Prix wild monarch (l) - peloton b : l'etoile taruma offre un nouveau "wild monarch" a jean-paul gallorini

Autres informations / 09.05.2011

Prix wild monarch (l) - peloton b : l'etoile taruma offre un nouveau "wild monarch" a jean-paul gallorini

Jamal

Malik (Lavirco) en 2010, Viotti (Dream Well) en 2009, Kotkidy (Anabaa Blue) en

2008 et Telramund (Lahint) en 2007… Voilà les derniers lauréats du Prix Wild

Monarch (L) pour les poulains. Leur particularité ? Tous sont, ou ont été

entraînés par Jean-Paul Gallorini, le "maître"de cette épreuve. Il

faut désormais ajouter à cette liste le nom d'un autre protégé de l'entraîneur

mansonnien, Taruma (Martaline), qui a débuté victorieusement dans cette Listed

sur 3.000m. Rapidement en pole position avec une véritable action de cheval

d'obstacle, galopant la queue en panache, Taruma est reparti facilement sous la

vive attaque de Quart de Tune (Green Tune). « C'est un 3ans qui sort un peu de

l'ordinaire, nous a dit Sylvain Vidal, représentant du propriétaire, Gérard

Augustin-Normand, dont Taruma porte les couleurs. C'est grâce à Monsieur Paul

Basquin que nous l'avons acheté et je tiens vraiment à le remercier. Je

souhaite aussi féliciter Jean-Paul Gallorini et Thierry Majorcryk qui s'en sont

servis à merveille. La mère de Taruma était très bonne en course. Martaline

fait de bons chevaux d'obstacle, donc on peut envisager l'avenir sereinement. »

Séduisant en piste, fils de la bonne Vie de Reine, lauréate de Gr3 en obstacle,

et estimé par son entourage, Taruma obtient logiquement sa JDG Jumping Star.

Également, il faut souligner la belle réussite des couleurs de Gérard

Augustin-Normand avec les sauteurs. Il a en effet remporté le Prix de Pépinvast

(Gr3) avec Kadabi (Dalakhani) en 2009 et le Prix Morgex (Gr3) grâce à Katenko

(Laveron) l'an dernier. Un premier Gr1 dans cette discipline avec Taruma ? Ce

n'est pas impossible.

QUART DE

TUNE, A CONTRE COURANT

Frère

des bons Quart de Lino (Trempolino), multiple placé de Groupe à Auteuil, et

Quart de Pêche (Sinndar), troisième du Prix Bournosienne (Gr3), Quart de Tune a

tracé un parcours plein de promesses, offrant une belle résistance à Taruma sur

le plat. À contre-courant par rapport à ses frères et soeurs, il évolue déjà au

niveau des Listeds au printemps de ses 3ans. « Il n'appartient pas à une

famille précoce, nous a confié son mentor, Yannick Fouin. Il y a peu de temps,

on ne pensait pas le courir dans cette course. C'est un poulain élégant qui se

déplace très bien. » Auteur d'un dernier kilomètre intéressant, Vif d'Esprit  (Khalkevi) a pris une honorable troisième

place, d'autant qu'il n'avait participé à aucune compétition, en plat comme en

obstacle, à l'instar du lauréat. Également, il faut souligner que Dubai Star

(Lord of England) a été quelque peu gêné entre les deux dernières haies, sans

quoi il aurait pu terminer plus près.

UN FILS

DE VIE DE REINE

Taruma

est né pour sauter. C'est un fils de la bonne Vie de Reine (Mansonnien),

lauréate du Prix Edmond Barrachin (Gr3), deuxième du Prix Jean Stern (Gr2) et

troisième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1). Il est le frère de Vino Griego

(Kahyasi), troisième d'un Gr2 outre-Manche et le propre frère de Las Ventas

(Poliglote), qu'il a imité en s'imposant dès ses débuts en obstacle. Taruma

appartient à la famille de Deep Care, vainqueur du Prix Hardatit et troisième

du Grand Prix de la Ville de Nice (Listed à l'époque).