Rating timeform, rating 142 : frankel, l’egal de ribot

Autres informations / 05.05.2011

Rating timeform, rating 142 : frankel, l’egal de ribot

Suite à

la chevauchée de Frankel (Galileo) dans les 2.000 Guinées (Gr1), Timeform,

l’organisme de référence pour les ratings, lui a attribué une valeur provisoire

de 142. C’est énorme. Seulement trois chevaux ont eu, en fin de carrière, un

rating plus élevé : Sea Bird (145), Brigadier Gérard (144) et Tudor Minstrel

(144). Avec une valeur de 142, Frankel devient, dès les prémices de son année

de 3ans, l’égal d’une référence pour les plus anciens, Ribot, double vainqueur

du Prix de l’Arc de Triomphe né en 1952. 

Là où la valeur attribuée à Frankel par Timeform est impressionnante,

c’est par la date à laquelle elle est donnée. Frankel n’en est qu’au début de

son année de 3ans et il devance de 2 livres la valeur de fin de carrière de Sea

the Stars et Dubai Millenium, deux références de ces quinze dernières années

sur le créneau de Frankel. Également, la domination de Frankel est telle que

son suivant chez les 3ans européens, Dream Ahead (Diktat), n’a qu’un rating de

128. Une valeur qui pourrait être revue à la hausse si Dream Ahead gagne les

"Guinées" de France ou d’Irlande. La valeur déjà très haute de

Frankel peut également être revue à la hausse. Surtout s’il continue ses

chevauchées fantastiques comme à Newmarket samedi. Elle devrait augmenter,

surtout s’il vient à battre les chevaux d’âge sur 1.600 où sur 2.000m, car, à

l’évidence, Frankel fausse les valeurs de ses contemporains et n’a aucun cheval

à son niveau dans sa génération. À l’inverse de Brigadier Gérard et Mill Reef,

nés la même année, en 1968.

LE

PROGRAMME POSSIBLE DE FRANKEL

Henry

Cecil a toujours dit comparer Frankel à l’un des cracks qu’il a entraînés dans

les années 70, Wollow.  Comme lui en son

temps, Frankel ne sera pas dirigé vers le Derby d’Epsom, mais vers les St

James’s Palace Stakes. Et comme lui, en 1976, il a effectué sa rentrée dans les

Greenham Stakes (Gr3). A priori, si Henry Cecil – qui court très rarement hors

de l’Angleterre – suit le même programme pour Frankel que pour l’invaincu

Wollow, cela devrait donner ceci : St James’s Palace Stakes à Royal Ascot (Gr1

- 1.600m)  Eclipse Stakes à Sandown (Gr1

- 2.000m) Sussex Stakes à Goodwood (Gr1 - 1.600m) International Stakes à York

(Gr1 - 2.100m)

FRANKEL

LE BIEN NOMMÉ

Nous

avions déjà eu l’occasion de le dire, mais il faut rappeler que si Frankel a

été nommé ainsi, c’est pour rendre un hommage. En effet, il porte le nom de

"Bobby" Frankel, entraîneur de légende aux États-Unis qui a eu sous

sa responsabilité beaucoup de chevaux du prince Abdullah. Il a été trois fois

tête de liste aux États-Unis et a entraîné des champions comme Empire Maker,

Medaglia d’Oro ou Ghostzapper.

LES

DÉROUTES FACE À FRANKEL

Samedi,

le résultat des 2.000 Guinées fait ressortir certains faits. Les deux seuls

chevaux qui ont réussi à sortir du peloton pour venir lutter pour la deuxième

place, Dubawi Gold (Dubawi) et Native Khan (Azamour) avaient couru cette année.

Hormis le leader de Frankel, Rerouted 

(Stormy Atlantic), et Happy Today (Gone West), tout de même sixième

samedi, tous les autres chevaux effectuaient leur rentrée. Les gagnants de Gr1

Pathfork (Distorted Humour), Casamento (Shamardal) – qui a passé l’hiver à

Dubaï – et Roderic O’Connor (Galileo) n’ont été que l’ombre d’eux-mêmes.

Frankel a le don de mettre les autres chevaux très vite "dans le

rouge". Ce qui implique qu’il faut un cheval en très grande forme pour

suivre le rythme qu’il impose.

LES

TEMPS PARTIELS DE FRANKEL

En

Angleterre, il n’y a pas de chronos partiels comme en France. Mais certains

journalistes ont calculé, à la main, en repassant la vidéo, ceux de Frankel.

Ils en sont arrivés aux mêmes résultats : Frankel a couvert les premiers quatre

cents mètres en 22 secondes et les premiers huit cents mètres en 45 secondes.

Pour parcourir les derniers huit cents mètres, il a donc mis 52 secondes, mais

le trou était fait et ses adversaires ne pouvaient plus changer de vitesse. Ces

temps partiels sont comparables à un phénomène américain, Secretariat, qui,

comme Frankel, avait la même tactique de course : "devant et je vous tue

au bout de huit cents mètres".