Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix ganay (gr1) : planteur gagne enfin son groupe 1

Autres informations / 01.05.2011

Prix ganay (gr1) : planteur gagne enfin son groupe 1

La

classe de la JDG rising star Planteur (Danehill Dancer) associée au génie de

Christophe Soumillon : cela donne un premier succès au niveau Gr1 pour le 4ans

de l’écurie Wildenstein, qui avait frôlé l’an dernier la consécration en

classant deuxième du Jockey-Club (Gr1) puis encore deuxième du Grand Prix de

Paris (Gr1). Déjà impressionnant dans le Prix d’Harcourt (Gr2), Planteur a

encore fourni une grande performance, établissant même le record du parcours en

2’07’’29. Si Elie Lellouche avait pris soin de lui adjoindre un leader, Pouvoir

Absolu (Sadler’s Wells), c’est l’anglais Cape Blanco (Galileo) qui a mené les

opérations, comme il aime le faire. La rentrante Sarafina (Refuse to Bend)

suivait Pouvoir Absolu, alors que Planteur, lui, patientait en cinquième

position. C’est dans la ligne droite que l’inspiration de Christophe Soumillon

a sans doute été déterminante. Il a d’abord plongé à la corde, laissant Cirrus

des Aigles  (Even Top) à sa gauche. Mais

il avait encore Cape Blanco devant lui, contre la lice. Il a alors trouvé une

petite ouverture entre ses deux rivaux. Le « gaz » de Planteur a fait le

reste…Sarafina, qui a produit son effort à l’extérieur, a pris une très bonne

deuxième place sur une distance un peu courte, devant Cirrus des Aigles, qui a

un tout petit peu marqué le pas à la fin. Au micro du cheval émetteur,

Christophe Soumillon commentait sa course : « C’est le genre de choses dont on

ne parle ni avant, ni après la course. 

Comme la piste est bonne, et que l’on ne revient pas trop, j’ai préféré

de pas le monter trop loin et ne pas venir trop tard. Et il aime venir dans les

autres… Anthony [Crastus, qui montait le leader] a fait du très bon boulot… Le

scenario s’est déroulé comme on l’avait imaginé. » Elie Lellouche, quant à lui,

évoquait la suite du programme : « Le contrat est rempli. Il n’y a rien à dire.

Comme la dernière fois, il a fourni une superbe accélération ! La suite du

programme est assez simple. Il y a une course sur 2.000m par mois. La prochaine

devrait être les Prince of Wales’s Stakes, le 16 juin, à Royal Ascot. Puis il y

a les Eclipse Stakes, le 3 juillet. » Soulignons également que la casaque

Wildenstein n’avait pas gagné de Gr1 depuis le succès de Westerner (Danehill)

dans la Gold Cup en 2005. Sarafina n’avait pas été revue en compétition depuis

l’Arc de Triomphe. Il y avait aussi l’interrogation portant sur le passage de 3

à 4ans, jamais évident chez une pouliche. En se classant deuxième, elle a

rassuré son entourage, qui peut envisager l’avenir avec sérénité. Alain de Royer

Dupré analysait : « Elle court très bien, c’est une excellente rentrée. On a

l’impression que si la course se prolonge, elle aurait fini encore plus près…

Elle est engagée dans les Prince of Wales’s Stakes. Nous n’avons pas beaucoup

de choix… » Cirrus des Aigles, le grand spécialiste de Longchamp, n’a pas

démérité en se classant troisième de cette course particulièrement relevée.

C’est le premier Gr1 qu’il disputait en France. « La course a été vraiment

sélective, confie Corine Barande-Barbe. A la fin, il marque un peu le pas,

peut-être parce qu’il a dû être arrêté quelques jours avant le Prix d’Harcourt

en raison de son bouton infecté à un boulet, peut-être aussi parce que les

2.100 mètres dans ces conditions sont un peu longs pour lui… Mais nous ne sommes

pas déçus. Il est très régulier et donne toujours le meilleur de lui-même. On

va peut-être essayer le Prix d’Ispahan (Gr1), parce que les 1.850 mètres

devraient lui convenir,  même si une

certaine Goldikova devrait y faire sa rentrée…»

UNE

FAMILLE DE TENUE

Planteur

est le deuxième produit de Plante Rare (Giant’s Causeway), qui n’a jamais vu un

champ de courses. Mais elle a donné au haras Parlement (Kalanisi), gagnant

d’une “E”, trois fois placé dans des courses B, quatrième du Prix de Crèvecoeur

en 2008 et trop rapidement disparu au champ d’honneur. La famille de Planteur

se caractérise par sa tenue. C’est en effet le neveu de Policy Maker (Sadler’s

Wells), quadruple vainqueur de Gr2 sur 2.400 ou 2.500m, et placé à ce niveau

sur 3.000m, mais aussi de Pushkin (Caerleon) – lauréat du Prix Maurice de

Nieuil (Gr2, 2.800m) et deuxième du Prix du Cadran (Gr1,  4.000m) –, et de Place Rouge (Desert King),

gagnante de Gr3 sur 2.400m à Haydock. Planteur est issu de la souche de

Pétroleuse (Habitat), mère de Peinture Bleue (Alydar), laquelle a donné le

crack Peintre Célèbre (Nureyev). Après Planteur, Plante Rare a une 3ans par

Peintre Célèbre, nommée Pepper Berry, qui n’a pas encore débuté, puis une 2ans

Pretty Please, par Dylan Thomas, et enfin un yearling de Westerner, nommé Paco

Jet.