Skins game a fait ce qu’il voulait

Autres informations / 28.05.2011

Skins game a fait ce qu’il voulait

BORDEAUX-lE BOUSCAT, Samedi

Grand Prix de Bordeaux – 4e

Étape du Défi du Galop (L)

Les labels Grand Prix de

Bordeaux et 4e Étape du Défi du Galop (L) n’ont pas eu beaucoup de poids pour

attirer des candidats au départ de l’épreuve. Seulement quatre chevaux ont pris

le départ dont deux d’entre eux, Skins Game (Diktat) et aizavoski (Monsun),

apparaissaient déclassés. Ces deux chevaux ont pris les choses en main. Comme

on pouvait le prévoir, Aizavoski a donné le ton, sur un rythme régulier, avec,

flanqué dans son dos, un Skins Game beaucoup plus offensif qu’à l’accoutumé. «

C’était le seul gagnant de Groupe de la course, il fallait donc rendre du

poids, nous a confié Jean-Claude Rouget. Et comme il n’y avait que quatre

partants, il fallait le monter beaucoup plus près de la tête... » Skins Game a

donc bénéficié d'un parcours de rêve, dans le dos de son principal adversaire

qui se livrait un peu plus que lui en tête du petit peloton. Dans la ligne

droite finale, le représentant de la Marquise de Moratalla a fait parler sa

vitesse naturelle pour dominer Aizavoski, au terme d’une belle joute, dont le

suspens n’a tenu que quelques dizaines de mètres. « Il gagne facilement,

poursuit JeanClaude Rouget, sur une distance qui l’a avantagé par rapport à

Aizavoski. Je suis ravi et maintenant on va probablement viser Deauville et le

Prix Gontaut Biron (Gr3). »

 

Pas de Défi pour Skins Game

Dans les challenges sportifs

comme l’est le Défi du Galop, les observateurs aiment que ses acteurs

poursuivent dans cette voie, pour donner plus d’intensité à la compétition. Le

Défi du Galop livre chaque année un beau spectacle, mais ne trouvera pas en

Skins Game, un nouveau prétendant au challenge européen. Skins Game est limité

en tenue, or les étapes du Défi se courent pour la plupart sur la distance de

2.400m.

 

aizavoski réduit un peu

l’écart

Aizavoski a tenté tout ce qui

était en sa mesure pour remporter une deuxième victoire dans ce Défi du Galop

2011, mais il doit se contenter de la deuxième place. Il offre quatre points à

son entourage qui réduit un peu l’écart sur le leader, Young Tiger (Tiger

Hill). « Le cheval était bien détendu, en tête, et il a bien accéléré, analyse

Christophe Soumillon. Mais il est tombé sur meilleur que lui aujourd’hui, je

n’ai rien pu faire. » Aizavoski marque toutefois des points importants dans une

optique de participation au Défi du Galop. Il se place désormais non loin de

Young Tiger qui totalise lui 15 points et deux victoires.

 

Zinabaa passe un bon test

Zinabaa (Anabaa Blue) montait

de catégorie en s’engageant dans cette Listed. Il venait de remporter deux

Quinté+ et passait un véritable test. Celui-ci est passé avec brio. Son

entourage espérait une bonne place et il est allé chercher une remarquable

troisième place, à une demi-longueur d’Aizavoski, qui a déjà bien figuré au

niveau Groupe. C’est donc un test concluant qui l'incitera à rester dans cette

catégorie.  

 

Le frère d’Epatha

Élevé par les époux Davis,

Skins Game est un fils de mouriyana (Akarad), une "Aga Khan" ayant

débuté victorieusement à 2ans dans une "B", sans confirmer à 3ans.

Moins décevante au haras, elle a produit Epatha (Highest Honor), qui défendait,

comme Skins Game, la casaque de la marquise de Moratalla et était également

entraînée par Jean-Claude Rouget. Elle a remporté sa Listed à Toulouse, le Prix

Occitanie (L) et le Premio Beamonte (A) et les Oaks espagnoles. Après Skins

Game, Mouriyana a donné un fils de Zamindar nommé bembezar. Âgé de 2ans, il est

à l’entraînement chez Alain de Royer Dupré.