Prix de guiche (gr3) : inoubliable se teste a droite

Autres informations / 09.05.2011

Prix de guiche (gr3) : inoubliable se teste a droite

En

s’imposant, pour sa rentrée, dans le Prix Caracalla (B), Inoubliable

(Singspiel) a gagné sa JDG Rising Star ainsi que le droit de participer aux

préparatoires pour le prochain Prix du Jockey Club (Gr1). À l’issue de son

dernier succès, Pierre-Yves Bureau évoquait une participation au Prix Greffulhe

(Gr2), disputé à Saint-Cloud, donc corde à gauche, ou bien de tester le poulain

à main droite. C’est donc cette seconde option qui a été retenue, et

Inoubliable va découvrir la piste sur laquelle il devrait se produire début

juin. Toujours invaincu en deux sorties, Inoubliable va également affronter une

opposition plus relevée que celle qu’il a jusqu’à présent rencontrée, même si

le lot du Prix Caracalla "tenait la route". Il devançait en effet le

délicat Méandre (Slickly), qui a gagné ensuite sa "B" à

Maisons-Laffitte. L’entourage d’Inoubliable a pris soin d’adjoindre un leader,

O’Kelly Hammer (Intikhab), pour assurer un train sélectif et une

"vraie" course. STAROS RACCOURCI

Lundi,

il sera confronté à Staros (Aussie Rules) qui, contrairement à lui, s’est déjà

testé au niveau des Groupes. Après avoir gagné le Prix Maurice Caillault (L)

pour sa réapparition, il a en effet pris la quatrième place d’un Prix La Force

(Gr3) relevé. Élie Lellouche avait alors déclaré que le poulain serait

raccourci lors de sa prochaine sortie. C’est effectivement le cas, et sur cette

distance plus courte, le fils d’Aussie Rules, qui a brillé sur le mile,

pourrait montrer un autre visage. Ch’tio Bilote (Ultimately Lucky) fait partie

des poulains qui ne disposent pas d’engagements classiques. Mais le

pensionnaire de Jean-Paul Gallorini a l’avantage d’avoir déjà couru à

Chantilly. Lors de sa dernière sortie, il y a été devancé par l’estimé

Sandagiyr (Dr Fong). C’était sur le mile, et Ch’tio Bilote va découvrir la

distance de 1.800m.

NOBEL

WINNER DOIT ETRE REPRIS

Jean-Marie

Béguigné avait annoncé que Nobel Winner (Grand Slam), le frère de Brigantin,

était son cheval de "Jockey Club". Le cheval a été battu pour sa

rentrée dans le Prix François Mathet (L), mais sans réellement démériter.

Brillant en début de parcours, Nobel Winner a ensuite été pris de vitesse au

début de la ligne droite et a demandé à souffler. Il avait assurément besoin de

cette course de rentrée. On n’oublie pas qu’il n’avait été devancé que par la

JDG Rising Star Prairie Star (Peintre Célèbre) pour ses débuts.

VERBATIMS

Pierre-Yves

Bureau, au sujet d’Inoubliable : « C’est un cheval que nous portons en bonne

estime. Il a e´te´ force´ de prendre la tête un peu vite, mais il est parvenu à

rester très se´rieux et applique´. Même s’il fait bien 2.000m, il posède

néanmoins de la vitesse. Pour la suite de son programme, nous nous dirigerons

sur une pre´paratoire au "Jockey Club". Laquelle ? Nous n’avons pas

encore arrête´ notre choix. Soit nous restons corde à gauche et courrons alors

le Prix Greffulhe, soit nous le testons corde à droite. »

Élie

Lellouche, entraîneur de Staros, après son succès dans le Prix Maurice

Caillault (L) : « Il m’a bien plu. J’avais un peu de doute sur la distance, car

le père de Staros, Aussie Rules, ne l’avait pas tenue dans le "Jockey

Club" alors qu’il e´tait le favori. Finalement Staros a efface´ tout cela.

Je le pense meilleur que son frère, Starlish. Désormais, nous devrions courir

une épreuve de Groupe qui pre´pare au Jockey Club. Laquelle ? Je ne sais pas

encore, nous allons y re´fle´chir. »