Prix du nivernais : isle enchantee canalise sa fougue

Autres informations / 18.05.2011

Prix du nivernais : isle enchantee canalise sa fougue

Isle

Enchantée (Trempolino) n’est pas très impressionnante au modèle, mais la

pouliche de Robert Collet a une certaine qualité. Après avoir facilement ouvert

son palmarès à Compiègne, elle a confirmé en s’imposant dans un lot plus

relevé. Ervan Chazelle s’est attaché à détendre sa partenaire, et au saut de la

dernière haie, la victoire semblait devoir se jouer entre High Beach (High

Yield) et Less Crazy (Le Fou), toujours vue aux avant-postes. Mais le changement

de vitesse d’Isle Enchantée a fait la différence, alors qu’en léger retrait, on

notait l’excellente fin de course de la débutante Ulyssia Royale (Poliglote),

la fille de Ma Royale (Garde Royale) à qui Christophe Pieux a donné un parcours

sage. Ervan Chazelle analyse : « Elle avait gagné de bout en bout à Compiègne,

en se montrant assez brillante. Aujourd’hui, j’ai réussi à l’avoir plus

détendue, surtout dans la ligne d’en face. Elle est faite pour sauter et pour

Auteuil. Elle n’est pas bien grande, mais elle est très généreuse. » Isle

Enchantée avait déjà devancé High Beach à Compiègne: la logique est donc

respectée…

LA

FAMILLE DE GAZELLE ET MESANGE ROYALE

Isle

(Cadoudal), la mère d’Isle Enchantée, était également entraînée par Robert

Collet, pour qui elle a gagné en plat et en obstacles, sur les haies d’Enghien

et d’Auteuil (Prix Sagan). Au haras, elle a déjà donné Man Island (Mansonnien),

gagnant d’une course à conditions sur les haies d’Auteuil avant de se classer

quatrième de deux Listeds, les Prix Stanley et Aguado, puis de disparaître

précocement. Isle n’est autre qu’une soeur de Gazelle Royale (Garde Royale),

troisième du Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1), mais aussi de Mésange Royale

(Garde Royale), lauréate du Prix Alain du Breil (Gr1).