Prix rene pelat : libaute apprend son metier

Autres informations / 18.05.2011

Prix rene pelat : libaute apprend son metier

Libaute

(High Yield) a beaucoup couru en plat, ce qui peut expliquer son tempérament

parfois brillant sur les obstacles. Il ne faut d’ailleurs pas chercher plus

loin les causes de son dernier échec, dans le Prix Durtain (L). Cette fois, la

pensionnaire de Marcel Rolland s’est montrée plus calme, en raison du rythme

élevé imprimé par Cathodyne Cayras (Martaline), et Régis Schmidlin s’est

attaché à la caler contre la lice extérieure, la pouliche ayant tendance à

pencher à droite. Libaute a devancé de justesse Saga Môme (Indian River), qui a

très bien couru pour son retour en haies à Auteuil. Kotkieglote (Poliglote) a

en revanche déçu pour sa deuxième sortie, concluant à la cinquième place,

devant Tali des Obeaux (Panoramic), qui découvrait Auteuil et qui s’est montrée

beaucoup moins brillante que lors de ses précédentes sorties. Marcel Rolland

analysait : « En dernier lieu, elle avait très mal couru. Elle s’était montrée

très brillante, avait mal sauté, sans que l’on sache pourquoi. Aujourd’hui, on

savait qu’il y aurait du rythme, ce qui serait à son avantage. Elle fait des

progrès, et prend son nouveau métier du bon côté, surtout qu’elle découvrait

Auteuil. Elle est en train de devenir une vraie jument d’obstacle. »

UNE

SOUCHE "HEAD"

Libaute

est une fille de la "Head" Libellule (Highest Honor), qui fut une

honnête jument de course, aussi bien en plat qu’en obstacle. Elle a déjà

produit des gagnants, même si Libaute est pour le moment la meilleure. Elle

descend de la souche maternelle qui a donné les gagnantes de Listeds Silver Sea

(Gay Mécène) et Charlotte Amalie (Gay Mécène).