Prix des tertres (b) : haya landa se dirige vers le "diane

Autres informations / 20.05.2011

Prix des tertres (b) : haya landa se dirige vers le "diane

Le Prix

des Tertres (B) a été une course à rebondissements, mais a offert une bonne surprise

avec la victoire de Haya Landa (Lando). La course ne s’est pas déroulée à une

allure sélective, bien au contraire. Les pouliches ont mis quatre secondes de

plus que les mâles pour venir à bout des 2.000m de la moyenne piste de

Longchamp. En début de parcours, Stéphane Pasquier, jockey de Game of Legs

(Hernando), a failli être éjecté de sa monture, après avoir déchaussé. Il s’est

remis en selle in extremis et a pu reprendre son parcours. Haya Landa ne s’est,

elle, occupée de personne, prenant les commandes des opérations. Elle a ensuite

contenu avec autorité les attaques, pour passer le poteau avec une bonne avance

sur ses adversaires.  Malgré le manque de

train, ce qu’a effectué Haya Landa n’est pas passé inaperçu. Il fallait une

bonne pouliche pour aller au bout de cet effort et son entourage envisage

désormais pour elle de grandes épreuves. « Elle a été malheureuse dans ses deux

premières courses, confie Loïc Audon. En dernier lieu, elle n’a fait que cent

cinquante mètres de course et a fini à une tête de Rosa Bonheur (Mr. Greeley),

qui a gagné hier à Saint-Cloud au même niveau. On était certain de gagner

aujourd’hui, on n’a pas beaucoup de chevaux de plat, alors il ne faut pas se

louper quand on en a des bons. On l’a engagée dans le Prix de Diane, alors on

va sans doute se faire plaisir et pourquoi pas prendre un lot. »

BUSINESS

CLASS CONFIRME

Deux

fois troisième à ce niveau, Business Class (Aussie Rules) confirme une nouvelle

fois qu’elle vaut une course de cette catégorie. La protégée d’Élie Lellouche a

été menaçante tout au long de la dernière ligne droite et a repoussé assez

nettement les assauts de Dinner’s Out (War Front) et Maya Dushka (Dansili), qui

ont fini dans cet ordre.

AUX

ORIGINES DE SUBOTICA

Haya

Landa est une fille de Lando et Haya Samma (Pivotal), une jument qui s’est

accidentée avant de découvrir la compétition. Cette jument avait été achetée

pouliche par Odette Fau, qui nous a confié après la course : « À l’origine,

nous venons du concours hippique et Haya Samma a été notre première jument de

course. Malheureusement, ça s’est mal passé, elle a eu des soucis, alors nous

l’avons envoyée à l’élevage au Haras du Pley. Elle nous a d’abord donné un fils

de Kahyasi très correct. Haya Landa est son deuxième produit. Elle a ensuite un

yearling d'American Post. Elle est partie en Angleterre pour être saillie par

Rail

Link. »

Singing Lark (Pampabird), la deuxième mère, a donné Gin Jockey (Soviet Star),

vainqueur du Prix des Yearlings (A) à Deauville sous les ordres de Richard

Hannon, avant de finir troisième d’un Gr3 sur le mile à Newmarket. Terre de Feu

(Busted), troisième mère de Haya Landa, est à l’origine du champion Subotica

(Pampabird), vainqueur du Prix de l’Arc de Triomphe à 4ans sous les couleurs

d’Olivier Lecerf, du Grand Prix de Paris et deuxième du Prix du Jockey Club

(Grs1).