Saint-cloud, prix corrida (gr2) : sarafina s’essaye avec brio a saint-cloud

Autres informations / 23.05.2011

Saint-cloud, prix corrida (gr2) : sarafina s’essaye avec brio a saint-cloud

Rares

sont les éditions du Prix Corrida (Gr2) qui présentent un plateau riche de deux

gagnantes de Gr1. C’est ce qui est arrivé cette année et Sarafina (Refuse to

Bend) n’a pas déçu. C’était le grand moment de ce beau lundi clodoaldien et

elle a été irréprochable. La pouliche de 4ans a bien mûri depuis ses débuts il

y a à peine plus d’un an. À 3ans, on la découvrait assez brillante et, cette

année, elle est quasiment devenue l’exact opposé. Son entourage n’a pas manqué

de nous confier qu’elle était devenue beaucoup plus calme et qu’elle était

moins démonstrative le matin… ce qui fait souvent la force des grands chevaux.

Aujourd’hui, Sarafina est apparue très détendue dans le rond de présentation et

n’a pas fait non plus de manières en se rendant derrière les stalles de départ.

Elle est même partie mollement pour se positionner à l’arrière du peloton et a

sagement attendu. C’est seulement à quatre cents mètres du but que Christophe

Lemaire l’a décalée et la pouliche princière a alors surclassé l’opposition en

déployant de très belles foulées. Elle était la plus rapide dans la phase

finale et a même réalisé une pointe de vitesse qui avoisinait les 70 km/h.

UN

CHRONO DE REFERENCE

Si le

Prix Corrida cherchait un chrono de référence, celui réalisé par Sarafina

semble être le bon. En bouclant son parcours en 2'10"50, elle a fait une

1"5 de mieux que celui que détenait Lady Tamara depuis 1985. Plus qu’un

bon chrono, c’est un temps exceptionnel et Sarafina est bien au niveau de

l’exceptionnel. PEUT-ETRE LE GRAND PRIX DE SAINT-CLOUD DESORMAIS

Le Prix

Corrida ne pourrait être qu’un galop d’essai pour Sarafina, qui devrait

désormais viser le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1). « C’est une course qu’on

envisage, confie Georges Rimaud, en fonction de la rentrée des uns et des

autres. » C’est surtout celle de Behkabad (Cape Cross) qui est attendue et qui

devrait avoir lieu dans le Grand Prix de Chantilly (Gr2), dans lequel il est

prévu au départ. Une chose est presque certaine, Sarafina devrait aborder à

nouveau la distance de 2.400m cette année, si ce n’est à Saint-Cloud,  cela sera à Longchamp, pour une revanche dans

l’"Arc".

ANNOUNCE

BATTUE POUR LA PREMIERE FOIS EN BON TERRAIN

La

pensionnaire d’André Fabre, Announce (Selkirk) apparaissait invaincue en quatre

tentatives sur des pistes assez fermes. Son seul échec jusqu’ici avait eu lieu

dans le "Royallieu" (Gr2), en piste profonde. Mais aujourd’hui, elle

n’a rien pu faire pour s’opposer à Sarafina. Malgré un remarquable parcours,

Announce concède sa première défaite à la régulière. Dans le sillage des

animatrices, elle a pris l’avantage à cinq cents mètres du but, puis a tenté,

en vain, de contrer Sarafina. Lorsque la championne est venue la dépasser

librement, Announce a donné l’impression de faire du "sur-place".

Elle a toutefois obtenu une bonne deuxième place.

LA BELLE

LIGNE DROITE DE ONE CLEVER CAT

Troisième

de l’épreuve, One Clever Cat (One Cool Cat) a réalisé une superbe fin de course

et a échoué de très peu pour un meilleur accessit. « On est ravi de ce qu’elle

a fait face à un tel plateau, a expliqué Tony Clout. C’est assez rare de voir

un si bon lot dans le Prix Corrida et One Clever Cat a merveilleusement fini. »

One Clever Cat a eu un parcours quasiment similaire à celui de Sarafina.

Lorsque cette dernière a démarré, One Clever Cat a pris son sillage et a tenté

de la suivre. Elle n’a pas réussi à s’accrocher à elle mais n’a pas été

écoeurée par son changement de vitesse. Elle a fini dans une belle action pour

obtenir une méritoire troisième place.

DECEPTION

DE LILY OF THE VALLEY

Lily of

the Valley (Galileo) était la seconde lauréate de Gr1 au départ. Elle s’est

montrée très brillante durant le parcours et n’a pas eu toutes ses aises pour

finir. Contrainte de ronger son frein une bonne partie de la phase finale, elle

n’a pas pu suivre le mouvement et a perdu beaucoup de temps, celui qu’il ne

fallait pas perdre pour rester avec les premières. Elle finit cinquième, loin de

la tête, mais devrait certainement pouvoir montrer le meilleur d’elle-même par

la suite.

ON

RETROUVE SADLER’S WELLS ET DARSHAAN

Élevée

par S.A. Aga Khan, Sarafina est une fille de Sanariya, qui courait en

Angleterre chez Sir Michael Stoute. Cette dernière est une fille de Darshaan,

avec qui Alain de Royer Dupré trouve des comparaisons physiques. Sanariya n’a

jamais gagné en cinq courses et compte comme meilleure performance une deuxième

place dans un maiden. Sarafina est son cinquième produit à avoir couru et sa

cinquième gagnante. Avant elle, on a pu voir en piste Sanaya (Barathea),

gagnante du Prix Casimir Delamarre (L), placée de Grs3 et candidate au Prix de

Diane (Gr1) 2006, ainsi que Sanjida (Polish Precedent), pouliche parfois peu

volontaire, placée de Grs3 et également candidate au Prix de Diane, en 2008.

Toutefois, elle y jouait le rôle de leader pour Zarkava (Zamindar). Après

Sarafina, Sanariya a donné Sandagiyr (Dr Fong), récent vainqueur du Prix de

Pontarmé (L) à Chantilly. Deuxième mère de Sarafina, Sanamia (Top Ville) a

couru trois fois et a gagné un maiden à 3ans, à Tipperary, sur 2.400m. Elle

était entraînée par John Oxx.  Pour