Prix verso ii (b) : mutual trust reste invaincu

Autres informations / 19.05.2011

Prix verso ii (b) : mutual trust reste invaincu

Bon

lauréat lors de ses débuts à Chantilly, Mutual Trust (Cacique) a confirmé son

talent en s’imposant dans le Prix Verso II (B). C’était en fait sa troisième

sortie publique et son troisième succès, puisque Mutual Trust avait déjà

participé à une course Afasec, qu’il avait facilement remportée. Mercredi, le

protégé d’André Fabre a pris les choses en main pour s’offrir un nouveau

succès. Il a relayé Étendard d’Or (Archange d’Or) en tête du petit peloton

après deux cents mètres de course, puis a repoussé facilement les attaques dans

la phase finale. Mutual Trust reste encore très inexpérimenté, et s’est parfois

comporté comme tel, notamment dans le virage qu’il parcouru sur la mauvaise

jambe. Son jockey, Pierre-Charles Boudot, analysait après la course : « C’est

encore un bébé et s’il n’a pas changé de jambe, c’est parce qu’il était un peu

perdu devant. J’ai essayé de lui faire changer, mais il n’a jamais voulu, ça va

venir avec l’expérience. » Mais, une fois dans la ligne droite finale, Mutual

Trust a nettement dominé ses adversaires. 

Bloodson (Miesque’s Son) a bien tenté de venir l’inquiéter, mais Mutual

Trust est reparti sous cette offensive et s’est finalement imposé avec de la

marge. « Il a du gaz, je lui ai mis une petite claque lorsque l’autre est venu

et il a bien accéléré », poursuivait Pierre-Charles Boudot. Sur les cinq

poulains qui étaient au départ de cette épreuve, trois se sont livrés une belle

lutte pour finir. Bloodson a conservé la deuxième place devant Étendard d’Or.

LE FILS

DE POSTERITAS

Mutual

Trust est le fils de Posteritas (Lear Fan), gagnante de Listed à Yarmouth. Il

est le frère de Pure Joy (Zamindar), deuxième du Prix Yacowlef (L). Mutual

Trust est issu d’un croisement 100 % Abdullah puisque son père est Cacique

(Danehill), vainqueur de Grs1 aux États-Unis pour les couleurs vert et rose. En

France, Mutual Trust est le troisième gagnant seulement de son père. Son

meilleur représentant est pour le moment Katerini, deuxième du

"Yacowlef" et cinquième du Prix de Cabourg (Gr3).