurs sont souvent à son image, gris, ce qui est le cas

de Sano Di Pietro. Dans ces critères de sélection, on pense aussi à Baraan,

Reliable Man ou encore Vadamar. Jockey de Dalakhani à son époque, Christophe

Soumillon s’est montré assez fier de la réussite au haras de l’un de ses

premiers champions : « Cette année, on a vu pas mal de fils de Dalakhani

montrer du potentiel. Je suis ravi par sa réussite et je n’en ai jamais douté.

J’espère qu’il deviendra une référence et ça semble être en bonne voie. »

FOUR SOX

SUR LE POTEAU

Pour l’obtention

de la deuxième place derrière l’intouchable Sano di Pietro, c’est Four Sox

(Shirocco) qui est venu de l’arrière-garde coiffer le débutant Next Round

(Monsun) sur le poteau. Le protégé de Jehan Bertran de Balanda s’engageait dans

sa troisième course, après avoir remporté son maiden sur la piste de

Saint-Cloud. Next Round, lui, débutait à cette occasion, et, en digne fils de

Monsun, il devrait être plus à l’aise en terrain souple. Il sera à suivre

attentivement dans les mois à venir.

LE

MEILLEUR DE LA FRATRIE

Sano di

Pietro est un fils de l’étalon des Aga Khan Studs Dalakhani et de Special

Delivery (Danehill), une jument qui s’est placée au niveau Gr3 à Newmarket

après avoir gagné son maiden en France. Il est son deuxième produit, elle avait

donné auparavant Sand River (High Chaparral), une lauréate de course B et

placée de Listed à Longchamp. Seconde Bleue (Glint of Gold), la deuxième mère,

a gagné sa deuxième épreuve à 4ans sur la piste de Lyon-Parilly et a ensuite

mis au monde plusieurs bons chevaux d’obstacle comme Scout Master (Marignan),

vainqueur de la Grande Course de Haies d’Enghien (Gr3).